AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Une rencontre sanglante (Ft Nyx)
Humain à don
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 30/09/2017

Description
Avatar: Sakuya Izayoi - Touhou
Pouvoir/Hybridité: Krónos thygátēr
Âge: 21 ans ?
Mer 4 Oct - 11:09
Rosenwald Nyx & Izuya CalistaLe RP se passe dans une ruelle de la ville d'Ariesten, lors d'une nuit sans lune. Calista n'est pas dans ses habits de maids, mais dans ceux de la mafia.
Une rencontre sanglante (Ft Nyx)
La nuit était jeune sur Ariesten. Une nuit sans lune, en soi, un scénario adéquat pour un meurtre. Et il semblerait que l'ancien second de la mafia avait justement prévue ce scénario pour celle que je servais désormais. Une mort sans témoin, personne n'y trouvera à dire quelques choses, pas même les dieux, soient disant omnipotent. Pourtant, j'étais là, contre ses attentes. Il faut dire, est-il seulement au courant de mon existence ? Est-ce que l'ancien parrain avait parlé de moi à cet homme ? Je savais que Nyx Rosenwald, la nouvelle patronne que je servais désormais, était au courant de mon existence, bien qu'elle doit n'avoir, pour le moment, aucune idée que je suis. Mais, cela à fonctionné toujours ainsi, avec son prédécesseur, et les siens avant lui. Ce n'est pas pour rien que nous étions une branche secrète dans la mafia, connu de quelques rares élus, le dirigeant et son héritier, peut-être une ou deux pontes de l'organisation, et de seulement des membres de cette dites branche. Ironique n'empêche, comment je vais la rencontrer. Je pensais lui faire une invitation à la famille Goldenseat, est lui faire la mise en scène que je fais à chacune des successions, malheureusement, un certain ex-second en à décider autrement. Bien que je ne suis pas leur jeu de pouvoir, je me dois d'aider celle qui dirige actuellement l'opération. Si j'ai été mis au courant de l'assassinat de Nyx, cela veut dire que cet homme n'est pas suffisamment doué pour les planifier et n'est donc pas qualifier pour diriger notre petite famille, raison pour laquelle il à été écarté.

De ce que j'avais compris du plan, une partie de la garde était des traîtres, qui attendaient juste le moment idéal pour frapper. D'autres étaient positionnés dans un lieu par lequel ils devaient passer. Retour de mission, ou balade de routine, je n'en savais rien, ce n'était cependant pas une question que je devais me poser. Que ce soit lors de mon rôle de maid, ou lors de mon rôle de membre de la mafia, c'était juste des informations non nécessaire pour moi… Peut-être en garder un en vie pour qu'elle puisse les interroger, si elle le souhaite.

Je marchais rapidement dans les rues de la ville. Très vite, j'arrivais à l'entrée de la ruelle ou tout allait se passer. Cependant, on dirait que j'aurais dû utiliser mon pouvoir, car j'arrivais alors que l'attentat commençait. Sans attendre, je m'élançai dans la ruelle, perdant ma vision sur mon œil droit , signe que j'avais activé mon pouvoir. J'accélérais mon temps, me permettant donc d'analyser toute la scène en vitesse supérieure pour les autres, mais normales pour moi. En tout cas, ils avaient pas hésité sur les moyens. Il la voulait vraiment morte… Mais étonnant de la part de l'homme qui c'est fait ravir ce qui pensait être sa place légitime, d'agir de manière si prononcé, comptait-il sur l'inexpérience de la jeune chef pour en tirer profit ? Dommage pour lui, son inexpérience à cacher des complots va le faire échouer.

Je fis glisser ma main droite, toujours en vitesse supérieur, sur ma cuisse, et, la plongeant dans la poche de cuisse que je portais, je sortis mes premières armes, des couteaux d'argents, alors que ma main gauche elle se plaça sous ma veste sur mon torse pour en sortir un pistolet silencieux. Désormais armée, je lançais un, puis un autre couteau, sur les deux individus sur les toits qui tombaient, alertant les autres que leur plan n'allait pas se passer comme prévu. Profitant toujours de ma vitesse pour analyser la situation, j'observais les quatre gardes autour de la jeune femme rousse. Au moins un d'eux était un traître, et il venait de se montrer, en effet, il pointait désormais son arme contre la trempe de la mafieuse, et il aurait pu réussir, si ce n'était pour la balle que je logeai entre ses deux yeux, lui faisait rater sa cible, et touché un autre des gardes de Nyx, au bras. Arrêtant mon mouvement de course, je m'arrêtais près des deux cadavres que j'avais fais tomber du toit, observant les environs, de mon œil cramoisi. Y'en avait-il d'autres ? Avaient-ils fuient ? Ou bien avais-je éliminé toutes les menaces ? Je ramassais mes couteaux tout en les nettoyants, observant les environs, puis, ne trouvant rien d'anormal dans cette rue désormais silencieuse, je replaçais mon regard sur la jeune femme en face de moi, qui était ma nouvelle chef hiérarchique. De cette vue, les survivants pouvaient voir pourquoi, dans le milieu, j'étais appelé « L'ombre d'argent à l'oeil de sang. », bien que parmi eux, seule peut-être Nyx connaissait ce titre, et encore, ce n'était pas sûr.
Une rencontre sanglante (Ft Nyx)
Humain à don
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 18/07/2017

Description
Avatar: Katarina - League of Legend
Pouvoir/Hybridité: Vision du passé
Âge: 25
Mer 1 Nov - 17:47
Calista & Nyx
"The only way to get rid of a temptation is to yield to it. Resist it, and your soul grows sick with longing for the things it has forbidden to itself." Oscar Wilde
Nyx se forçait à regarder droit devant elle, bien que les regards effrayants de ses gardes lui donnaient l’intime sensation qu’ils la forçaient à courber l’échine. L’organisation en cercle lui avait semblé jusque là rassurante. Au côté de l’ancien premier, tout semblait facile, tout semblait aisé. Les décisions, même les plus sombres, semblaient couler de source et prendre vie seules. Il savait y faire, lui. Ce soir là, à chaque pas elle sentait l’oppressante présence de ses gardes, dont l’ombre menaçante dansait dangereusement sur les murs froid de la ville déserte. Elle qui n’avait jamais eu peur des armes sentait le poids de leur pouvoir. Et ce pouvoir semblait lui en vouloir.

Cela faisait un mois que la jeune femme avait succédé aux rênes de l’association et pourtant elle ne se sentait pas à sa place. Son trône lui revenait de droit, la mafieuse avait appris que le droit ici n’était rien. Sa réputation avait ensuite pris un énorme coup, il lui avait fallu une bonne semaine pour se remettre de la mort de l’ancien premier : Nyx avait été sincèrement attristée par son départ. Son incapacité à l’oublier rapidement avait porté préjudice à la mafia. Sans chef clairement établi, l’organisation avait alors été ébranlée par quelques secousses qui avaient engagées des pertes financières notables. L’égo de la mafieuse ainsi que son moral peinaient maintenant à remonter la pente. Si bien, qu’en quête d’une reconnaissance, elle ne s’était posé aucune question sur la proposition suspecte d’un tour de garde en pleine nuit. Naïveté juvénile.

Malgré son expérience naissante, la toute nouvelle numéro un sentait que l’ambiance était anormale. Si bien que lorsque le clic si caractéristique des armes raisonna contre sa tempe elle se haït de ne pas avoir compris plus tôt.
Nyx put expérimenter cette capacité étrange de l’esprit humain à vivre en dehors du temps. Alors que son corps refusait de bouger, elle voyait en elle se dessiner les pensées les plus intimes. Elle aurait voulu pouvoir comprendre, elle aurait voulu pouvoir apprendre. Elle aurait dû se relever de toutes les épreuves qu’elle avait traversée, qui n’étaient rien et qui aujourd’hui lui coûtaient la vie.  Elle aurait pu enfin, expliquer à certaines personnes à quel point ils comptaient pour elle, et accessoirement coucher une dernière fois avec Sergueï.

Puis tout s’éteignit. Quelques gémissements étouffés osèrent interrompre le silence. Puis une, deux, trois violentes secousses vinrent interrompre le carnage. Nyx n’osa pas bouger, incapable cette fois-ci de comprendre ce qu’il venait de se passer. Ses muscles raidis par le froid et l’adrénaline refusèrent d'obtempérer et la mafieuse resta quelques secondes droite comme un i. Ses yeux se firent à la pénombre et devant elle se dessina une silhouette rassurante et féminine. Peu à peu les connexions de son cerveau reprirent et naturellement elle avança de quelques pas vers cette inconnue. A mesure qu’elle s’approchait son esprit aiguisé la submergea de questions. Si elle fut capable de répondre à la plupart d’entre elles avec un minimum de réflexion, la question de sa présence ici se posait toujours. L’égo de la mafieuse prit un coup lorsqu’elle se rendit compte que cette inconnue était bien plus apte à diriger l’organisation. Si elle n’était pas capable de déjouer un attentat la visant en personne, comment ferait-elle lorsque la mafia toute entière serait visée ?
Sans se démonter Nyx tendit sa main devant l’inconnue pour la saluer. Si elle eu le plus grand mal du monde à contenir tous les tremblements de son corps, elle réussit néanmoins à articuler :
“Enchantée, je présume que vous êtes des MM ?”

La mafieuse s’était arrangée pour s’exprimer le plus bas possible non sans quitter sa sauveuse des yeux.
Elle avait vaguement entendu de cette branche secrète de la mafia. Invisible et puissante elle était née d’un pacte morbide entre un riche bourgeois et le parrain d’une époque inconnue. L’histoire s’arrêtait là. Jamais l’ancien parrain n’avait voulu lui expliquer plus en détail ce que faisaient ces gens. Maintenant qu’elle se trouvait face à l’un d’eux, intimement convaincue qu’elle ne se trompait pas, Nyx pouvait aisément comprendre que leur invisibilité n’était pas due à une incapabilité que l’on aurait voulu cacher.
©️ ASHLING POUR EPICODE



Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patte Sanglante, Nuage Sanglant ?
» Une nuit sanglante!
» La chasse de la Flamme Noire
» Découvert d'une sœur (PV Aurore sanglant)
» Et une matinée ennuyeuse de plus, une ! (libre !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Ville :: Rues & Ruelles-
Sauter vers: