AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Première rencontre, premier accrochage ?
Humain
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 26/06/2017

Description
Avatar: Shin ▬ amnesia
Pouvoir/Hybridité: rien, nichts, nada, niet
Âge: 21 ans
Mer 13 Sep - 14:39
Alek soupira assit à l’arrière de la berline d’un vert sombre, niché entre un pick-up et une camionnette se dirigeant à vive allure vers le point de rendez-vous. C’était maintenant le grand soir, celui du premier plongeon au milieux des ombres. On ne pouvait pas dire que c’était un plongeon sans filet, le brun avait fait tout son possible pour revenir en un seul morceau de cette entrevue, mais d’un autre côté, la fortune était une maitresse capricieuse…d’autant plus quand on désirait jouer avec les bas-fonds… enfin pire, en fait, le haut du panier des bas-fonds. Mais n’était-ce pas ce qu’il recherchait au fond ? Un peu d’action, un peu de tension pour le sortir de cet ennui qui le rongeais. Au fond mieux valait une vraie mort que la non vie qu’il c’était construit avec soin.

La colonne de véhicule s’arrêtât devant un bel établissement et le chauffeur d’Alek vient lui ouvrir la porte alors que son garde du corps le rejoignait, sortant par l’autre porte. Le brun réajustât son holster d’un mouvement d’épaule après être sorti de la voiture et attendit que quatre personnes en costume descendent à leur tour avant de s’engouffrer dans ce qui devait lui servir de terrain neutre. Il tentât de mémoriser le trajet qu’on lui faisait emprunter de manière à être capable de le prendre dans l’obscurité au cas où se serai nécessaire. Il répétât mentalement ce que lui avait dit Karl au cas où les négociations tourneraient court, vider tous les six, ou au moins ce qu’il en resterait ses munitions au hasard pour faire un mur de plomb et retourner auprès des hommes dans la camionnette pour l’extraction… simple non ?

Il soupira un grand coup, il devait se détendre, au fond, il n’y avait pas tant de raison que cela tourne mal si ? il ne connaissait certes pas la personne avec qui il allait parler aujourd’hui, mais ils auraient tout intérêt à travailler ensemble. Jeune et policer comme lui, couvert de cicatrices ? il n’aimait pas les surprises mais il n’avait pas pu faire autrement, certaines personnes entretenais curieusement un certain flou sur leur identité, et sans doute lui avait-il un peu forcer la main en refusant de négocier avec un sous-fifre.

En la voyant entré Alek fut assez surpris, bien qu’un simple sourire ne s’affiche sur son visage alors que son buste s’inclinait légèrement.

C’est un honneur de vous rencontrer madame.

Alors c’était cette frêle jeune femme qui dirigeait une pareille organisation ? à n’en pas douter voilà une demoiselle qui devait être pourvue de griffes acérées. Au fond, cela n’en rendrait cette entrevue que plus amusante. Le jeune homme se dirigea vers le siège qui lui avait été attribuer, son garde du corps restant sur ses talons, se plaçant derrière la chaise alors que les quatre autres hommes restaient en retrait.
Première rencontre, premier accrochage ?
Humain à don
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 18/07/2017

Description
Avatar: Katarina - League of Legend
Pouvoir/Hybridité: Vision du passé
Âge: 25
Jeu 5 Oct - 22:42



Première rencontre premier accrochage
F E A T  A L E K S A N D E R

Un grondement sourd pour seule mélodie, une mine renfermée, un silence de plomb. La limousine se gara sans bruit sur le parking. Le chauffeur ne se risqua pas à rester sur son siège et ouvrit la porte avec courtoisie. Il en sortit une mafieuse à l’air déterminé et un unique homme de main, visiblement armé. La devanture de l’établissement lui était inconnue et elle prit le temps d’admirer la façade, qui devait avoir vu se succéder plusieurs générations de mafieux.
La mafieuse ne jeta aucun regard au restaurateur qui était venu les accueillir, à qui elle adressa seulement un hochement de tête courtois. Un vif coup d’oeil lui permi de situer les hommes situés aux différents coins de la salle. Sa mâchoire se serra lorsqu’elle aperçu l’horrible négociateur. Celui qui avait osé demander sa présence à elle, alors qu’une dizaine d’hommes au moins étaient capables de faire ce travail là. Qu’il me regarde bien, pensait elle, c’est la dernière fois que je lui fais cet honneur. Elle aurait bien renvoyé une partie de ces hommes à d’autres tâches plus lucratives, mais les faire se lever tous ensemble auraient été bien trop suspect. Nyx espérait au fond d’elle que certains auraient l’intelligence d’étudier la scène et de comprendre qu’elle ne risquait absolument rien.

Seuls ses talons résonnaient dans le restaurant, placé hors du temps dès l’entrée de cette femme incendiaire. Quelques regards se levèrent, des nuques se courbaient à son passage -ses hommes. Elle réprima un long soupir qu’elle savait peu professionnel. Lorsqu’elle arriva au niveau du jeune héritier elle ne lui tendit pas la main et attendit patiemment qu’il ose porter sa voix. S’il n’était pas capable de débuter une conversation elle aurait alors une excuse pour s’en aller. Malheureusement pour elle, le jeune homme semblait pourvu de parole.

- C’est un honneur de vous rencontrer madame.

Nyx fit tous les efforts du monde pour lui répondre sans laisser transparaître son agacement :
- Enchantée. Aucun autre mot ne réussit à sortir de sa bouche maquillée, son self-contrôle avait atteint ses limites rapidement ce soir là. Ses hommes prirent cela pour un choix. Elle, savait très bien que la soirée allait s’annoncer corsée.


La mafieuse avait laissé visible son énorme balafre, consciente qu’elle l’aidait à intimider un peu plus ses ennemis. Lorsque le jeune héritier s’avança vers son siège elle le suivit, sur ses talons. Ils prirent place, surmontés tous les deux de leurs garde du corps.

Nyx posa ses coudes sur la lourde table de bois massif et entrelaça ses doigts, son regard perçant essayait de sonder son adversaire pour y dénicher une seule marque de faiblesse. Elle sonda les minutes qui étaient passées avant son arrivée à l’aide de son pouvoir mais n’y décela rien qui ne l’aiderait dans sa cause. Cet homme était vierge de tout soupçon.


Après quelques minutes de silence elle prit enfin la parole :
- Pourquoi avez vous besoin de nos services ? Qu’y gagnez vous ?

Son homme de main s’avança alors vers elle et lui chuchota quelques mots à l’oreille. Rien d’intelligent, en somme, juste une phrase de 15 mots assez longue pour faire planer le doute. Tout était prévu : cet acte permettait de vérifier la solidité des négociateurs. Sans savoir ce qui se disait, certains se mettaient à paniquer et ils préféraient alors couper court aux négociations, ce qui permettait à la mafia d’effectuer un premier nettoyage. Il n’était pas dans son intérêt de négocier avec les personnes pouvant mener à sa perte, et ce malgré une grande richesse.

Un sourire fin se dessina sur les lèvres de la mafieuse, qui hocha la tête d’un air entendu. Elle replanta son regard dans celui d’Aleksander.


Première rencontre, premier accrochage ?
Humain
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 26/06/2017

Description
Avatar: Shin ▬ amnesia
Pouvoir/Hybridité: rien, nichts, nada, niet
Âge: 21 ans
Mar 24 Oct - 19:06
Le ton de l’entrevue fut assez vite donné par celle que le jeune homme était venue rencontrer. Que ce soit le fait qu’un seul et unique mot lui soit adresser, ou que ce soit le ton, ou l’expression générale de son interlocutrice, tout semblait indiquer que la soirée serai aussi chaleureuse que l’intérieur d’une glacière. D’un côté c’était une bonne chose pour Alek, cela voulait dire qu’il intéressait suffisamment la cheftaine de cette organisation pour qu’elle accepte de le rencontrer même si cela ne lui plaisait guère, d’un autre côté, cela pouvait aussi s’avérer être quelque chose de très mauvais…pour des raisons évidentes.
Le regard du jeune homme se portât un instant sur la cicatrice de la jeune fille, s’interrogeant sur ce qui avait bien pût arriver pour qu’elle porte une telle marque. C’était sans doute les risques du métier mais lui-même comptait bien ne pas s’impliquer suffisamment pour encourir lui-même un tel risque.

Le jeune homme restât enfoncer dans son fauteuil alors que l’autre se tendait un peu vers l’avant en mettant ses coudes sur la table qui les séparait. C’était maintenant que la partie la plus amusante allait commencée. Celle où il allait falloir tenter de trouver une faille chez l’autre sans laisser les siennes paraitre. La jeune femme posa alors une question à laquelle Alek n’avait pas de réponse exacte à apporter. Ce n’était pas comme s’il était venu ici par hasard, mais il ne savait pas exactement non plus ce qu’il souhaitait. Il y avait simplement une force sur l’échiquier qu’il devait prendre en compte, et mieux valait pour lui réussir à la mettre dans son escarcelle que de la voir tomber entre des mains ennemies. Tout ce qu’il voulait aujourd’hui c’était vendre son âme au diable pour s’assurer ses faveurs quand il en aurai besoin.

Il regarda avec attention un des hommes de son interlocutrice venir lui parler de façon à ce qu’il n’entende pas. Avant même l’inquiétude, le premier réflex du brun fut de trouver cela horriblement malpolie. Sans doute cela l’affectait il plus que de raison du fait de son caractère éminemment curieux. Il ne supportait pas de voir une information lui échapper, à peine plus d’un mètre devant ses yeux. Dans un second temps il s’interrogea sur ce que pouvait bien être ce message. Devait-il craindre pour sa sécurité ? bien sûr, question idiote, il était en plein milieu d’un nid de serpents. D’un autre côté, il avait une bonne confiance en son service de sécurité, à plus forte raison avec l’escouade qui l’attendait dehors.

En y réfléchissant bien, que ce soit un piège ou non mieux valait faire comme si de rien était, une réaction improvisée serai toujours pire à priori. Le brun conserva donc l’air neutre plutôt avenant qu’il avait appris à garder en toutes circonstances.

Je vois que les affaires ne vous laissent pas un instant de répit. Pour ce qui est de ce que j’y gagne c’est simple, vous avez des possibilités dont ne dispose pas un honnête chef d’entreprise, que ce soit pour collecter des informations, perturber des concurrents…ou me débarrasser de personnes gênantes.

Pour ça part, l’apport qu’il pourrait leur apporter serai tristement classique, des liquidités…peut être aussi quelques renseignements ou un peu de matériel, mais sans doute n’y aurai il pas grand-chose sur ce plan là.

Alek appela le serveur qui se tenait bien à l’écart, commanda un verre et invitât la cheftaine à faire de même, attendant que le serveur se soit à nouveau écarté pour reprendre la parole.

J’ai prévu de quoi faire pour que nous puissions avoir…un aperçu respectif, un petit sabotage…

Un petit sourire venait de naitre sur le visage du jeune homme, il se sentait puissant à cet instant, et c’était doucement grisant de pénétrer ainsi dans le monde de l’ombre…comme s’il explorait une contrée inconnue et dangereuse.

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» Votre premier jeu Pokémon ?
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Ville :: L'Avenue Commerçante-
Sauter vers: