AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

L'alcool délie les langues [OneShot]
Ombre
avatar
Messages : 125
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 22

Description
Avatar: Avilio Bruno - 91 DAYS
Pouvoir/Hybridité:
Âge: 19 ans.
Lun 22 Mai - 3:48
La nuit s'annonçait fraîche, éclairée par la pleine lune qui dominait le ciel, absent de tout nuages. Il était aux alentours de 23 heures. Alors que les ombres, immobiles, parsemaient les ruelles, une ombre semblait être doté de mouvements. Elle se faufiler parmi les rues, puis dans les ruelles, puis les rues, puis encore les ruelles .. Avant de s'arrêter et de disparaître. Un homme, ou plutôt un jeune homme se tenait là où était l'ombre. Habillé d'une petite casquette plate, d'une petite veste poussiéreuse sous laquelle il y'avait un maillot qui avait perdu depuis longtemps, sa couleur blanche. Pour finir, il portait un pantalon fin, lui aussi gris. Sa couleur naturelle.
Ce jeune homme s'appelait Mirko, il avait dans sa main droite, un sac en plastique de la grosseur d'un poing qu'il glissa à l'intérieur de poche intérieur de sa veste. D'un geste nonchalant, il s'étira de tout son être avant d'examiner la ruelle tout autour de lui. Elle était vide de monde et seul quelques bruits étouffés et distants se faisaient entendre. La nuit était calme, et tant mieux se disait-il. Il se mit à fixer le ciel quelques secondes avant de faire tomber son regard dans la ruelle où il était. Il emboîta le pas pour y sortir avant d'entrer dans une rue adjacente. Il s'arrêta au pied d'une échoppe qui ressemblait à un bar et entra dans la petit bâtiment, sombre, avec de légères lumières orangées parsemées au plafond.

Il scruta tout autour de lui. Quelques personnes étaient assis par ci par là. Ils ne faisaient aucun bruit, les yeux rivés sur leurs boissons alcoolisés. Son attention se détourna des clients, pour aller vers le barman qui nettoyait son comptoir. A cette vue, Mirko huma l'air et l'odeur des produits de nettoyage vint lui piquer les narines. Il s'avança vers le barman et lui tendit son sac qu'il venait de retirer de sa poche intérieur. Le Barman l'accepta sans broncher et lui tendit une petite bourse. Il fit sonner le métaux précieux à l'intérieur. Mirko le prit et le mit à son tour dans sa poche intérieur de sa veste. D'un sourire qu'il esquissa, il remercia l'homme d'un geste de la main.

- "Aller tiot' ! J'te paye ta conso de c'te nuit. T'veux boire quoi mon gars ? "

Après avoir servi le verre d'alcool, une discussion débuta entre les deux personnes, parlant de tout et de n'importe quoi, de la pluie et du bon temps, des rumeurs, de deals qu'ils pourraient faire à l'avenir .. Quelques heures passèrent et les effets "positifs" autant que néfastes de l'alcool apparaissaient sur Mirko.

- " Dis moi, mon ptit. J't'ai jamais trop vu dans le coin. Tu viens d'où ? "

Dit le barman à Mirko. Une réponse approximatives lui fut donner, puis Mirko entra dans les détails, finissant par parler de son propre histoire. L'alcool lui fit délier sa langue. Il avait besoin de parler de lui, et tant pis si c'était à un inconnu.

- " C'est pas fameux, cette histoire. J'te le dis .. Tu vois .. "

Et il entreprit son explication, son histoire. D'après Mirko, il est le fruit d'un viol. Sa mère, fut victime de cet acte odieux par une de ses connaissance .. Qui était plus ou moins proche. Il en savait pas beaucoup, mais il connaissait l'homme qui est censé être son géniteur .. Ou tout du moins, son nom. Malheureusement, il ne le trouva jamais. Cependant, sa mère avait décidé de le garder, et il naquit il y'a donc 19 ans. Il vécu ses premières années de sa vie auprès de sa mère, qui, malgré tout, l'aimait. Au bout de 6 ou 7 ans, la situation de la famille monoparental s'aggrava. L'argent fut le problème. Sa mère, qui selon Mirko, était une belle femme, chaude de coeur fut obligé de s'en séparer. C'était censé être un au revoir car elle l'emmena dans un petit orphelinat du coin, le temps que sa situation s'améliore. Premièrement, il fut choqué par cette décision et ce changement d'habitation le bouleversa. Enfant à problèmes, asocial, et par la suite rejeté par ses camarades. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait, et chaque jours qu'il se passait, il ne cessait de réclamer sa mère, la femme qu'il ne quittait jamais. Mais ce n'est pas pour autant qu'il ne voyait pas sa mère. Il la voyait une fois par semaine, une visite qu'attendait impatiemment Mirko. Les semaines et les mois passèrent et Mirko finit par se calmer, comprenant au fur et a mesure, la situation dans laquelle sa mère et lui se trouvaient.
Malheureusement, sans crier gare, sa mère disparu. Plus de visites, plus rien. Malgré les appels que passaient les gérants de l'établissement, il n'y avait pas de réponse. La femme, sa mère avait tout simplement disparu. Jusqu’à ses 8 ans, il patienta. Tout les jours, il espérait tout au fond de son coeur déjà meurtri, que sa mère vienne le chercher. C'est à ce même moment que son don se révéla. Il n'en parla à personne, préférant le garder pour lui pour en faire la surprise à sa mère .. Sauf qu'il ne la vit plus jamais. Il décida alors d'aller la chercher. De s'enfuir de l’orphelinat pour partir en quête de sa mère.

C'est ainsi qu'il se trouva dans la rue.


- "Et depuis .. Tout ce temps, tu es dans la rue? Sans personne ? Tu m’impressionnes, tiot gars ! "  

- " Pas exactement " reprit Mirko.

Il reprit un verre d'alcool, accompagné d'un bol de cacahuètes qui traînait là. Le bar était maintenant vide. Ils étaient seuls.

- " En fait ..  Ok. J'étais seul au début .. Mais après, j'ai rencontré un mec .. Il avait un peu près le même âge que moi. C'était un enfant voyou, un petit voleur. Il était .. Employé ? Ouais, on va dire employé. Il était employé par un type. De fils en aiguilles, je fus à mon tour prit sous son aile. J'ai apprit pleins de choses avec eux ! J'étais bien .. En fait. On avait grandit ensemble, il était un peu comme mon frère tu vois ? Et l'vieux .. J'le voyais comme le petit samaritain des voyous. J'avais même un surnom ! Tout se passait bien .. Et ..  "

Il reprit une gorgée d'alcool et tira sa manche pour lui montrer son poignet, et son tatouage. Il comprit, et Mirko lui expliqua, après d'avoir finit son verre.
Il y'a a peine quelques mois, lorsqu'il se baladait dans la rue. Il entendit un bruit. Un bruit strident, féminin qui fit frémir l'échine de Mirko. Rapidement, se faufilant parmi les ombres, il partit rejoindre le bruit. Curieux mais aussi alarmé. Le spectacle qu'il vit une fois arrivé le remplit de haine, mais aussi de peur. Une femme, couchée par terre, qui a moitié déshabillée et un homme par dessus d'elle, lui tenant le cou fermement, et de son autre bras, la menaçant avec un large couteau. Aussitôt, sans réfléchir, Mirko se mit à agir. En prenant son élan, il fracassa de son pied la tête de l'homme qui lâcha son couteau sous le coup. Mirko prit le couteau à terre et tandis qu'il se remettait droit, l'agresseur essaye de se remettre debout. La scène que vit Mirko semblait durer des heures. Ne sachant que faire. Mais les quelques secondes qui séparaient ce moment du coup de pied, Mirko ne prit le temps de réfléchir. Il planta, sans état âme, ni scrupule, le couteau dans la poitrine de l'homme qui allait se relever. Son méfait terminé, il balança le couteau derrière lui et tandis qu'il marcha vers la femme en lui proposant sa main pour se relever, cette dernière cria. - " NON ARRÊTE IL .. C'EST PAS LUI " dit elle.
A cet instant, Mirko sentit quelque chose, une pointe, une douleur vive dans son dos qui le fit trébucher, à genoux. Il se retourna, et le temps qu'il prit à se retourner qu'il reçu à nouveau, un coup dans l'abdomen. Une femme armé du couteau utilisé dernièrement était l'auteure. Il en déduit qu'il pourrait s'agir de sa soeur, car la ressemblance était plutôt marquante. La femme victime derrière, ne pipait mots .. Elle était tétanisée. Le sauveur devenu victime ne put réfléchir d'avantage. Il fut une nouvelle fois la cible de coups de couteaux, à plusieurs endroits de sa poitrine, de ses côtes. Il ne pouvait les compter et tomba face contre terre, se vidant rapidement de son sang. Il sentit de nouveaux des coups dans son dos mais les effets se dissipa rapidement. Il ne sentit plus aucune douleur, juste le froid, et l'envie de partir. Il se réveilla malgré tout. Elles étaient partis. Seul l'homme qu'il venait de tuer était présent. Il regarda le sang immaculé sur ses vêtements, le sang à terre, le couteau ensanglanté .. Et pleura à chaude larmes.

" Ca m'apprendra d'aider mon prochain tiens .. " Dit il au barman en prenant son dernier verre avant de tomber à la renverse, k.o.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'alcool réchauffe les coeurs et délie les langues~ [18+]
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]
» Bonjour dans toutes les langues
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» F.A.Q. langues elfiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Ville :: Rues & Ruelles-
Sauter vers: