AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Invité
Lun 26 Juin - 23:47
Everybody wants to be a cat
No one, no one, no one,
  I can trust no one—my ideas are
   the only things that matter.
            Everywhere
           I look, there’s a plethora of tragedies
     of the type one may find here, there, anywhere.
             Frightened of people, I withdrew into myself.
           If it’s such a superficial
       friendship, then I have no need for it,
           no need, nuh-uh.

C'est d'une profonde et sincère désolation que mon esprit sortit de sa petite sieste habituelle. Tout autour de moi, des visages inconnus, et des paroles que je ne semblais pas comprendre. Etais-je trop longtemps rester avec moi-même ? Je n'avais pas poser mon doux regard sur le monde extérieur depuis, certes, un certain temps, mais cela ne pouvait me faire oublier le langage avec lequel toutes ces personnes peu raffinées peuvent communiquer, n'est-ce pas ? Mes yeux parcouraient les visages de ceux qui m'étaient inconnus, me demandant pourquoi donc je me retrouvais là, assise par terre comme une sale mandiante. Ma main gauche effleuraait le sol rocailleux et froid, tandis que, de l'autre, je tentais tant bien que mal de trouver une prise, sur laquelle je pourrais appuyer pour me lever. Je ne savais pas trop comment, ni pourquoi, mon corps frêle était laisser là, à la vue de tous. Les regards curieux se ruèrent sur moi, certains s'arrêtant même pour me poser des infâmes questions.
Cela me rendait encore plus impatiente de savoir tout ces passants autour de moi. Je poussais alors assez fort sur mes jambes maigrichonnes, qui ne purent pas supporter bien longtemps ce poids. Mes genous heurtèrent le bitume qui se trouvait à côté de la place dans laquelle je me suis réveillée. Un homme peu âgé me tendit la main, que j'acceptais de prendre. Il m'aida délicatement à me relever, et d'un geste que je voulais léger, je le remerciais, secouant la pauvre poussière qui s'était voulue un peu encombrante sur mes quelques habits. Il ne faisait pas très froid, ce jour-là. Voilà pourquoi ma peau était le plus nue possible. Je n'étais cependant pas fan de ce genre d'exibitionnisme. La chaleur pourtant bien prononcée forçait la plupart des êtres vivants à faire des choses qu'il n'appréciait pas. Me montrer au premier pervers venu faisant partit de ces choses que je n'aimais pas réellement. Et pourtant, me pavaner avec grâce était quelque chose qui me rendait folle.
Toujours avec une certaine contrôle de moi, j'avançais doucement, dans cette ruelle qui offrait l'ombre dont j'avais besoin. Je me posais bien des questions, notamment, comment mon esprit est pu tomber aussi facilement dans l'oubli, et comment une demoiselle tel que moi pouvait bien se perdre dans des endroits aussi... Miteux. Je soufflais doucement, fermant les yeux, collant mon dos au mur d'un bâtiment. Le contact me fit frissonner, et je roulais des épaules. Je ne me rappelais donc pas de ma venue ici, ce qui m'inquièta. Je n'étais pas de ce genre de personnes, à me balader n'importe où n'importe quand. La raison de ma venue ne devait point être loin, ce qui me rendit un sourire presque invisible. D'une délicatesse assez pousser, je me sépara de l'immeuble, et retournais vers le bitume, au milieu de ces petits protégés de Ying. La réponse ne doit être loin, Daemonium.
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Top-voteur
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 20/06/2017
Age : 17

Description
Avatar: Shintaro | Kagerou Project
Pouvoir/Hybridité: Chat
Âge: 17
Mar 27 Juin - 6:41

Everybody wants to be a cat


Comme tous les jours je rentrais des cours avec le sourire. J’en oubliais même mes sombres origines qui normalement torturaient mon pauvre esprit. Mon intégration chez les humains était presque parfaite tout le monde me prenait bel et bien pour une personne banale, un homme simple sans aucune différence. Je me mettait donc à marcher dans la ruelle que je trouvais un peu trop sombre et froide à mon goût.

Je saluais les villageois avec un grand sourire, toujours avec la même joie de vivre et ne voyant pas les tristes choses de la vie, tout le malheur planant sur la tête des passants. Mais là, juste devant moi, un rassemblement de personne m’étonna. Je me demandais pourquoi il y avait une si grande foule de personnes étonnées et énervées. D'autant plus que le brouhaha m'étais insupportable à moi qui possédait une ouïe si fine.Tout cela m’intriguais. Et même moi, qui était pourtant une personne insensible à la curiosité en temps normal, jetais un coup d’œil au remue ménage se produisant ici.

C’était à ce moment-là qu'une personne magnifique et intrigante prit l'entière concentration de mon regard pour elle. C'était une jeune fille, au sol. Elle semblait hésiter, totalement perdue. D'après la tête de ses agresseurs, mon instinct me certifia qu'elle n'avait absolument rien fait de mauvais. Étant habituellement doté d'un tempérament plutôt calme, je me sentais soudainement stressé. Et mes mon hybridité prit le dessus sur moi : mes oreilles et ma queue s'affichaient aux yeux de tous.

Je n’avais jamais eu cette sensation avant. Mes yeux de félin ne pouvaient pas se détacher d'une autre silhouette que celle de cette mystérieuse fille aux yeux pourpres possédant pour compléter sa beauté d'irréels cheveux d'un blanc immaculé. J’aurai tellement voulu lui parler. Cependant je ne devais pas la déranger. Surtout qu'elle n’avait pas l’air de parler ma langue.

Après être resté un certain temps perdu dans des profondes pensées et m'être assuré grâce au vieil homme qu'elle allait bien, je décidais de reprendre ma route en passant par des boutiques pour acheter quelques objets. Je me perdis dans ces nombreuses boutiques pendant un bon moment.

Cela faisait maintenant un moment que j'étais parti de l'allée des commerces et j’apercevais enfin la dernière ligne droite avant ma maison. Cette ruelle sombre me faisait terriblement peur. J’avançais à petits pas avec une mine froide et sérieuse. Mon corps était prêt à régir à tout instant, j'étais stressé, sur mes gardes et paré à toute éventuelle attaque. Je devais être un peu paranoïaque. Mais bon, j'arriverais bientôt chez moi.

Maison, tendre et doux foyer : J'arrive !
RP - Daemonium/Endid
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Invité
Mar 27 Juin - 19:26
Everybody wants to be a cat
Tout ce que je sais, c'est que je ne
                           sais rien.
                                Tandis que les autres croient savoir
                                  ce qu'ils ne savent pas
                             Tout ce que je sais, c'est que je ne
                           sais rien.
                                Tandis que les autres croient savoir
                                  ce qu'ils ne savent pas
                             Tout ce que je sais, c'est que je ne
                           sais rien.

Tout, autour de moi, semblait amplifier, les bruits, la lumière de fin d'après-midi. Les personnes autour s'arrêtaient durant quelques temps pour observer cette fille aux cornes démesurées que j'étais, cherchant une quelconque réponse à la seule question qu'ils pouvaient se poser. Sur ces terres, les personnes avec une telle race comme la mienne étaient maltraités, chassés, tués. Cela se comprenait, quand nous regardions comment se conduisait ces sauvages avec les protégés de cette soit disant sainteté. Il est vrai, que si nous voulons notre vengeance, nous devons frapper là où elle aura mal. Mais tuer sans compter ne servira pour l'instant à rien, croyez-le ou non.
Soudain, quelque chose attira mon pauvre regard, parmi tout ces monstres. Je n'avais jamais aperçue une telle bestiole auparavant. Un garçon qui semblait plus jeune, avec des cornes lui aussi. Il avait notamment une queue. Cela me titilla l'esprit, et je ne pus, dans un mouvement désespéré, me contrôler, et mes pas suivirent les siens. Il m'intriguait réellement, pourtant, ce n'était pas mon genre. Il dégageait une certaine odeur. Je n'avais jamais goûter à un plaisir tel quel. Je souriais alors, toujours en le suivant calmement, légère comme une plume. Ma curiosité était en train de reprendre le dessus. Cette nature, faisant partie de la vie, m'apportait guère des ennuis. Le plus souvent, les humains et autres classes m'en voulaient pour cela, mais je ne pouvais que contre dire cette idée. Cela ne devrait pas être vu comme mauvais, croyez-moi. Nous faisons des choses que nous oublierons jamais grâce à ce trait de caractère que j'apprécie plus que tout.
J'étais arrivée à présent dans une ruelle sombre, trop sombre. Je ne pouvais qu'observer la belle silhouette de la chose qui me tracassait l'esprit. Je m'avançais un peu plus rapidement, l'effleurant délicatement de mon épaule dépourvu de tout vêtements, et passais devant lui. Je me retournais le plus délicatement possible et posa mes deux mains douces et froides sur le visage du jeune homme. Je plongeais mes yeux dans les siens, et tenta de communiquer avec la même langue que lui, doucement, et tout sourire. Avec une de mes mains, je lui caressais une des ses cornes, qui semblait toute douce. Cela me fit frissonner. Je n'étais plus tout à fait moi, j'étais excitée à l'idée de découvrir une créature telle que lui.

-Puis-je découvrir ce qui vous compose, mon chère ?


Paroles en #008080
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Top-voteur
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 20/06/2017
Age : 17

Description
Avatar: Shintaro | Kagerou Project
Pouvoir/Hybridité: Chat
Âge: 17
Mer 28 Juin - 4:23

Everybody wants to be a cat


Je marchais tranquillement, jusqu’au moment où quelqu’un m’effleura mon épaule. C’était quelque chose de très doux et chaut, je n’avais jamais senti ceci auparavant. Cette chose était au final la fille que j’avais observé dans la foule. Elle posa ses douces mains sur mon visage qui retrouvait enfin ses traits décontractés. J’avais l’impression que mon corps disparaissait. Mon cœur battait si fort, tout ceci n’avait rien de réel. J’étais totalement perdu que ce soit dans mon esprit où mon corps je me sentais si faible à côté. Elle plongeait ses magnifiques yeux dans les miens, ce regard de toute beauté me rendait la personne calme que je suis habituellement. Elle me parla avec un peu de mal mais je comprenais ce qu’elle me disait. Sa voix mignonne m’avait bercé, j’avais du mal à lui répondre je ne savais pas pourquoi, par panique peut-être ! Après quelques instants elle me caressa mon oreille de chat. Cette caresse me donnait des frissons sur tout mon corps. Cela me faisait rougir.

Je ne voulais qu’elle, cette fille parfaite qui n'avait aucun rival sur la beauté et la grâce et ceci depuis la dernière fois que je l’avais vu. Je ne savais pas quoi faire, je pensais à lui faire un câlin mais dans mon esprit se torturais les mots ‘’ai-je le droit ?’’ ‘’ n'est-ce pas trop ?’’. Mais au fond de mon cœur c’est ce que je désirais le plus, alors après quelques secondes qui me semblaient des heures, je prenais enfin mon courage à deux mains en lui faisant un câlin. Je ne pensais pas qu’un câlin serait si apaisant. J’étais complètement charmé par sa grâce surhumaine, elle me dominait dans tous les points. Je regardais son aimable visage une énième fois. Mais cette fois j’étais intrigué par ses lèvres séduisantes. J’étais tenté de faire l’impossible, mais mon esprit me bloquait et cette fois je ne pouvais rien y faire.


Je finissais enfin par me dire qu’il fallait quitter cet endroit sombre et triste. Je tenais la main de cette déesse venue de nulle part pour amener dans un endroit plus pur. C’était un endroit sympa avec une fontaine aux têtes de serpent taillé de pierre. Je me sentais libre, j’en oubliais même que j’étais sous forme mi humaine. C’était surtout à cause de cette magnifique étrangère qui faisait vibrer mon cœur, même un tremblement de terre ferait moins de vibration. On était assis sur le banc banal composé de bois et de fer. On discutait de tout et de rien toujours avec un peu de mal à communiquer. Tout chez elle me plaisait, ses yeux d’un rouge émeraude, ses cheveux d’un blanc pur et de ses cornes magnifiquement belles qui collait parfaitement à sa tête. Moi une personne banale avait eu le droit à une bénédiction d’une déesse. Il n’y avait rien d’autre qui pouvait mieux la définir juste le mot ''déesse''. A ce moment, j’étais vraiment le chat le plus heureux de l’univers !


Puis-je amener cette déesse chez moi ?
RP - Daemonium/Endid
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Invité
Mer 28 Juin - 19:54
Everybody wants to be a cat

Round and round like a horse on a carousel, we go,
Will I catch up to love? I could never tell, I know,
Chasing after you is like a fairytale, but I,
Feel like I'm glued on tight to this carousel
And it's all fun and games,
'Til somebody falls in love,
But you've already bought a ticket,
And there's no turning back now
This horse is too slow,
We're always this close,
Almost, almost, we're a freakshow

Je n'eus à peine le temps de reprendre la parole que cet être m'attrapa, et me serra dans ses bras. Je n'étais pas confortable à cette idée, qui fut si instantanée qu'aucuns mots ne purent sortir. Ces protégés ne méritaient pas ce genre d'amour, mais la chaleur de son corps me fit trépasser, un bonheur sadique que je prendrais réellement à cœur. Je le serrais à mon tour, me demandant bien pourquoi ce jeune homme avait agi ainsi. Personne avant ne m'avait traiter de la sorte. En effet, en bas, un manque cruel d'affection se fait sentir, peut être une raison de mon envie constante de sentir le poids de quelqu'un d'autre sous le mien. Puis, il me regardait encore dans les yeux, les fixant avec une certaine envie. Voulait-il quelque chose ? Je ne pouvais comprendre, ces petits me sont bien trop inconnues pour pouvoir affirmer des choses, et son désespoir dans son regard me laissa sur ma faim. Je n'avais qu'une envie, lui faire goûter à l'attente du désir. Est-ce réellement juste ?
Puis, tout allait vite pour moi. Il me prit par la main, et je le suivais délicatement, ne pouvant riposter. Il n'était pas comme moi, je pouvais le sentir. Je ne pouvais pas apprécier, ses manières. Tout ça me semblait irréel. Aucune personne ne m'avait traiter ainsi auparavant. Cela était très étrange, et me rendait encore plus curieuse qu'avant. Qui était-il ? Quels genre de cornes pouvait-il bien avoir, et pourquoi semblaient-elles poilues, au contraire des miennes qui étaient sèches  et dures ? Je n'en avais jamais vue de telles, et, quand nous étions assis tranquillement sur ce qui était un "banc", je ne pouvais m'empêcher de les fixer, et de les toucher. Toujours avec cette grâce constante, je m'approchais de son visage, pendant qu'il tentait de me parler, et je m'intéressais encore plus à sa personne, à ce qu'il était, et pourquoi il était si gentil avec une terrienne, alors que les petits chouchous de la déesse veulent en général se débarrasser de nous, nous voyant comme une menace. Je ne le nierais pas, je suis bien informée sur le sujet dans lequel je m'introduis avec subtilité.
Je posais ma main tremblante sur son visage a nouveau, et essayais de parler avec la même langue que lui, bien que tout semblait différent, cette fois.

-Est-ce des cornes, mon chère ?

Je lui caressais la joue, avec un sourire démoniaque que je voulais raffinée, et haussa les épaules. Plusieurs choses se passaient dans ma tête. Voulais-je réellement goûter son corps ? Des deux manières différentes que j'ai pue apprendre auparavant ? Mérite-t-il de périr pour une chose qu'il n'a pas faite, et que cette sale "déesse" ne verra même pas ? Ou alors pouvait-il juste subvenir à mes besoins, ceux que je contrôlais peu ? Son allure d'adolescent cachait-elle autre chose ? Avais-je le droit de lui enlever ce qu'il voulait peut être garder ? Étais-je une de ces sauvages qui voulaient entrer dans une relation non saine avec quelqu'un ?
Cette bestiole dégageait une pureté à couper le souffle, mais était-il réellement ce qu'il voulait faire croire ?
Toutes ces interrogations rongeaient mon esprit, et d'une intense excitation, je ne retins pas le rire gras qui s'échappa, doucement, et lentement.


Paroles en #008080
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Top-voteur
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 20/06/2017
Age : 17

Description
Avatar: Shintaro | Kagerou Project
Pouvoir/Hybridité: Chat
Âge: 17
Jeu 29 Juin - 0:37

Everybody wants to be a cat

Je regardais toujours cette étrange et gracieuse créature. Mais cette fois-ci elle avait l’air dans ses pensées, en tout cas c’était ce que ses yeux rouge sang traduisaient. Je ne savais toujours qui elle était réellement, j’espérais de tout mon cœur qu’elle m’appréciait elle aussi. Moi qui suis un mi-chat mi-homme mes facultés à observer était supérieur à un humain. J’avais donc remarqué que son attitude avait changé. Je devais lui prouver que j’étais digne de confiance. Mais comment ? Comment pourrais-je prouver à une déesse que je suis un être de confiance et, que je donnerais ma vie pour elle. Je savais personnellement que je pouvais lui donner ma confiance et, qu’elle ne ferait aucun mal. J’échange donc mes pensées avec la déesse aux jolies cornes. Mais elle était toujours emprisonnée dans son diabolique esprit.

Après de longues minutes je me décidais enfin à amener cette beauté dans un coin moins exposé aux gens et dans un coin plus tranquille. Je prenais donc sa douce main et l’amena dans une autre ruelle ou peu de personnes passaient. Avec cette fille je n’étais pas totalement moi, comme si elle m’avait lancée un sortilège pour me faire tomber dans une addiction à son être tout entier. Plus je restais avec elle plus j’avais envie de sombrer dans la folie en l’embrassant. Je n’avais que ça en tête impossible d’en échapper. Mon corps ne me répondait plus et mes lèvres s’approchaient de plus en plus des siennes. J’étais à quelques centimètres de ses lèvres quand, je réussissais enfin à contrôler cette pulsion et reculer ma tête. J’étais vraiment gêné par ce qui était arrivé. J’essayais de m’excuser mais aucun mot ne sortait de ma bouche. Je sentais mon corps tomber sur le sol d’une froideur mortel.    


Me faisait telle confiance
RP - Daemonium/Endid
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Invité
Sam 1 Juil - 19:44
Everybody wants to be a cat

Let me tell you all a story
About a mouse named Lorry
Yeah, Lorry was a mouse
In a big brown house
She called herself the hoe
With the money money flow
But fuck that little mouse
'Cause I'm an albatraoz
I'm an albatraoz
So what?
I'm an albatraoz
Yeah, Lorry said she was a mouse
Smoked that cheesn’ like a baoz
Monilie money money hoe
Chinka chinka chingka-flow

Il me tira vers un autre endroit. Mon corps était trimbaler avec une certaine vivacité, que je ne pus arrêter. Mon esprit était ailleurs, et je me demandais bien ce que voulait cette jeune créature. Moi, tout était autre ; Je me voyais déjà l'utiliser pour la nuit, et m'amuser. De plus, il n'a pas l'air si intelligent que ça. Sûrement la jeunesse qui le rendait ainsi, mais il ne semblait pas indifférent à mes charmes. Je posa ma main devant ma bouche, la caressant délicatement pendant le voyage, et m'empêcha de lâcher un petit rire amusé.
Nous arrivions ensuite devant une ruelle plus calme, là où moins d'ariestiens passaient. Il se mit alors devant moi, et doucement, je remettais mes cheveux à leur place, ayant été secouer dans tout les sens pendant ce petit trajet qui m'avait sembler, à mon plus grand malheur, des heures. Il me sortit de mes pensées, en s'approchant lentement de mon visage. Ses lèvres n'étaient qu'à quelques centimètres des miennes, et je priais pour que, ce garçon intriguant, aille au bout de ses actes. Pourquoi étais-je aussi impatiente ? Il m'était inconnu, et la façon dont fonctionnait son corps, ses cornes et sa queue me semblait plus qu'étrange. Je me tardais de découvrir ce qui se cachait dans le corps du garçon, et quoi de mieux que d'être très proche de lui, beaucoup plus proche qu'on ne le devrait, pour savoir tout ça ? Puis, ce nouveau petit jouait, qui tourmentait que trop mon esprit, recula, et semblait regretter ses actes. Mon premier réflexe fut d'effleurer son bras du bout des doigts, voulant à mon tour coller ma bouche contre la sienne, pour faire avancer mes idées farfelues. Mais, à mon plus grand désarroi, la chose qui était à mes côtés s'écroula sur le sol.
Pendant un court instant, la seule chose que je pus faire était de le regarder, éberluée par ce qu'il venait de se passer. Je ne pouvais bouger, me posant des tonnes et des tonnes de questions, sans réponses. Mon regard se posa autour de moi. Si un être vivant passait par là, il penserait tout de suite une chose fausse ; que ce qui se passait, là, devant moi, était de ma faute. Je me baissais alors vers lui, délicatement comme toujours, et pris sa tête entre mes mains. Je me répétais à moi-même, d'une voix peu confiante, cherchant une solution au problème qui n'aurait jamais dû arriver.

-Je suis une terrienne abruti, réveilles toi, si on te voit comme ça...

Je lui tapotais le visage, pour le réveiller sans lui faire mal, en me mordant la lèvre. Je n'avais pas compris ce qu'il se passait. Était-ce une chose récurrente ici ? Je n'avais jamais vécue une situation tel quelle en bas, ces sadiques étant bien trop habituer aux comportements comme le mien. C'était une des premières fois que j'étais aussi proche d'un des habitants de cette île, et cela me frainait donc, pour le futur. Si ces abrutis sont tous comme lui, si ils tombent tous comme des dés car ils ont frôler mes lèvres, cela ne promettait rien d'amusant.

Paroles en #008080
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Top-voteur
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 20/06/2017
Age : 17

Description
Avatar: Shintaro | Kagerou Project
Pouvoir/Hybridité: Chat
Âge: 17
Dim 2 Juil - 16:08

Everybody wants to be a cat


J’étais dans les vapes. Mes yeux peinaient à s’ouvrir, j’avais réussi malgré tout à les entrouvrir. J’apercevais un magnifique visage qui mettait impossible d’identifier dû à l’éblouissante lumière du soleil. Des questions se trottaient dans la tête ‘’qui suis-je ?’’ ‘’qui est cette personne ?’’ et ‘’pourquoi suis-je ici ?’’. Mes membres étaient toutes engourdis par cet événement, il m’était donc impossible de bouger.

Des minutes ou, des heures s’écoulaient. Je n’avais plus la notion du temps, j’étais perdue.
Mon esprit me revint peu à peu. Et je pus apercevoir le merveilleux visage de cette fille aux longues cornes. La réponse à toutes mes questions se trouvait là, dans ses yeux !                                                 Je pouvais enfin me rappeler de ce que je faisais ici. Je rougissais, gêné par ce qui venait d’arriver toute en étant étonné que cette fille s’était donné le temps de rester près d’un simple hydrique tel que moi.
Je remerciais donc cette adorable fille d’avoir veillé sur moi tout en me relevant délicatement. Elle m’avait protégé au final de toute personne qui voudrait me faire du mal. Je lâchais donc un mot avec une voix à moitié éveillée.

‘’Merci’’

Mais, je voulais faire plus que de simple parole, alors je pris mon courage à deux mains et posai une main sur sa joue et l’autre sur sa douce nuque. Mes yeux dans les siens, je la regardais d’un regard perçant et séduisant. Pour enfin approcher ma bouche de ses somptueuses lèvres, en lui donnant un baiser sensuel.                                                                                                                                                          C’était mon premier baiser alors je n’avais jamais eu cette magique sensation. Il n’y avait rien de mieux dans ce monde que ses lèvres. Mon cœur battait fort mais à un rythme régulier comme si ce baiser m’avait délivré de toute cette panique. Je pris ensuite un grand sourire. Je n’avais jamais été aussi heureux de toute ma triste vie.

Je détournais enfin le regard de cette déesse pour me concentrer sur les alentours. Et quelle ne fut pas ma surprise quand je vis des camarades de classe m’ayant vu exécuter ce baiser. Je n’étais pas mécontent que ses gamins qui me méprisaient soit pour une fois admiratif. Je me redis compte que je n’avais pas encore demandé le nom à cette jolie fille. Alors d’une voix claire et adorable je lui dis.

‘’Comment t’appel tu déesse à corne ?’’

Je profitais aussi de ce début de conversation pour lui proposer quelque chose.

‘’Tu n’as pas d’endroit pour dormir pourquoi ne viens-tu pas chez moi ?’’

Ma queue-de-chat ne faisait que des allé retour depuis pas mal de temps. Et je tremblais de bonheur et de hâte de l’embrasser encore et encore. J’avais enfin trouvé un but à ma vie c’était elle.


Viens on est bien !
RP - Daemonium/Endid
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Invité
Dim 2 Juil - 19:52
Everybody wants to be a cat

Wound tighter and tighter, threw up, nearly whiter
Nobody here, there’s nobody at all
I’m doing so well have you heard?
I’m such a good girl
Cute as a button, you heard?
So good, this girl
In pain, I scream you see?
Love me I say, love me I say, love me I say, more and more and
Love me I say, love me away
Until I’m not completely sane
Torturing me, torturing me
Let me be free, break from the

Après avoir entrouvert ses petits yeux, il se releva lentement, tout en rougissant. Il avait l'air gêné de la situation, qui l'était tout aussi pour moi. Après tout, si une personne nous aurait aperçu, cela aurait été la fin pour moi. Ne le comprenait-il pas ? Chaque instants passés à ses côtés étaient dangereux, pour nous deux. Cela ne semblait pas réellement lui importer, car il lâcha une parole, que je pus comprendre difficilement, puis il posa une de ses mains sur ma joue, debout à mes côtés. Son autre main refroidie par le sol se posa sur ma nuque, et il approcha ses lèvres des miennes.
Les premières choses qui traversèrent mon esprit au contact furent les plus étranges. N'avait-il toujours pas compris ? Les habitants de cette île sont tous aveugles à ce point ? C'est avec une certaine envie maléfique que je lui rendis son geste, tout en rigolant intérieurement. Pourrais-je l'avoir pour moi, cette nuit ? Et peut-être, qui sait, découvrir l'intérieur de cet être. Les jouets de Ying fonctionnaient de la même façon que nous autres, les monstres ? C'est amusant..
Il détourna le regard, après ces quelques secondes qui, d'après son comportement, semblaient les meilleures de sa vie. Mes agissements étaient autres, à quoi bon être excitée pour un petit baiser ? J'étais habituée à bien plus, ce genre de gestes ne me rendaient pas aussi euphoriques que lui. Tout chez ce rescapé semblait étrange. Je suivais ensuite ses yeux, pour poser à mon tour mon attention sur ce qui semblait tant le perturber. D'autres enfants, qui devaient sûrement avoir le même âge que lui, qui nous regardaient, choqués. Je posais délicatement mes mains sur ma poitrine, me demandant bien ce qu'il pouvait se passer dans leurs esprits. Je ne revenais toujours pas de leurs actions. Sérieusement, leur prétendu sauveur ne leur avait jamais montrer ce à quoi servait une bouche ? Je veux dire, même avec des manières comme les miennes, et une vie aussi raffinée, je devais avoir vécue plus de choses palpitantes que tout ces débiles réunis. Je lâchais un petit rire en leur direction, ne pouvant me contrôler, comme à chaque fois. Étranges, vous êtes bien étranges.
Le garçon se tourna à nouveau vers moi et me posa une question que je n'avais à peine compris. Appeler ? Déesse ? Cornes ? Il se demandait sûrement mon nom. Mais, une chose me trottinait intensément dans ma cervelle. Déesse ? Me prenait-il vraiment pour une déesse ? Je ne pus répondre tout de suite, les seules bruits qui sortaient de ma gorge furent des bégaiements incompréhensibles, montrant mon questionnement. Je récupérais mes esprits, et au moment où des paroles me vinrent, il reprit de plus belle, me reposant une question. Endroit dormir ? Venir moi ? Voulait-il que j'aille chez lui ? Je regardais furtivement le sol, prenant mes mains l'une dans l'autre, et relevais la tête.
Encore et encore, des idées intenses. Je ne me posais plus la question. Cet enfant est vraiment stupide. Il invitait souvent des inconnus dans sa maison ? N'avait-il pas peur que je sois méchante ? Je veux dire, je suis une terrienne, ne le savait-il pas ? Pourquoi me prenait-il pour une déesse ? Aucunes réponses ne pourraient me servir, il fallait que je réponde, et que je puisse assouvir ma soif de découverte. Je me une de mes mains sur mon cœur, et entama un début de paroles.

-Daemonium. Dae. Je faisais ensuite glisser mes doigts vers mon visage avant de reprendre. Dormir chez toi..

Mon visage se pencha légèrement sur le côté. Ma grâce revenait, et je levais les bras légèrement, les laissant en l'air pendant un instant, avant de venir entouré son cou, croisant les mains derrière lui, approchant mon visage du sien. Je le fixais maintenant, et souris. J’acquiesçais malicieusement, lui faisant comprendre que j'étais d'accord.
Oh, mon enfant. Ce soir, tu vas apprendre à te méfier.


Paroles en #008080
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Top-voteur
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 20/06/2017
Age : 17

Description
Avatar: Shintaro | Kagerou Project
Pouvoir/Hybridité: Chat
Âge: 17
Lun 3 Juil - 21:45

Everybody wants to be a cat

Cette beauté avait l’air distraite par ce que je venais de lui dire. Peut-être qu’elle n’aimait pas qu’on la surnomme de déesse. Pourtant c’était le seul mot qui pouvait correctement la définir.
Elle prit ensuite une toute autre attitude, elle faisait des mouvements gracieux avant d’entamer la réponse à ma requête.
Mon faible cœur battait si fort. Et mon maudit corps priait avec moi pour que sa réponse soit un oui et rien d’autre. Je regardais ses magnifiques lèvres s’ouvrir pour me délivrer la réponse.
Elle avait commencé par me donner son sublime nom ‘’Daemonium’’. Ce nom correspondait parfaitement à sa personne, cette Dae m’impressionnait toujours.

Elle continua en ensuite avec une phrase partiellement complétée ‘’dormir chez toi.’’.
Je comprenais maintenant l’ultérieure réaction de Dae. Elle ne devait pas comprendre toutes mes paroles.
Mon visage était empli de beauté et de joie grâce à mon magnifique sourire d’ange. Dae effectua une succession d’enchainement plus gracieux que jamais. Pour finalement poser délicatement son doux bras sur mon cou. Ce qui m'avait fait frissonner.
Mon visage était maintenant si proche du sien ce qui me remplissait de hâte et d’excitation.
Vivement qu’on arrive chez moi !

Je lui pris sa douce main, et la guidai vers le court chemin menant à ma minable demeure.
Sur le chemin je posai quelques questions.

‘’Dae ! Quel est-on âge ?’’ ‘’ À quel groupe appartiens-tu ?’’

J’espérais qu’elle comprenait mes stupides question.
La marchais continuais quand tout à coup, un groupe de personnes bloquèrent le passage. Les personnes n’avaient pas l’air de rigoler, et étaient dans des postures d’agressives.
Un monsieur qui ressemblait plus à un monstre qu’un humain approcha dans la direction de Dae. Après un court instant il posa une question à Dae.

‘’Veux-tu nous rejoindre ?’’

Je ne comprenais plus rien. Que voulait-il à Dae, qui est-elle réellement ? toutes ses questions se posaient dans ma tête et me torturaient l’esprit.
Dae ne leur ressemblait pourtant pas, Elle était si gracieuse et magnifique. Pour moi il était impossible que Dae fasse du mal à quelqu’un.


Je suis perdue, tends-moi la main
RP - Daemonium/Endid
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Invité
Mar 4 Juil - 22:07
Everybody wants to be a cat

I'm bigger than my body
I'm colder than this home
I'm meaner than my demons
I'm bigger than these bones
And all the kids cried out,
"Please stop, you're scaring me."
I can't help this awful energy
Goddamn right, you should be scared of me
Who is in control?
I'm bigger than my body
I'm colder than this home
I'm meaner than my demons
I'm bigger than these bones

L'inconnu me prit par la main, et me mena durant tout un trajet vers une maison. Pendant tout ce court instant, je ne pus contenir mon bonheur. Il était réellement stupide, une chance pour moi. Sans vouloir trop en faire, mes gestes gracieux ne l'avaient pas laisser indifférent, ce qui m'amusa, et laissa libre court à mon imagination, qui se solda par la fin de cette nuit  mouvementée, et qui allait sûrement laisser place à une chambre repeinte de fond en comble.
Il tenta de me parler pendant notre petite balade, avec des mots que je ne comprenais qu'à peine. Mon souffle devenait léger, et mon esprit se conditionna à réfléchir. Sur mon visage, il était difficile de remarquer que mes méninges travaillaient, mais j'essayais de faire appel à mes souvenirs pour pouvoir communiquer avec lui. Âge ? Il se demandait mon âge ? Et mon.... Groupe ? Parlait-il des terriens ? Depuis que j'étais arrivée, peu de personnes mentionnaient le mot "groupe", mais beaucoup mentionnaient les "terriens" comme différent. C'est d'ailleurs avec ces petits protégés du dieu saint que j'ai appris le terme de "terriens", ou de "monstres". Peu importe, à mes yeux, que ce soit "terriens" ou non, si je peux m'en servir pour calmer ma soif de savoir, et calmer mon estomac, je ne ferais pas la difficile.
Quand je m'apprêtais à répondre, après quelques secondes de réflexions, un groupe d'hommes se posèrent devant nous. Ils puaient l’agressivité, et je ressentais tout de suite un côté malfaisant chez eux. J'avais tout de suite compris ce qu'ils étaient, et ce qu'ils voulaient. L'un d'entre eux se posa devant moi, et me demanda de le rejoindre. Le petit à mes côtés sembla perdu, et je lui lâchais la main. Je le regardais pendant une seconde, et me retourna vers ce monstre. Ma main glissa délicatement le long de sa joue, et un petit rire sournois s'échappa de ma gorge. Je plantais mes ongles dans sa peau molle, pour provoquer ses congénères et l'exciter légèrement, sachant que les terriens aimaient souffrir pour la plupart. Je ricanais toujours, puis regardais les autres, dépourvue d'idées de combat. Mon cœur battait si fort d'excitation, que j'ai eu bien du mal à barbouiller quelques paroles, qui se voulaient violentes et fermes.

-Espèce de sauvage mal propre. Crois-tu vraiment qu'une demoiselle comme moi se joindra à des gros tas comme vous ?

Je le lâchais et reculais, me mettant devant le pauvre enfant qui était mal tomber, au mauvais endroit au mauvais moment. Je posais mes mains sur mes hanches, la tête haute, attendant un certain temps avant de reprendre la parole.

-Si tu ne veux pas finir dans mon ventre, sac-à-merde, je te conseille de déguerpir. Au cas où tu n'aurais pas remarquer, j'ai déjà une proie à laquelle je dois porter toute mon attention ce soir.

Puis, je me tournais vers le garçon, lui souriant, et lui tendant la main. Mes joues s’empourpraient, et mon cœur battait de plus belle. Si cela n'avait pas suffit à leur faire comprendre que je n'allais pas être la dame de tout le monde ce soir, il fallait sûrement fuir, ou faire preuve de courage et d'intelligence, face à des brutes comme eux. Tout les terriens ne savaient pas comment se comporter, et il me semblait que ces abrutis n'aient pas appris à foutre la paix à une fille. Surtout que, ils ont dû le remarquer, je n'étais pas seule, et cela devait leur faire passer un message. Bien des fois j'ai vue des terriens accompagnés, et je comprenais que ma présence dérangerait. Que pouvaient-ils bien vouloir de moi après tout ?


Paroles en #008080
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Top-voteur
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 20/06/2017
Age : 17

Description
Avatar: Shintaro | Kagerou Project
Pouvoir/Hybridité: Chat
Âge: 17
Mer 5 Juil - 4:05

Everybody wants to be a cat

Elle me lâcha la main avec grâce. Puis elle me regarda pendant un court instant avant de se diriger vers le démon. J’étais emplie de chagrin, je croyais vraiment qu’elle voulait rester avec moi, mais non elle allait rejoindre ces montres. Il était impossible pour mon esprit de percevoir Dae comme un monstre, c’était juste impossible.

Elle toucha ce monstre avec un rire diabolique qui ne lui ressemblait pas. Elle planta ses ongles dans la chair de ce monstre. Cette action ne me rassurait guère. Elle venait à tous les coups de les énerver, elle se mettait à dos tout un groupe de monstre. Ça n’avait pas l’air de l’inquiéter elle en tout cas, au contraire elle avait l’air surexcité.
Et ce n’était pas fini, elle avait dit une phrase remplie de provocation. Après cette phrase elle recula pour se placer devant moi. Voulait-elle me protéger ? Elle n’allait pas les rejoindre au final ? Voulait-elle toujours aller chez moi ? toutes ses questions me torturaient l’esprit.
À peine le temps de reprendre ses esprits, que Dae prit une posture que je trouvais très provocante pour entamer une nouvelle fois un monologue. Je décortiquais ses paroles et me rendis compte de ce qu’était réellement Dae. Était-elle Terrienne ? ça ne la dérangeait pas de trainer avec un hydride ? me voici encore une fois perdu dans mes questions.

Elle se retourna vers moi souriante, son visage était redevenu gracieux. Son regard était empli d’amour, c’était certain.
Elle me tendit la main que je saisis aussitôt. Je trouvais Dae très courageuse, même un peu trop.
Je cherchais désespérément un endroit pour fuir. La bande avait l’air de se rassembler pour préparer un plan d’attaque. Avait-il peur de Dae ? Qui était-elle réellement ? Peut-être une princesse terrienne

J’avais enfin trouvé la fuite de cette situation. Je serais la main de Dae avant de la tirer et à courir de toutes mes forces. Je connaissais toutes les ruelles par cœurs, il m’était donc simple de me repérer.
Mon cœur battait à si vite, j’avais vraiment hâte d’arriver chez moi. Je pris une petite pause, lâchant la main de Dae. Je haletais dû à notre course.
Après quelques secondes, je regardais Dae d’un regard profond et j’entamais une petite conversation.

‘’Merci Dae, de me faire confiance et de m’avoir choisi’’

J’allais lui proposer de reprendre la route quand, le groupe de tout à l’heure nous refaisait face.
Le chef disait ‘’ Vous croyez réellement, que vous pouviez vous enfuir aussi facilement ? Maintenant c’est fini, vous allez mourir.’’

J’étais pris d’une énorme peur. Un des hommes du groupe me fonçait dessus avec une vitesse surhumaine. Je ne pouvais fuir. C’était la fin, la fin de ma vie ?...


La mort est si proche
RP - Daemonium/Endid
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Invité
Mer 5 Juil - 20:08
Everybody wants to be a cat

As mean as a wolf, as sharp as a tooth
As deep as a bite, as dark as the night
As sweet as a song, as right as a wrong
As long as a road, as ugly as a toad
As warm as the sun, as silly as fun
As cool as a tree, as scary as the sea
As hot as fire, cold as ice
Sweet as sugar and everything nice
As old as time, as straight as a line
As royal as a queen, as buzzed as a bee
As stealth as a tiger, smooth as a

Il attrapa volontiers la main que je lui avais tendus. Il semblait soulager d'un poids, comme si il était effrayer que ma délicate personne s'en aille avec de tels énergumènes. Je me retournais d'ailleurs pendant que le jeune homme me tira vers un endroit sûr, et je pus remarquer que ces mal éduqués s'étaient comme qui dirait réunis. Un grand sourire s'afficha sur mon doux visage, comme si j'étais plus que pressée de voir ce qu'ils allaient bien pouvoir faire. Même si, je le savais, je m'étais emportée trop vite. Je ne faisais pas le poids face à ce genre de personnes, je n'avais même pas un petit pouvoir rien qu'à moi. Mais, en bas, je savais me débrouiller, et je connaissais les faiblesses de ces grands gaillards pour la plupart. Dans les terres où je vivais, avant d'arriver étrangement sur l'île, il fallait survivre. Nous n'étions pas réellement des personnes soudées, en bas. Ce qui m'étonna, à ce moment là, de voir des terriens en petit groupe.
Il marqua une pause, et lâcha ma main. Il avait du mal à respirer, sûrement dû à la course. Personnellement, j'avais une forme des plus banales, étant habituer à fuir des créatures bien plus horribles que ces gens, quand j'étais sur Terre. Je me penchais vers lui, quand il releva la tête vers moi, qui me fit légèrement reculer, attendant une proposition de sa part. Il me remercia, d'après ce que je pus comprendre, et sembla parler de confiance. J'haussais les épaules, comme pour une réponse bref, et souriais difficilement. Ce n'était pas spontané, mais je ne voulais pas lui laisser croire que sa présence m'importait peu, et que ce choix n'était pas si difficile.
J'eus à peine le temps de secouer mes cheveux et de faire craquer mon cou, comme une sorte de soulagement, que ces choses refirent surface, nous bloquant le chemin un peu plus loin. Ce qui semblait être le chef, reprit la parole, un peu plus férocement cette fois. Mon sourire s'arracha à la seconde où il nous avait menacer, et mes sourcils se froncèrent. Pour qui se prenait-il celui-là, heh ? Il fonça ensuite sur le jeune garçon qui m'accompagnait, d'une vitesse incroyable. Je comprenais à ce moment que, nous n'avions pas des ennuis avec de simples terriens. Mon seul réflexe fut d'attraper le bras de l'enfant et de le tirer aussi fort que possible en ma direction, le jetant au sol sans y faire trop attention. Mes yeux se remplir de colère, et ma tête se releva vers le chef. Mes dents grincèrent, et mes mains se fermèrent, m'empêchant d'essayer de le frapper. Je pris alors la parole avant lui, mécontente, laissant échapper toute mon énergie dans des paroles qui paraissaient très énervées.

-As-tu menacer une demoiselle, bougre ? Mes mains se détendirent, et mon envie de les tuer se calma peu à peu.

Je jetais un regard vide au garçon derrière moi, et rigolais. Il fallait que je le surveille, il était mon jouet de ce soir, ma proie, si il tentait de s'échapper, je me devais de le rattraper. Il fallait que je découvre ce qu'il se cachait en lui. Je m'approchais donc doucement de l'homme qui était venu à une vitesse folle vers lui, et marmonna.

-Ton ego d'enfoiré c'est senti blesser, c'est ça ? Croyez-le ou non, bande de débiles, si vous essayez quoi que ce soit, je vous ferai la peau. C'est bien clair ?



Paroles en #008080
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Top-voteur
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 20/06/2017
Age : 17

Description
Avatar: Shintaro | Kagerou Project
Pouvoir/Hybridité: Chat
Âge: 17
Jeu 6 Juil - 0:42

Everybody wants to be a cat


Alors que j’étais en train de visualiser ma triste mort. La déesse cornue me prît par le bras pour me jeter sur le sol, malgré ses mouvements brusques elle m’avait sauvé la vie. Ce qui était sûr c’est qu’elle n’était pas comme moi elle était forte. Son agilité et ses réflexes étaient vraiment développés même pour quelqu’un qui venait d’en bas.

Dae avait l’air énervé, ses yeux étaient remplis de haine et de colère. Je ne l’avais jamais vu comme ça. Elle avait perdu sa grâce pour laisser place à un monstre. Sa posture montrait qu’elle voulait contenir le monstre qui était dans sa personne. Elle hurla des mots, et la dame blanche finit par se détendre quelques secondes après.
Elle me jetait un regard et rigola, je me demandais réellement comment elle pouvait rigoler dans cette situation. J’admirais réellement son courage et son calme. Personnellement tous mes membres étaient ankylosés. J’allais surement mourir, Dae ne pouvait pas protéger une personne en même temps de combattre.

Elle s’approchait de l’homme qui ne voulait surement plus me tuer, vu comment son corps tremblait de peur devant Dae. Ma sauveuse lui murmura quelque chose que je ne pouvais entendre.
La bande avait l’air d’être terrifié par Dae. Je ne comprenais pas pourquoi, ils étaient pourtant terriens eux aussi non ? j’avais tellement de questions sans réponse.

J’eus un éclair de génie. C’était le moment de sortir la stratégie. J’allais appuyer la puissance de Dae avec mes paroles.

‘’Je vous conseille de fuir pendant qu’il en est encore temps, je ne pourrais pas vous sauver une deuxième fois’’

Je voyais ces monstres rigoler, et le chef commença à parler ‘’Ce n’est pas un maudit Hybride chat tel que toi qui vas me faire peur en tout cas’’.
Mes paroles les avaient rassurés… Je ne comprenais vraiment rien à ces terriens.
Le chef reprit son discours sur un ton assuré et moqueur ‘’De toute façon on s’en fiche de toi petit chaton, on veut juste baiser ton amie’’

La haine montait en moi, ses mots m’avaient rendu fou de rage. Je ne pouvais plus me contrôler je voulais le tuer, tuer cet enfoiré ! Oui le butter. Je fonçais sur lui tête baisser tout en sortant mes longues griffes aiguiser. J’étais étonné de mon agilité. Je lui donnais de nombreux coups de griffes au visage. Son monstrueux visage était ensuite couvert par mes griffures profondes. Il devait au moins avoir perdu la vue voire la vie.
Il hurla de douleur et cria ‘’Tuez-moi cet enfoiré !’’
Toute la bande sautait sur moi, ils étaient 6 mais je n’avais pas peur de ma mort imminente.


Je vais te tuer !
RP - Daemonium/Endid
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Invité
Jeu 6 Juil - 21:23
Everybody wants to be a cat

One, two, three, four
Gimme more, gimme more
Come inside, shut the door
Gimme more, gimme more
Drop your clothes on the floor
Gimme more, gimme more
Let's get down and hit the floor
Gimme more, gimme more
Let's get ready for some action
Show me love and satisfaction
You will learn the dirty section
On the floor we lose the tension
I'm all cheeky but real freaky
Come and get me,

Tout était parfait, ils allaient comprendre, et quand bien même ces abrutis ne captaient pas, j'allais leur montrer. Ils commençaient à comprendre ma colère, et même si je ne faisais pas le poids face à eux, ça, ils n'en avaient aucune idée. Ces monstres laissaient même passer une légère terreur dans leurs yeux, ce qui m'amusa, même si on ne pouvait voir que de l'énervement sur mon doux visage. Tout était parfait.
Puis, les paroles du jeune homme derrière moi sembla les interpeller, et même casser le mythe et l'ambiance qui s'était installer. Je me retournais vers lui, comme pour lui faire comprendre de se taire, mais ma tête se concentra surtout vers les monstres qui reprirent la parole. Hybride chat ? C'était la race de ce petit ? C'est tout ? Mon corps se lâcha, devenant vide d'énergies. Chat ? Donc, ce qu'il avait sur la tête n'étaient pas des cornes ? Je n'avais jamais vue ces petites boules de poils, mais j'avais entendue parler d'eux, et donc de leurs oreilles. C'était pourquoi ses "cornes" n'étaient pas dures comme les miennes. Je soupirais, me perdant dans mes esprits, et perdant l'intérêt d'avoir une tel créature la nuit, pour l'exploiter.
Les hommes me firent sortir de mon esprit. La colère reprit mon corps entier, et mes poings se resserrèrent à nouveau. Ma gorge voulait crier, et mon esprit bouillonnait de rage, mais j'étais figée sur place. Je ne comprenais pas trop ce qu'il se passait, et je ne cherchais pas réellement de réponses, mais le simple mot "baiser" me faisait perdre toute conscience de notre alentour. Je n'avais qu'une envie, les bouffer. Tous. Et leur faire regretter de tels paroles devant une demoiselle et devant son jouet. Mais, ce dernier avait réagi avant moi. Ses griffes énormes laceraient le visage du chef, qui hurlait de douleur. Les blessures étaient plutôt profondes, et cela me fit rire de voir le sang couler. Beaucoup de questions se posèrent une à une dans mon esprit. Il m'avait défendu, huh, pourquoi ? Pourquoi le chef ne s'était pas enfui, en voyant le garçon arriver ? Je veux dire, en prenant en considération sa vitesse, une telle attaque n'aurait jamais dû le toucher. Peut-être ne craignait-il pas un enfant ? Il aurait mieux fait, et dans un dernier cri, il ordonnait aux six autres de se débarrasser du petit.
Ils se jetèrent sur lui dans des grognements féroces. Mon premier réflexe fut de sauter sur l'un d'entre eux, et planter mes dents dans la chaire de son cou. Pourquoi ? Pour pouvoir au moins l'arrêter pendant quelques secondes. Je sautais à quelques centimètres de lui, et le poussa pour qu'il s'écroule au sol, se tenant la gorge dans ses deux mains, le sang coulant à une vitesse folle. Je m'approchais ensuite des cinq autres, qui étaient déjà autour du garçon. Je sautais de nouveau sur l'un d'entre eux, la plus agile possible, et lui attrapa les cheveux, les lui tirant abruptement. Je n'avais certes aucun pouvoir, mais quand ma petite personne se voulait méchante, je pouvais être une sanguinaire. Non sans être gracieuse, comme à mon habitude, le côté sauvage des bêtes étant quelque chose que je n'appréciais guère chez les terriens. Mes pensées se concentraient énormément sur eux, et quelques bribes d'inquiétudes pouvaient aussi faire surface, se demandant comment allait le jeune avec qui je devais passer ma nuit.


Paroles en #008080
Everybody wants to be a cat [ENDID LAYIHE]
Top-voteur
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 20/06/2017
Age : 17

Description
Avatar: Shintaro | Kagerou Project
Pouvoir/Hybridité: Chat
Âge: 17
Ven 7 Juil - 5:38

Everybody wants to be a cat


J’étais au milieu des monstres, la première chose que je fis et de fermer mes petits yeux de félin. Je me concentrais, écoutant les bruits qui m’entouraient. Je pris une bouffée d’air, et fis le vide dans mon esprit perturbé. Je laissais disparaitre ma haine pour reprendre mon calme.
J’ouvrais mes yeux, pour voir les derniers instants de ma vie. Je commençais à peine à tourner ma tête pour chercher la déesse cornue, qu’un membre du groupe tomba au sol qui était couvert d’une mare de sang.
Elle n’était pas la même, c’était un monstre. Elle faisait ça pour me sauver je le savais… Mais elle n’était plus elle-même. Pouvait-elle encore me reconnaitre ? Je ne pouvais supporter de la voir comme ça. Un terrien plutôt épais lançait une attaque vers mon flanc gauche, j’esquivais sans trop de soucis. Je n’avais qu’une volonté celle de sauver la fille qui fait battre mon minable cœur.
Je m’étais élancé avec une rapidité et une agilité hors du commun. Je fonçais vers ma dame, pour l’écarter de ces pitoyables terriens. Je la pris dans mes bras et la reculai de cette foutue bande qui avait brisé ma superbe journée.
Je pris la parole avec une voix remplie de haine.

‘’Qui veut mourir en premier ? Vous allez tous y passer de toute façon pour avoir fait ça à ma princesse.’’

J’étais devant la fille, et je regardais les cinq membres du groupe qu’il restait à tour de rôle avec un regard de tueur. Je n’avais pas peur, je voulais juste la protéger de sa propre monstruosité.
Ce qui semblait être leur chef continuait à crier ‘’Tuez-les ! Tuez-les !’’. Mais ses jouets avaient l’air tétanisés par la peur. Des terriens qui ont peur ? Je trouvais ça très étonnant ce qui me fit lâcher un petit sourire en coin. Quelques minutes passèrent, et un des terriens montrait l’exemple en fuyant, les autres le suivait. Il ne restait plus que le pauvre chef maintenant aveugle.

Je me retournais pour être en face de la fille aux cheveux blancs comme la neige, pis la prit dans mes bras. Je pleurais en murmurant des mots à son oreille

‘’Je suis désolé pour tout ça, c’est fini maintenant. Je suis là tout va bien.’’

Je l’embrassais, en regardant ses yeux remplis de haine. Tout ceci était maintenant terminé.


C'est fini ! Tout est fini.
RP - Daemonium/Endid
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Cimetière RPs-
Sauter vers: