AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[terminée] Soldat, au rapport !
Invité
Dim 11 Juin - 16:12

pouvoir

image:
 

Ancien milicien humain sur Ariesten, son principal atout n’est autre que son expérience. Un pouvoir souvent négligé qui pourtant peut décider de la tournure d'un évènement imprévu. Savoir réagir rapidement aux différentes situations en adoptant une approche militaire et stratégique, tel est le plus grand pouvoir de Ginta.

Cependant, adopter la meilleure stratégie sans en avoir les moyens techniques et physiques n'est pas recommandé ; et cela, Ginga l'a appris à ses dépends. Simple humain qu'il était, il ne pouvait apporter une aide à la milice aussi convaincante qu'un humain possédant une singularité. C'est pourquoi, suite à de tragiques évènements (cf. histoire), il se retrouve aujourd'hui augmenté. Bras, jambe, organes vitaux et sens ; voici la liste exhaustive de ses augmentations :

  • Yeux : Les deux yeux sont modifiés. Ils permettent tous les deux l'affichage d'un HUD. Ce HUD permet plusieurs choses, comme l'évaluation d'un danger (force, taille, poids, connaissance sur la cible, etc) mais aussi d'autres petits gadgets comme l'affichage de l'humidité dans l'air ou la température. En plus de ce HUD, ses yeux lui permettent de zoomer sur un point fixe ou de modifier le mode de vision (nocturne, thermique, etc...)

  • Tympans : Cette augmentation permet de focaliser l'ouïe sur un point précis ou encore d'annuler les sons et les vibrations émises par son propre corps afin qu'il puisse se concentrer sur les bruits externes à ceux qu'il génère. L'inconvénient cependant avec cette dernière fonctionnalité n'est autre qu'il ne peut donc plus se rendre compte du bruit qu'il fait lorsque qu'il décide de l'activer.

  • Jambes et bras : Augmentation de la résistance, de la vitesse, du sens du toucher et de la force. Il peut aussi contrôler -- grâce à un système de petite valves -- la chaleur qui en émane. L'inconvénient avec ces augmentations, c'est qu'elles pèsent très très lourdes (Adieu les jours où il pouvait monter sur une grille). De plus, celles-ci réduisent son agilité.

  • Organes : Coeur, poumon, foie et reins. Ce sont tous les organes remplacés artificiellement, soit complètement comme pour le coeur et les poumons, soit partiellement comme le foie ou les reins. Ils gagnent donc en résistance, en fiabilité et en performances. Sans eux, des organes "normaux" ne fournirait pas suffisamment de puissance pour alimenter tout son organisme bio-synthétique.


mental

image:
 

Ginga a un mental d'acier. De part son expérience militaire, il sait aujourd'hui se contrôler et évaluer chaque situation de la manière la plus pragmatique possible. D'un naturel très calme, il n'haussera que très rarement la voix lors d'une discussion. Cependant, à défaut de hausser la voix, il est capable de montrer les crocs et d'avoir recours à la violence en cas d'abus significatif de la part de son interlocuteur.

De plus, sa carrière militaire lui a appris la discipline et l'ordre, qualités qui ont fait et fond toujours de lui un bon "soldat type". Un bon petit chien comme diront certain. Cette même carrière lui a appris à protéger ses hommes et ceux qui l'entourent.

histoire

image:
 

Aujourd'hui

Une lumière blanche traverse ses paupières. Des sons, à la fois proches et lointains, se font entendre à l'extérieur... une porte vient de se fermer. Pourquoi ne peut-il pas ouvrir les yeux ?

- Comment va notre patient numéro 3 ?

Cette voix mielleuse lui est connue, mais il lui est impossible de la resituer

- Qui ête...

- Vous le savez Monsieur Niita. Simple amnésie passagère. Vous vous en souviendrez bientôt.

*Comment puis-je voir sont sourire derrière ces bandages qui recouvrent mes yeux ? Dans quel corps je suis ?*
pensait-il.

Un voile tombe alors devant ses yeux et le cauchemar peut commencer...

Jour -7

- Qu'est-ce qu'on attend au juste Monsieur ?

- Les ordres soldats !


Cet homme qui venait de relever la question que tout le monde se posait, c'était Perkins. Un brave homme aux ordres de Ginga. En ce début de soirée ils étaient trempés et attendaient sous cette pluie torrentielle des ordres qui tardaient à venir.

Un bruit de vibration puis un bip retentit. Ca voulait dire "Allez-y" ; il était temps. Ils sortirent alors de leur ruelle et se dirigèrent vers leur objectif, un lieu de rassemblement imprégné de musique, de drogue et d'alcool... le pire endroit possible pour une arrestation et pourtant la violence était à éviter.

- Perkins, tu prends l'entrée arrière. Vous deux, vous venez avec moi, dit-il en désignant deux hibrides qui avaient été désignés pour remplacer Steeve et Mike qui étaient sur une autre mission ce soir là. Vous vérifiez tous que vos armes sont chargées avant d'entrer.

Tout en continuant de marcher vers le lieu de sa mission, il glissa alors ses doigts à l'arrière de sa ceinture et vérifia que les 6 balles étaient bien présentent dans son révolver. Il arma le chien de larme et arriva bientôt face à la porte d'entrée de la boite.Un hybride lié avec un tigre (surement) et un.... Ombre. D'après les informations, la boite n'est gardée que par un seul homme d'ordinaire.

*S'ils sont deux ce soir, c'est que nos informations sont avérées. Il y a bien quelque chose qui se trame dans ce lieu.*

- T'es un humain ? demanda l'Ombre.

- Je le suis, répondit Ginga d'un ton neutre et détaché à l'Ombre qui le surveillait et l'analysait.

- Alors tu peux rentrer. Les deux autres, vous dégagez.


L'Ombre baissa de nouveau sa tête en direction de la liste qu'il avait dans les mains. Ginga s'avança en direction de l'entrée que l'homme-tigre s'apprêtait à lui ouvrir. *SPLASH !* S'il y a bien un bruit qui reste gravé à jamais dans la tête d'un homme, c'est bien celui d'une boite crânienne écrasant son propre cerveau. A sa droite, l'Ombre venait de perdre la tête, écrasée contre le mur derrière lui ; à sa gauche, l'homme-tigre suffoquait, étranglé l'hybride du groupe de Ginga. On dirait bien que les hommes mis sous ses ordres ce soir, étaient plutôt impulsifs... Il n'y porta pas attention, poussa la porte de la boite et entra. Personne n'avait l'air d'avoir remarqué cet incident. Heureusement, le sang ne se verrait pas trop avec l'ambiance lumineuse qui régnait ici. Ils traversèrent la piste de danse et passèrent entre les tables basses où les junkys étaient amassées à consommer toute sorte de produits. Ils s'approchèrent alors du bar et Ginga consulta son comlink en espérant rapidement recevoir un message de la part de Perkins annonçant qu'il était prêt. Accoudé au bar, non loin des escaliers menant au sous-sol VIP, il attendait pour agir. Au moindre signe il les dévalerait.

Le signe ne se fit pas attendre bien longtemps, c'est un des deux hybrides accompagnant Ginga qui le fit remarquer. Il ressemblait à un chien et devait en avoir certains atouts, comme l'ouïe...

- Un cri étouffé par la musique vient de retentir au sous-sol monsieur. Il a été suivi de plusieurs autres.

- Vous me suivez.


Ginga avait un mauvais pressentiment. Perkins aurait déjà dû être prêt. Ils se dirigèrent comme si de rien n'était jusqu'à l'entrée des escaliers permettant l'accès au sous-sol VIP. Un cyborg gardait l'entrée. Ginga regarda l'hybride-chien qui l'accompagnait, lui faisant signe d'agir. Celui-ci commença à sortir quelque chose de sa poche, mais s'arrêta lorsqu'une foule d'individus se précipita par les escaliers, comme fuyant quelque chose. L'hybride pris à parti une des personnes qui montait les escaliers en trombe afin de la questionner. Ginga et les deux hybride en profitèrent pour descendre.

Tout en descendant les escaliers à contre sens de la cohue, ils sortirent leurs armes et se mirent à courir en direction de leur cible.

...

- Vous me le retrouvez et vous me l'amenez ! ordonna Ginga entre ses dents après avoir découvert la source de la panique générale.

La grande salle était remplie de petits espaces privés à l'abri des regards. Une seule de ces salles était encore habitée suite à la panique... un corps inerte, égorgé vif sur le divan, regardait Ginga. C'était Perkins.

Aujourd'hui

- Prenez ces médicaments M. Niita. Ils vous aideront à vous rappeler.

De la sueur perle sur son front et sa bouche est sèche. L'homme vient de quitter à nouveau la pièce. La lumière devient de plus en plus supportable. L'homme a posé 3 gélules dans sa bouche. Il les avales.

*Pourquoi je ne sent plus mon corps ?* pensa-t-il.

Jours -6

- Messieurs, je vous demanderais la plus grande prudence. Le terrien que nous recherchons a une fois de plus tué un de nos hommes hier soir. Je vous demande donc de vous déplacer en groupe systématiquement. Est-ce clair ? Vous pouvez y aller. Les hommes qui ont participé à la perquisition d'hier, vous restez.

Ils étaient dans une salle de projection. L'officier, un humain à dons du nom de Eida, effectuait un rapport devant une quinzaine d'homme qui -- pour la plupart -- quittaient actuellement la salle. Une fois tout le monde sortit, hormis Ginga et les deux hommes qui l'accompagnaient hier, il repris la parole.

- L'autopsie vient de nous envoyer le rapport. Perkins avait plongé hier soir. Je cite "Patologie cardiovasculaire active au moment de la mort. Forte insuffisance veineuse. Aucun signe de strangulation. Nous estimons donc que sa dérive en est la cause avec une fiabilité de 98%." Nous pensons qu'il a été découvert et qu'il a tenté de se défendre. Du moins... c'est cette version qui sera gardé. Car, si l'on en crois les témoignages, il aurait rechuté avant de rencontrer le terrien.

-Bien monsieur, répondit Ginga.

- Vous pouvez rentrer chez vous aujourd'hui. Nous vous recontacterons lorsque nous auront plus d'informations. Ne me décevez plus, ou la mission vous sera retirée.

- Bien monsieur.


Ginga connaissait Perkins depuis 8 ans. C'était le premier homme qu'il ai eu sous ses ordres après sa promotion. Ginga avait été celui qui avait contenu les pulsions de Perkins et qui avait réussi à le canaliser. Mais aujourd'hui, il était mort.

La journée était déjà bien entamée et Ginga décida de retourner chez lui se reposer en attendant les ordres.

Aujourd'hui

-Vous vous souvenez maintenant ? dit l'homme dont Ginga apercevait désormais la blouse blanche au travers son bandage. L'homme était penché au dessus de lui.

- Perkins ...

- C'est votre ami qui a été tué c'est cela ? Dormez encore et vous vous souviendrez de moi...

La lumière s'éteignit alors, et Ginga reprit le court de son cauchemar.

Jour -5

Il avait passé une horrible nuit à ressasser les évènements passés. Ce n'était pas la première fois qu'il perdait un homme, mais c'était la première fois qu'il perdait un ami. Il se mis en quête d'aller boire un verre ce jour là. Il connaissait un bar mal famé mais discret qui lui permettrait de picoler sans être vu. De toute façon, il y a peu de chance que l'enquête ai du nouveau aujourd'hui, l'affaire était bien trop récente.

Il pris sa veste et sorti de chez lui. Dehors, le silence régnait. Normal à 11h du matin.... Après quelques minutes, il descendit quelque marches dans une ruelle et poussa une porte en bois recouverte d'affiches. A l'intérieur, la luminosité était faible. Il s'approcha du bar, entrepris de s'assoir sur un des tabouret le jonchant et commanda un whisky.

deux whiskys et un sandwich plus tard, un homme vint s'assoir à côté de lui et entama un monologue à son attention.

- ... ce programme vise à faire des hommes actuels, les sauveurs de demain. Nous avons découvert une technologie qui permettrait à l'homme de devenir plus fort, plus rapide et plus résistant. Cependant, nos tentatives ont pour le moment échouées. Nos sujet étaient trop faible. Alors je me suis dit : qu'elle chance de vous voir ici ! Vous ! Un milicien, gradé en plus ! Vous êtes exactement ce que nous recherchons. Un homme fort physiquement et mentalement, qui a toute les chances un jour de tomber au combat. Que diriez-vous d'avoir une deuxième chance ? De faire de votre faiblesse et votre souffrance une force ?

- Je ne suis pas intéressé, répondit Ginga

- Je vous laisse ma carte, au cas où vous viendriez à changer d'avis.
Puis l'homme sorti du bar. Ginga rentra chez lui quelques minutes plus tard, la tête embrumé par l'alcool.

Aujourd'hui

- C'était... vo... vous, dit Ginga avec difficulté, sa bouche étant trop sèche pour prononcer plus de mots.

L'homme, toujours penché au dessus de lui, fit apparaitre un sourire d'approbation sur son visage. Il tourna les talons et ferma la porte. Désormais, sa vision est nette. Aucun bandage n'est devant ses yeux. Avait-il réellement eu les yeux bandés d'ailleurs ? Il peut à présent tourner la tête et se rendre compte de la pièce dans laquelle il est. Elle est immaculée de blanc et les lieux ressemble à une chambre d'hôpital, lugubre et froide comme toutes les chambres d'hôpitaux. Il ne peut cependant pas lever la tête et comprendre pourquoi il ne sent toujours pas ses membres.

Jour -4

Malgré des recherches poussées, Ginga ne trouva aucune information sur ces expériences dont cet homme lui avait fait part la veille. Rien de très rassurant.

Aucun appel ce jour là. A croire que l'enquête avait été abandonnée. Ginga n'en pouvait plus d'être enfermé chez lui à ne pas pouvoir se venger de ce Terrien. Mais il aura cette vengeance, il le savait au plus profond de lui-même.

Aujourd'hui

Depuis combien de temps est-il allongé dans ce lit ? Et d'ailleurs, où est ce lit ? Dans qu'elle ville, quel quartier ? Tant de questions sans réponses. Le plus intrigant,  c'est  l'absence de visite. Pourquoi personne ne vient à son chevet ? Pourquoi l'homme qu'il a vu dans le bar est aujourd'hui là à le regarder, au fond de la salle, sur une chaise, comme un éleveur observant son bétail ? A-t-il participé à cette expérience dont il parlait ? Il ne peut le demander.

Physiquement comme psychologiquement, il est impossible pour Ginga de poser la moindre question.

Jour -3

Ce jour là, Steeve et Mike étaient présents. Leur mission était apparement réussie mais leur visage laissait penser qu'eux aussi ne s'étaient pas remis de la mort de Perkins.

Steeve et Mike avaient intégré l'équipe de Ginga il y a 5 ans, lorsque de nouvelles directives demandèrent à renforcer les groupes armées afin d'être plus efficace. Se sont de fidèles partenaires qui ont pour fâcheuse habitude de réussir tout ce qu'ils entreprennent.

Ginga avait été appelé à venir à cette réunion afin de lui voir affecter la suite et fin -- du-moins il l'espère -- de sa mission. Le terrien aurait été aperçu dans les docks, chargeant un hangar. Meurtrier et vendeur de produits stupéfiants, ils ne pouvait pas laisser en liberté un tel individu. L'équipe serait composé de Ginga, Mike, Steeve et de Yuzuho, une femme d'une trentaine d'années qui avait pour secteur ces même docks.

Une fois prévenu qu'il fallait éviter les dérapages, ils partirent en direction du lieu présumé.
Les docks étaient déserts à cette heure là, le soleil venait tout juste de se lever. Il les traversèrent rapidement et se mirent chacun derrière une porte d'entrée du hangar. Personne ne discutait, ils avait préparé cette intervention durant le trajet et n'avais pas besoin de prononcer un mot. Ils ouvrirent tous leur porte respective, Ginga et Mike utilisant des outils de crochetage, Yozuho et Steeve en utilisant leur singularité ; l'acide pour Steeve et le plastique pour Yozuho qui se fit une clé.

Ginga s'engouffra dans le couloir qui lui faisait face, monta des escaliers en métal et se retrouva en hauteur sur une rambarde métallique surplombant l'intérieur du hanger. D'ici, il apercevait Steeve, caché derrière plusieurs caisses. Il regardait à l'intérieur en espérant en découvrir le contenu.

*BANG*

Un coup de feu. Le bruit résonna dans tout le hangar en echo. Ginga mis les mains sur ses oreilles, déboussolé par la violence du bruit. Impossible d'en trouver la source avec cet écho. Il essaya tant bien que mal de regarder autour de lui. Steeve en cherchait la source aussi.

Tituban, cherchant un appuis, Mike sorti de derrière une caisse, ensenglenté, il s'écroula. Ginga repris sa course et entrepris de descendre les escaliers en face de lui. Yozuho se trouvait là, en haut de ces escaliers.

- Que se passe-t-il ? Je croyais que nous devions être seul ? dit Ginga.

- Apparement ils ont laissé un de leurs hommes. Il est de l'autre côté de la passerelle, il se dirige vers Steeve, il faut le rejoindre !


Ginga fit alors volte face puis s'arrêta net. Une arme à feu était appuyée contre son dos. Le chien venait d'être enclenché.

- Combien ils te donnent ? souffla Ginga

- Lâche ton arme au sol et pousse là.


D'ici, il ne pouvait pas voir Steeve.

- Alors c'était toi pour Mike ?

- Lâche ton arme et pousse là.


Ginga leva lentement son arme. *BANG*. Un coup de feu retenti. Il venait de se tirer dans le ventre, il avait réussi, elle aussi été touchée. *BANG*. Le tir de Yozuho n'atteignit pas sa cible. Ils tombaient en arrière, emportés par le recul. Ginga se rattrapa sur son bras gauche, s'appuya sur ses jambes pour ne pas tomber et se mis à courir en direction de la rambarde afin d'apercevoir Steeve. Il perdait beaucoup de sang, il lui était très difficile de se concentrer.

Aucune trace de Steeve. De toute évidence, ils étaient tombés dans un piège. Il longea la rambarde, encore et encore. Il entendait derrière lui Yozuho pester et proférer diverses insultes à son encontre.

Etais-ce la fatigue dû à la perte de son sang ? Commençait-il à avoir des hallucination ? Ce qui est sûr, c'est qu'à ce moment là, il vit Steeve allongé au côté de Mike, aucun d'eux ne montrait signe de vie. Il n'y avait pas que lui et Yozuho dans ce hangar, il en était maintenant persuadé. Après avoir improvisé un garrot avec son t-shirt, il fit volte face et repris la direction de Yozuho. Elle était inconsciente.

...

Trois heures. C'était le temps qu'il avait fallut à Ginga pour tirer Yozuho jusqu'à la voiture et l'amener chez lui. Elle était là. Assise sur une chaise, toujours inconsciente. Ginga, lui même assit, lui faisait face. Il la regardait, un pistolet à la main, attendant qu'elle se réveille.

Aujourd'hui

- Si vous n'étiez pas compatibles, je pense que vous seriez déjà mort. Comme tous les autres.

Un silence s'installe. L'homme est encore là, il l'entend comme s'il était à côté de lui. A-t-il dormi longtemps ou seulement quelques minutes ? Ginga ne peut pas le demander, la déshydratation est trop forte.

- Vous avez soif je présume ? Et bien buvez alors. Un verre est à côté de vous après tout.

Ginga tourna la tête et aperçu l'eau posée sur une table de chevet à ses côtés. Il avait envie de lui dire qu'il ne pouvait pas bouger pour l'attraper, mais aucun mot ne sortait de sa bouche.


De toute façon, il y a plus important que ce verre d'eau. Comment a-t-il pu entendre l'homme lui parler à côté de lui, alors qu'il n'est pas dans la pièce ?

Jour -2

- Il ne te pardonneront jamais de m'avoir fait subir ça, dit Yozuho, attachée à sa chaise, un filet de bave et de sang coulant du long de sa bouche jusqu'à son pantalon.

Ginga était épuisé, il n'avait pas beaucoup dormi et sa blessure au ventre, malgrès l'arrêt de l'émoragie, commençait à lui faire mal. Surement une infection. Il était appuyé contre une table le long de la pièce. Il choisissait minusieusement l'outil qui lui permettrait d'obtenir l'information voulu.

- Où est-il ?

Cette phrase, Ginga l'avait prononcé une bonne centaine de fois depuis le réveil de Yozuho à 6h ce matin. Il était actuellement 14h et elle n'avait pas lâché un seul aveu. Il avait tout essayé, la discussion, l'arrachage d'ongle, la perforation de son oeil droit et même la section de plusieurs de ses doigts. Mais rien n'y faisait.

- Un tueur dans la milice ! La belle affaire ! s'exclama Yozuho, d'un ton de folie comme le reflétait son visage.

- Je n'y retournerais pas. Vous les avez tué ! Alors dit moi où est le Terrien ! Ginga commençait à hausser la voix.

- Il me tuerait si je te le disais.


Elle riait.

- Considère que tu es déjà morte.

Il pris sur la table une fine et longue bare métallique qu'il entreprit de faire pénétrer par l'oreille de Yozuho. Celle-ci riait, puis criait, mais aucune réponse ne sortit de sa bouche. Vint ensuite le silence. Le sol se dérobait alors sous les pied de Ginga, sa blessure était plus grave qu'il ne le pensait. Il senti alors une sensation de fraicheur sur tout le devant de son corps. Il venait d'atteindre le sol. Il ne pouvait pas mourrir maintenant. Il ne devait pas mourrir maintenant !

La dernière image de son souvenir fut une carte de visite au sol et un téléphone dans sa main gauche. Il contactait cet homme...

Aujourd'hui

La lumière commence à s'atténuer. Le soleil se couche. Il se tourne, puis prend le verre d'eau et le porte à sa bouche. Il reste un instant perplex et s'assit lentement sur son lit. Ses articulations sont endolories ; enfin... s'il peut encore appeler ça des articulations. Ses bras, le haut de son torse et ses jambes sont en apparence métalliques. Il est devenu un cyborg, mais il n'en est pas malheureux. Ses pensées sont encore confuses et tout ce qu'il trouve à constater, c'est qu'il a désormais une arme pour se venger.

Jour -1

- Monsieur Niita ! Monsieur Niita ! Vous devez me faire un signe ! Sans cela, nous ne pouvons commencer l'opération. Vous m'entendez ? Serez ma main une fois pour non et deux fois pour oui.

Il sera la main de l'homme en blouse blanche deux fois. Cependant, il ne savait pas réellement ce qu'il venait d'accepter. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il allait mourrir s'il ne faisait rien.

Quelques bruits métalliques retentissaient. La lumière était très forte. Il ne reprenait conscience que très rarement, mais lors de ces rares moments, il se sentait de mieux en mieux. La douleur s'atténuait.

Plusieurs heures passèrent sur cette table d'opération, et la suite... vous la connaissez déjà.




Niita Ginga

36 ans

Ex milicien

Hétéro

Cyborg

Stratège

Bons réflex

Discipliné

Violent

Servile

défaut

Adam Jensen


PSEUDO Δ Moltroon
ÂGE Δ 22 ans
COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? Δ Top forum RPG
QUE PENSES-TU DU FORUM ? Δ Je ne suis pas doué de pensées
ACCEPTES-TU L'INTERVENTION D'UN PNJ ? Δ A ses risques et périls è.é
AUTRES Δ Je m'aime.
MOT DE PASSE ΔJosé approuve
[terminée] Soldat, au rapport !
Rang Alesund
avatar
Messages : 71
Date d'inscription : 22/02/2017

Description
Avatar: Colette Brunel - Tales of Symphonia
Pouvoir/Hybridité: Parle aux fruits ❁
Âge: 17 ans
Mer 14 Juin - 14:29
HEY !

J'ai franchement bien aimé ta fiche. J'arrive à peine à ouvrir les yeux, mais j'ai réussi à la lire sans aucun problème. J'aime beaucoup le rythme, les allers et les retours dans le temps que tu as donné à ton histoire ! Ginga est très charismatique et compétent, ça promet vraiment en rp alors vivement qu'on le voit à l'action...

Et pour se faire je te valide ! Félicitations !

Je te conseille de passer sur le recensement de l'avatar ! Nous t'invitons par la même occasion à te trouver un ou des compagnons de rp, ainsi que de faire ta fiche de relation si l'envie t'en dit ! Mais surtout, n'oublies pas d'activer ta feuille de lien dans ton profil si ce n'est pas déjà fait. Voila, Amuses toi bien parmi nous, et n'hésite pas à venir mp l'un des staffiens si tu as une question !

Des bisous. frisksmile
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soldat au rapport, sergent! ~ James
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» rapport de bataille apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Autres-
Sauter vers: