AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Petite réception chez les mondains [Ft. Nyx Rosenwald]
Ombre
avatar
Messages : 133
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 22

Description
Avatar: Avilio Bruno - 91 DAYS
Pouvoir/Hybridité:
Âge: 19 ans.
Mar 12 Sep - 2:29
  • Mirko
  • Nyx Rosenwald
Petite réception chez les mondains
Posé sur un banc, il lisait pour la troisième fois la lettre qu'il venait de recevoir de la part d'un homme, habillé en noir. Il n'avait pas prêté attention à son physique. Il marmonnait entre ses lèvres, le contenu de la lettre, non sans mal. Il n'était pas très doué pour la lecture. Il arrivait à lire mais il avait des lacunes, et il était assez lent dans la compréhension du texte. Il mit la lettre dans sa poche intérieur de sa veste et y sortit par la suite une petite flasque d'alcool. Il en but quelques gorgées avant de s'essuyer la bouche par un revers de la manche. ~Donc .. J'dois m'habiller .. Comment ça disait ? .. De sorte à .. Passer inaperçu parmi les mondains .. Les mondains .. C'est des riches, non?~
Le nez pointé vers le ciel, il soupira. Par une impulsion de ses jambes, il mit debout et fit craquer ses mains, et sans une once d'hésitation, il partit en quête d'un magasin de vêtements. Il ne chercha pas longtemps et entra dans la première boutique qu'il aperçut.
C'était une petite boutique assez chic. Il y-avait peu de clients. Il déambula à travers les rares rayons de l'établissement et s'arrêta. Il fit un tour sur lui même pour chercher des yeux, un petit costume 3 pièces et une cabine d'essayage. Il trouva un petit veston noir, une chemise blanche aux rayures grises, un pantalon noir et des bretelles marrons pour tenir son bas. Il se mit en marche vers les cabines d'essayage. Une fois à l'intérieur, il se déshabilla, mais il garda sa casquette plate sur la tête. Il posa son petit couteau, sa petite bourse d'or, ses cigarettes et sa flasque sur le sol. Il enfila par la suite le costume 3 pièces et mit toutes ses petites affaires dans la poche intérieur de son veston. Il sortit de la cabine et fixa la porte de sortie. Il afficha un rictus et partit à une vitesse folle dans la direction de celle ci, évitant les clients qui étaient sur son passage. En un clin d’œil, il se retrouva à l'extérieur et prit la direction de son lieu de rendez vous, en passant par de sombres ruelles. Le soleil commençait à se coucher et les parcelles d'ombre dans la ville étaient légions. Il profita de cette chance pour user de son don pour semer des potentiels poursuivants.

Des dizaines de minutes plus tard, il était arrivé. Il faisait face à un manoir. Peut être était il arrivé trop tôt, mais il vit personne, sauf une limousine garée juste devant. En attendant, il sortit à nouveau sa flasque d'alcool, et une cigarette qu'il alluma. Il se mit dos au manoir pour observer les environs. ~Beau quartier. Ca m’étonne que je n'ai pas encore fourré mon nez ici.~ Se dit-il, sourire au coin.Il prit une gorgée de son nectar alcoolisé pour ensuite prendre une bouffée de son bâton de nicotine. L'air pensif, il dressa la tête et souffla, faisant apparaître une tornade de fumée au-dessus de son visage. Il soupira et porta le goulot de sa flasque à ses lèvres pour y boire à nouveau. Une gorgée, deux gorgées .. Trois gorgées. Une couleur rouge écarlate apparut sur ses joues, et une perle saline coula le long de son visage. Il s'essuya les yeux entre son index et son pouce, tout en continuant de fumer sur sa cigarette.

«Qu'est ce qu'ils foutent ?» S'exclama t-il enfin, impatient.

Il entendit du bruit qui venait de derrière lui. Lentement, il se retourna.
Petite réception chez les mondains [Ft. Nyx Rosenwald]
Humain à don
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 18/07/2017

Description
Avatar: Katarina - League of Legend
Pouvoir/Hybridité: Vision du passé
Âge: 25
Jeu 14 Sep - 22:21


Petite réception chez les mondains
F E A T  M I R K O


La dernière fois que Nyx avait explicitement demandé de l’aide remontait à quelques années déjà, si bien que lorsqu’elle hêla à son second de fermer le zip dorsal de sa longue robe, il crut tout d’abord à une blague. Puis comme le sens de l’humour de la mafieuse était également porté disparu, il se hâta pour ne pas s’attirer les foudres de sa supérieure. Lorsqu’il se présenta, il se retrouva face à un spectacle peu commun. Nyx avait troqué son jean et sa veste en cuir pour une robe d’un rouge carmin élégant, épousant les formes féminines qu’elle s’entêtait à cacher habituellement. Il s’appliqua silencieusement dans la tâche qui lui avait été donnée conscient que le moindre mot de sa part l’enverrait dans les tréfonds de l’enfer.

L’horloge sonna 19 heures dans toute la vieille bâtisse. Nyx sortit de ses appartements, changée du tout au tout. Ses cheveux montés en queue de cheval dévoilait gracieusement ses épaules nues. Un collier au prix effrayant ornait seul son port de tête. Et sa cicatrice avait disparue.
Sa démarche assurée et féminine laissait entrevoir un visage qui termina d’effrayer les agents présents. Nyx était la tête de la mafia. Nyx était une stratège hors pair. Nyx était maintenant une femme au charme certain. Peut-être certains auraient-ils tenté leur chance s’ils ne l’avaient pas vu abattre de sang froid quelques uns des leurs.
D’une main assurée elle poussa la porte en bois et retrouva à l’extérieur deux des hommes de sa garde rapprochés, ainsi qu’un duo censé l’accompagner. Un vif coup d’oeil aux alentours lui permit également de situer leur informateur.  Nyx avait explicitement demandé dans l’après-midi à ce qu’on l’invite à la réception. Gala de charité ou concours de richesse elle ne savait plus très bien quel était les buts inavoués de cette soirée, et tout ce qui lui importait était de vérifier la loyauté de cette homme, et accessoirement récolter quelques informations nécessaire au fonctionnement de son entreprise.

Elle fit signe à un des deux agents d’appeler l’homme se trouvant à l’écart. Montant en première elle s’assit dos à la route et attendit silencieusement que le reste du groupe la rejoigne. La voiture démarra et durant quelques minutes seuls raisonnèrent les grondements rassurant du moteur. Puis la mafieuse croisa les jambes, posa les mains sur ces dernières et brisa le silence :
Ce soir nous représentons évidemment Rosenwald’s Corporation, il va sans dire que j’attends de vous une tenue irréprochable et un savoir vivre sans mesure. En cas de litige je ne pourrais pas vous défendre, évitez l’usage de vos armes également, des agents nous couvriront en cas de problème. elle posa son regard émeraude sur Mirko C’est vous qui m’accompagnerez durant cette soirée, je compte sur votre sérieux.” Elle montra de l’index son arme, dissimulée habilement dans sa robe.

Ils arrivèrent quinze minutes plus tard.


Petite réception chez les mondains [Ft. Nyx Rosenwald]
Ombre
avatar
Messages : 133
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 22

Description
Avatar: Avilio Bruno - 91 DAYS
Pouvoir/Hybridité:
Âge: 19 ans.
Mer 20 Sep - 22:04
  • Mirko
  • Nyx Rosenwald
Petite réception chez les mondains
Un sifflement parvint jusqu'à ses oreilles. Le vagabond leva la tête et se retourna là d'où venait ce bruit. Il vit deux hommes en noirs et comprit toute de suite de quoi il se retournait. Son regard se posa par la suite sur une jeune femme rousse, à l'allure distinguée portant une robe. Il ne put retenir le sang qui montait alors dans ses joues et son regard qui se posait sur elle devint alors insistant. Il détourna les yeux. Il prit une dernière bouffée de cigarette et jeta cette dernière à ses pieds, et prit une petite lichée de sa flasque avant de la ranger dans sa poche intérieure. Il redressa sa casquette sur sa tête et se dirigea vers la longue automobile qui était garée, dans laquelle la jeune femme venait d'entrer.

~Chier. J'suis sûr c'est elle .. Le grand chef~

Sans adresser un regard à ses subordonnés, Mirko pénétra dans la voiture pour se mettre en face de la jeune femme. Sans dire mots, il examina l'intérieur de la voiture. Chic, luxueux, il appréciait ce qu'il voyait. Mais ce qu'il appréciait par dessus tout, c'était la vue de la jeune femme, qui il ne va sans dire, brillait de beauté. Il écouta vaguement ce qu'elle disait et suivait son doigts lorsqu'elle se mit à pointer avec son index l'arme cachée dans son décolleté. On ne sait pas vraiment si Mirko regardait là où était caché l'arme ou alors la partie du corps, il n'empêche qu'il n'était pas très effrayé de cet acte. En effet, par plusieurs fois, il fut mit en joue par une arme à feu, tirer dans sa direction et même poignardé à mort .. La vue d'une arme à feu cachée dans une partie du corps quelconque ne pouvait l'effrayer. Il acquiesça légèrement de la tête, détournant son regard vers la fenêtre. Il fixa le paysage urbain qui défilait.

«Ouais ouais .. Même si j'ai encore peu d'idée pourquoi m'avoir choisit, et la raison pour laquelle je suis convié à cette fête»

Du coin de l'oeil, il se mit à regarder la jeune demoiselle. «Enfin, moi. Vaut mieux faire les présentations avant d'arriver. Ça s'rait bizarre de se pointer et de ne pas connaître nos noms. Moi, c'est Mirko. Et vous ?» Tout en la fixant toujours du coin de l’œil, il baissa son regard vers l'endroit où était rangée l'arme à feu que disposée la fameuse rousse. Il sourit un instant avant de sentir la chaleur envahir son visage et ses joues qui étaient à nouveau devenues quelque peu rouge.


Les minutes passèrent et ils arrivèrent finalement à destination. Il attendit quelques secondes avant de sortir. Le temps de retirer sa casquette pour arranger sa touffe de cheveux et de redresser correctement son vêtement fétiche. Tout en sortant, il fit glisser sa main dans sa poche pour y sortir une nouvelle cigarette, qui pinça entre ses lèvres sans toute fois l'allumer. Un grand portail noir ouvert se dressait devant lui. Derrière cette entrée se trouvait la réception. La petite fête se passait dans une cour pavée, protégée par un chapiteau blanc. De multiples tables en nappes blanches placées en fer à cheval faisaient le tour de la cour. Elles étaient illuminées par de petites guirlandes disposées sur celles-ci. De multiples petits plats faisaient office de buffet. Le plus grand nombre de personnes étaient debout près de ces dites tables. Quelques unes discutaient au milieu de la cour, là où un grand lampadaire éclairait les coins sombres restant. L'atmosphère demeurait chaleureuse et un petit fond musical se faisait entendre : Des petits airs de musiques classique était joué quelque part, non loin de là.
Mirko se retourna vers la jeune rousse, et lui adressa un regard, la fixant quelques instants de ses yeux bleus.

«Mondain .. On m'avait pas menti au moins.»
Petite réception chez les mondains [Ft. Nyx Rosenwald]
Humain à don
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 18/07/2017

Description
Avatar: Katarina - League of Legend
Pouvoir/Hybridité: Vision du passé
Âge: 25
Dim 24 Sep - 19:49


Petite réception chez les mondains
F E A T  M I R K O


La raison pour laquelle Nyx avait choisi un parfait inconnu pour l’accompagner durant cette mission était justement son statut de parfait inconnu.
«Enfin, moi. Vaut mieux faire les présentations avant d'arriver. Ça s'rait bizarre de se pointer et de ne pas connaître nos noms. Moi, c'est Mirko. Et vous ?»
Un peu moins inconnu, du coup.
Comme pour préserver son intimité le moteur vrombit de plus belle lorsqu’elle répondit sans artifice, si ce n’était celui de ses lèvres maquillées d’un rouge vif “Nyx.” La mafieuse espérait au fond d’elle qu’il arrêterait de poser des questions, même si son comportement de débutant lui arracha un sourire d’amusement. N’importe quel mercenaire savait qu’il était préférable de ne rien savoir de son supérieur, à moins que l’on souhaite le tuer, car il risquait bien dans tous les cas de vous couper l’herbe sous les pieds.

La voiture s’arrêta sur un parking plus grand que bien des maisons de l’île. Cette démonstration de richesse acheva de persuader Nyx que son métier n’était pas pire que les autres. La mage n’avait rien à envier de ces voleurs, la seule différence avec elle était qu’ils l’étaient en toute légalité.

Attentive aux bonnes manières présentes dans ce genre de gala de bonnes oeuvres, Nyx attendit patiemment qu’un de ses hommes de main vienne lui ouvrir la porte et lui tendre son bras afin de l’aider à sortir. Son pied inconfortablement chaussé se posa sur le sol recouverts de graviers blancs, et tandis que la voiture s’en allait le petit groupe avança vers le chemin pavé. Les mafieux se séparèrent vite, la moitié resterait à l’extérieur pour assurer le repli en cas de problèmes. La mafieuse prit les devants et par la même occasion le bras de Mirko qu’elle  dépassait quasiment.
Le majordome à l’entrée ne réclama pas l’invitation, ce qui était pour Nyx une habitude mais elle savait que ce genre de privilèges faisait toujours son petit effet. Et c’était ce qu’elle souhaitait : impressionner assez son collaborateur afin de s’assurer qu’il ne lui ferait pas faux bond.

On les amena près des autres convives où ils rencontrèrent ce qui semblait être, à son air fier et satisfait, le propriétaire de l’immense demeure. Les luminaires nous viennent de vos boutiques, mademoiselle Rosenwald, l’ancien confère à ce lieu extraordinaire un cachet formidable Nyx sourit poliment et se contint de toutes ses forces pour ne pas s’accrocher à Morko pour s’assurer qu’il ne la laisserait pas seule face à cet homme redondant. Vous savez que cette bâtisse a survécu à la première vague de terriens ? Un tel trésor, ils n’ont vraiment pas de goût... La mafieuse nota dans un coin de sa tête de faire parvenir aux terriens de l’île les coordonnées de ce lieu si charmant. Un autre homme, plus jeune -l’héritier ?- les rejoignit et elle lâcha le bras de son coéquipier pour lui serrer la main. Grossière erreur puisqu’il s’en alla trouver le buffet dès qu’il en eut l’occasion. Désespérée mais néanmoins bien éduquée, la mafieuse assura seule le reste du monologue.
Après de longues minutes Nyx trouva enfin un moyen de s’acquitter de son devoir d’invitée. Elle se revêtit de son plus beau sourir gêné et prétexta une indisposition féminine pour se défausser. On lui indiqua le chemin à prendre avec toute la délicatesse et la compassion d’un homme qui ne fait qu’imaginer les douleurs abominables que subissent les femmes dans ce genre de moment. La mafieuse alla chercher Mirko, grommela son excuse et rentra dans l’immense bâtisse en sa compagnie.

Après quelques longues minute de marche ils trouvèrent enfin les toilettes, Nyx s’y faufila rapidement, laissant l’Ombre à l’extérieur. Elle ressortit en jean et en basket.
Quelques jours plus tôt, une fuite mystérieuse avait nécessité l’appel de professionnels de la plomberie. Tout à fait innocemment, ceux-ci avaient laissé de quoi habiller une femme. Le monde était décidément bien fait.
Au regard interloqué de son subordonné, Nyx considéra qu’il était en mesure d’en savoir un peu plus que le stricte nécessaire. Elle le prit par le bras et l’entraîna dans un couloir plus sombre, certainement réservé au personnel. Personnel qui devait être dans le jardin entrain de servir des mondains décomplexés de leur richesse.
Il y a ici une relique qui nous intéresse fortement, ainsi que certains dossiers classés cachés ici par le département des enquêtes criminelles de l’île, c’est pour cette raison que nous sommes ici.


Petite réception chez les mondains [Ft. Nyx Rosenwald]
Ombre
avatar
Messages : 133
Date d'inscription : 05/02/2017
Age : 22

Description
Avatar: Avilio Bruno - 91 DAYS
Pouvoir/Hybridité:
Âge: 19 ans.
Sam 7 Oct - 19:47
  • Mirko
  • Nyx Rosenwald
Petite réception chez les mondains
Se laissant guider par le bras de Nyx, Mirko tournait la tête, légèrement gêné par ce rapprochement. Cependant, son attention fut rapidement capté par la nourriture posée sur les multiples tables dressées. Il ne laissa aucune importance à la «discussion» du supposé propriétaire de la bâtisse. Le voyou était lié à la rousse demoiselle par le bras, son corps était présent mais son esprit était à table. Un bonheur envahit Mirko lorsqu'il fut enfin libéré. Ni une ni deux, il alla rejoindre le banquet. Ses yeux parcouraient les différents plats et s'arrêtèrent près de pâté en croûte et de feuilletés. Il en prit quelques uns dans ses mains et engloutit la nourriture. Il n'avait jamais goûté pareil délice. Il continua sans répit à se goinfrer de tout ces mets, s'arrêtant de temps à autre pour boire une coupe de champagne, évitant par la même occasion de s'étouffer. Alors qu'il allait goûter à ce qu'il ressemblait à des amuses-gueules, communément appelés canapés, il fut arrêté dans son élan par Nyx qui lui expliqua les raisons. Il soupira, murmurant un «chier» entre ses dents.
Il emboîta le pas de la jeune femme, se demandant vraiment si c'était la vraie raison de leurs départs. Il était cependant déçu de n'avoir pas  terminé son repas. Il attendait devant les toilettes, adossé contre le mur près de la sortie. Il en profita pour sortir de sa poche, sa petite flasque pour boire quelques précieuses gorgées. Quelle ne fut pas sa surprise quand il vit Nyx sortir de la pièce. Elle avait abandonné sa robe de soirée pour une tenue plus décontractée. Il lui lança un regard troublé, avant de recevoir les raisons de ce changement soudain.

«Ouais .. Okay.» Dit-il d'un ton froid.

Sans attendre, il partit dans les couloirs accompagné de Nyx. Quelques secondes suffit pour qu'il s'arrête devant une porte. Il haussa un sourcil et ouvrit la porte. Il jeta son regard à l'intérieur de la salle d'où il venait d'entrer. Malgré la sobriété du lieu, ce n'était pas qu'une simple pièce, mais un lieu de travail. Au milieu, régnait un gros bureau sculpté dans un bois sombre et ancien, et sur lequel le passage du temps avait fait son travail. Derrière, une fenêtre aux volets fermés laissés passer quelques rayons de lumière qui venaient de l'extérieur. A droite du bureau, contre le mur, il y-avait une gigantesque armoire. Mirko s'en approcha et ouvrit le meuble. A l'intérieur, une multitude de papiers étaient rangés dans des boîtes, elles même rangées dans des étagères. Il ne prit pas le temps d'y fouiller et tourna les talons pour se rapprocher du bureau. Il ouvrit quelques tiroirs avant que l'un d'entre eux ne fasse de la résistance. Il était fermé à clés. Un sourire niais apparu alors sur ses lèvres, et leva alors le regard vers la rousse.

«Hé.. Héhé. Les portes fermées veulent toujours dire : Hey ! viens voir ici, c'est important.»

Il observa la serrure quelques instants et il en conclut qu'il n'y aurait pas tant de difficulté à l'ouvrir. Il plongea sa main dans sa poche intérieur de son petit veston pour y sortir son petit couteau qu'il posa sur le bureau. Il aperçu au même moment -par chance- des trombones qui traînaient là. Il en prit un qu'il déplia soigneusement pour lui donner une courbure particulière. Il s'accroupit en prenant son couteau de l'autre main. Il enfonça le trombone dans le trou de la serrure en compagnie de sa lame de couteau. Une petite minute ainsi que de nombreuses manipulations suffirent au voleur expérimenté pour ouvrir le fameux tiroir. Il y sortit une épaisse pochette ainsi qu'une chevalière qu'il «emprunta». Il mit cette dernière à l'intérieur de sa poche et se concentra sur la dite-pochette.

«D...Dossier Cl..»

Il se tut sur le moment. Il ne voulait pas que sa «comparse» puisse se douter qu'il avait un mal de chien à lire correctement. Après quelques secondes d'efforts, il tendit le dossier à Nyx.

«J'crois que c'est ça ouais. Au tour de la relique maintenant.. ET du coup ; elle ressemble à quoi, cette relique ? »

Petite réception chez les mondains [Ft. Nyx Rosenwald]
Humain à don
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 18/07/2017

Description
Avatar: Katarina - League of Legend
Pouvoir/Hybridité: Vision du passé
Âge: 25
Dim 29 Oct - 13:52


Petite réception chez les mondains
F E A T  M I R K O


La mafieuse ne manqua pas de notifier le ton froid de son acolyte. Dans son extrême bontée elle décida de ne pas le lui faire remarquer et se contenta de lui pousser l’épaule pour l’engager à marcher. L’immensité du couloir était renforcée par la multitude de portes, accompagnées à leur droite et gauche par des luminaires au charme caduc et éteins pour la plupart. Juste assez pour assurer aux visiteurs de ne pas se prendre les pieds dans le tapis aux inspirations moyenâgeuses.
Mirko ouvrit une porte, Nyx sur ses talons, contente de quitter cette décoration beaucoup trop fade. En reine de son royaume souterrain, elle s’était habituée aux éclats de l’or et à la passion du rouge carmin. Tout était beaucoup trop jaunit par le temps dans cette demeure -à en commencer par leur hôte.
Une fois le battant de la porte passé ils découvrirent ce qui semblait être un immense bureau trop poussiéreux pour valider l'appellation d’homme  occupé de son propriétaire.
Elle leva le nez vers le plafond afin de vérifier si aucun objet magique ne semblait les filmer ou les écouter tandis que l’ombre s’agitait dans la pièce.
« Hé.. Héhé. Les portes fermées veulent toujours dire : Hey ! viens voir ici, c'est important.» S’exclama Mirko.
Un mince sourire étira doucement les lèvres de la mafieuse tandis qu’elle le gratifiait d’un regard approbateur, en silence. Elle le laissa s'affairer à l’ouverture de la boîte en espérant qu’il sache s’y prendre. Nyx savait crocheter les serrures mais le faire après que quelqu’un ait déjà manipulé le système était déjà plus complexe. Ses bras se tendirent pour attraper un feuillet et l’examina, tendant l’oreille au moindre bruit.

La mafieuse mit quelques secondes à comprendre que Mirko, après un essai de lecture dont la réussite restait à déterminer, lui tendait le dossier qu’il avait trouvé. Elle brisa le silence qu’elle avait instauré depuis une bonne dizaine de minutes en le remerciant simplement sans décoller les yeux de ce qu’il lui avait donné. Ses doigts fins séparèrent les pages unes à unes et elle les rangea ensuite là où ils les avaient trouvés. Elle priait pour que sa mémoire ne lui fasse pas défaut car il lui semblait que son jeune apprenti ne lui serait d’aucune aide si elle en venait à lui demander les détails exprimés par ce document.

Le jeune homme, visiblement pressé -ou alors excité par la tournure de chasse au trésor que prenait cette aventure, ou tout simplement effrayé à l’idée qu’on puisse les retrouver en ces lieux où ils n’avaient jamais été conviés- lui demanda à quoi ressemblait la relique. Sans perdre son air calme si caractéristique qui lui donnait régulièrement un air condescendant elle lui expliqua : “C’est une montre qui aurait appartenu à Ying. Légende ou non cet objet, en plus de sa valeur à dix chiffres, nous a été demandé. J’imagine qu’elle doit se trouver dans un coffre fort.”. Et une petite voix dans sa tête ajouta à moins que son propriétaire soit narcissique, en plus de tous ses autres défauts.

Elle emboîta cette fois-ci le pas et fut vite stoppée par des bruits venants de l’extérieur. Et pas n’importe quel bruit : on l’appelait. Tout d’abord sceptique -rare étaient les riches qui se permettaient de héler le prénom de leurs invités-, elle se souvint soudainement de quelque chose qui allait perturber leur mission. Entre deux hochements de tête distraits, elle se souvenait très précisément avoir accepté d’ouvrir le bal en compagnie du très opulent propriétaire. Ces réjouissances ne l’enchantaient pas réellement, mais à ce moment elle cherchait du regard un homme qui avait osé lui fausser compagnie : elle aurait accepté n’importe quoi puisqu’elle n’écoutait pas. Elle poussa un très long soupir, regarda Mirko dans les yeux -après tout, c’était de sa faute à lui- et lui ordonna :
Descends de suite et propose à la femme du propriétaire d’ouvrir le bal. Elle acceptera malgré ton air complètement perdu : elle rêve de trouver un jeune amant pour combler ses nuits. Son maris devrait essayer de sauver sa peau et ira certainement danser avec elle pour faire oublier l’affront que tu lui auras fait subir. J’arriverai ensuite, en attendant ne répond à aucune question me concernant.
Nyx le regarda partir et s’engagea ensuite dans les toilettes pour essayer d’enfiler de nouveau la robe qu’il avait été si difficile de mettre, et de retirer.

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réception chez les Dmitriev [sur invitation bien sûr] [1999/2000]
» Une petite Réunion chez les Carlton [A toute la famille]
» Une petite partie de chasse... [PV: Nuage de Tulipe]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Alentours :: l'Île Festive-
Sauter vers: