AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[MISSION HALLOWEEN] FAITES NOUS PEUR ! [FINI]
Ombre
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 03/05/2017

Description
Avatar: Stefan Drahos (Sirwendigo)
Pouvoir/Hybridité: Serpent liane
Âge: 28 ans
Jeu 2 Nov - 20:42

FAITES NOUS PEUR!


Je suis seul au monde !






La nuit était tombée, l’air se rafraîchissait rapidement faisant frissonner Sergueï et celui resserra son blouson sur lui pour tenter de se réchauffer. Il n’était plus en ville, il avait suivi des gars qu’il avait rencontré en soirée et ceux ci l’avaient entraîné jusqu’à la forêt près du lac pour la continuer. Sauf qu’il était désormais seul. le serpent s’était éloigné pour vider sa vessie et lorsqu’il était revenu, ils avaient disparu. Il ne restait plus que les cadavres de canettes et de bouteilles , un paquet de cigarette vide et des touffes d’herbes écrasées. Il avait poussé un énorme soupir, il n’avait pas eu l’impression de s’éloigner autant pourtant…Il avait tourné sur lui même en espérant les voir au loin mais il n’y avait rien. Aucune trace de civilisation proche autre que les déchets à ses pieds. il shoota dans une canette qui arriva dans un buissons, faisant s’envoler une corneille. Quelle idée aussi d’être venu ici ! Avec des gars qu’il connaissait à peine en plus ! “P’tain… Souffla-t-il en jetant un regard noir à la lune qui apparaissait entre les branches. Quelle merde…

Il tourna le dos au campement pour tenter de reprendre le chemin vers la ville, se dirigeant vers le lac pour y parvenir. Alors que le serpent se rapprochait lentement mais sûrement de l’eau, quittant l’orée de la forêt il y eut comme un rire s’élevant dans les airs. Rires qui continuèrent en proliférant, faisant s’arrêter Sergueï qui se retourna pensant retrouver les autres. Mais il n’y avait rien. “bordel…” Marmonna-t-il en plissant les yeux, comptant sur ses iris horizontales pour repérer les personnes qui le suivaient en riant. Surtout qu’il avait l’impression que les voix se moquaient de lui et il détestait ça. Il porta ses mains à ses yeux, les frottant pour espérer discerner au moins une ombre après, mais ce n’est pas une silhouette humaine qui apparut. Non. C’était des citrouilles. Des citrouilles comme pour Halloween. Certaines avec des sourires avec des dents pointues, d’autres des grimaces horrifiées, d’autres des larmes… Il y en avait pour tous les goûts. Et entre deux rires, l’une d’elle avait avancé vers lui en s’écriant:

On a pas peur, on veut avoir peuuuuuur!”

L’hybride avait reculé, mais les fruits l’entouraient déjà, le cercle s’était refermé sur lui, il ne pourrait s’échapper. Il était fait comme un rat -ce qui était un comble pour un serpent fallait l’avouer. Et les curcubita pepo se rapprochaient encore, réclamant une histoire qui feraient peur. Comprenant que pour s’en sortir il devait obéir, l’ombre s’installa par terre. Il leva les mains devant pour les calmer, le temps d’accepter sa mission et trouver de quoi improviser. “Ok ok les...les citrouilles. J’vais raconter un truc calmos. “. Il se pinça l’arrête du nez, réfléchissant à toute vitesse. Qu’est ce qui pouvait faire peur à des citrouilles? Des histoires humaines? Mais elles ne l’étaient pas ! Les films d’horreur mettaient en scène des humains car ça les touchait eux! Mais les citrouilles? Il grimaça. Ca devait les concerner elles.


“Alors… Je ne vais pas vous raconter un conte, mais une histoire vraie…”Il se redressa, tenant son dos bien droit alors qu’il sortait de sa poche son canif et un briquet. Il joua un peu avec avant de relever la tête vers les spectatrices. “L’humanité a biens des qualités… Malheureusement elle peut aussi être cruelle. Terriblement cruelle. “ Il parlait doucement, il avait presque l’impression d’être revenu à son ancien boulot d’host là où il devait charmer ses clients. Sa langue bifide s’échappa d’entre ses lèvres alors qu’il reprenait de sa voix naturellement sifflante: “Après tout l’être humain est l’une des rares espèces dont les individus s’entretuent et qui détruit aussi la faune et la flore. Nous sommes horribles, vous ne trouvez pas ? Non? Pourtant vous devriez les craindre… Vous devriez nous craindre, me craindre… “. Il afficha un rictus vicieux alors que son regard vert acide s’illuminait sombrement. Il eut un petit ricanement alors qu’il faisait tourner le canif entre ses longs doigts. “Car chaque année nous perpétuons un massacre, nous tuons des centaines de milliers des vôtres pour notre bon plaisir.”. SOn rire devint plus fort, lui donnant des allures de vilain de disney alors qu’il avait un sourire de dément qui déformait ses traits. Il reprit son calme au bout de quelques secondes d’un lourd silence.

“En effet, nous vous dorlotons pendant des mois, vous faisant vous gorger de soleil, vous donnant tout notre amour pour finir par vous trahir pour un simple amusement car c’est dans notre nature. Nous détruisons toujours ce que nous aimons. Nous sommes destructeurs et vous êtes nos victimes.” Il dégaina son canif et le pointa vers la bande de citrouille. “Nous vous arrachons au sol qui vous a nourri! Nous arrachons vos racines sans écouter vos plaintes car vous n’êtes rien, juste de quoi nous occuper! “ Il se pencha soudainement, tendant la main comme pour attraper l’une des citrouilles qui lui faisaient face. Mais sa paume se referma sur une pomme de pain. “ Et là nous vous perçons! Nous vous tranchons ! “ Et l’hybride mima ses paroles, plantant son canif dans la pauvre pomme de pain. Répétant plusieurs fois le geste, lançant des petits copeaux partout, alors que son visage était tout tordu à cause de son sourire et de ses yeux écarquillés comme s’il était fou. “ ET ce n’est pas fini, après nous vous vidons de vos entrailles, nous salissons le sol et les murs, les peignant d’orange pendant que certaines d’entre nous vont jusqu’à se nourrir de la chaire arrachée ! Notre peau dégouline de votre jus….’. Sa langue vint lécher ses lèvres avec lenteur alors qu’il regardait son auditoire, la pomme détruite entre ses doigts, avant de sortir son briquet cette fois. “Une fois notre tâche finie, nous vous exposons pour montrer vos cadavres aux autres familles humaines car oui des enfants, des parents participent à ce génocide ! Et ceux qui ont les plus beaux corps reçoivent des compliments, et quand la nuit tombe, votre chaire s’embrase de l’intérieur car nous avons mis en votre sein des bougies. “ Il alluma son briquet, fixant la flamme avec fascination, soudainement silencieux, la flamme illuminant son visage pâle. “ Puis vous n’êtes plus rien… nous vous laissons pourrir dans un coin… Les asticots arrivent, grouillant, pendant qu’en regardant ailleurs, nos pieds écrasent ce qu’il reste de vous…” Sa voix est comme éteinte bien que le sifflement se fait toujours entendre. “Il ne reste plus rien … rien du tout… “ Puis son regard se détache du briquet, l’éteignant pour revenir sur les pauvres citrouilles servant habituellement de décoration. “Chaque année lorsque l’hiver s’approche lentement, ce massacre se répète… Nous avons l’envie frénétique de vous détruire dès que nous avons l’âge de pouvoir manipuler un tout petit couteau… c’est notre tradition…” Il se tut, ne sachant quoi dire de plus. Ce n’était pas un conte, il avait juste parler d’un fait divers de manière violente et exagérée mais il espérait que ça fonctionnerait. Que les citrouilles seraient épouvantées par ce qui arrivait à leurs congénères malchanceuses. Oui il espérait qu’elles auraient peur car il n’avait aucune envie de savoir ce qu’elles lui feraient sinon.




Code by Joy
[MISSION HALLOWEEN] FAITES NOUS PEUR ! [FINI]
PNG
avatar
Messages : 431
Date d'inscription : 19/09/2015

Description
Avatar:
Pouvoir/Hybridité:
Âge:
Dim 12 Nov - 20:20

Mission validée

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faites nous partager vos play-list Deezer
» FM13 : Faites nous partager vos parties
» Sujet commun ~ Mission Halloween !
» BLAGUE, faites-nous rire
» Nous n'avons pas fini notre conversation [PV Léa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Alentours :: Le Lac-
Sauter vers: