Jokers & Fools [Serguei]
avatar
A terminé sa fiche rapidement
51
01/11/2017
achievements
Humain à don
Ach. 1 : A terminé sa fiche rapidement
Messages : 51

Date d'inscription : 01/11/2017

Lun 13 Nov - 21:24


Juste le temps de taper mon sms et hop, le voilà parti. Je glousse toute seule devant mon écran en imaginant les têtes de mes collègues ce soir. S'ils savaient ce qui les attendaient, les pauvres petits choux, ils ne viendraient certainement pas… J'envoie un second message à une personne bien différente des derniers mentionnés en lui demandant de se préparer pour notre grande soirée. Mes lèvres se retroussent un peu plus dans un sourire malicieux et alors je me lève enfin de mon canapé, sur lequel je suis nonchalamment avachie depuis bientôt une heure. Je suis en week-end et la non-envie de bouger me tient fermement entre ses bras. Stop, non-envie, maintenant ! J'ai autre chose à faire que de rester là. Je dois me délecter de leur visage déconfit, plutôt que de ce que j'aurais dans mon assiette.

Avant de n'être plus qu'une église, que dis-je ? Une cathédrale indéplaçable ! Je me hâte d'aller à la douche et de me mettre sur mon trente-et-un. Une petite robe au col échancré devant comme dans le dos, des petits diamants aux oreilles - ceux-là mêmes que mon père m'a offert à mon entrée dans la police - et une fausse fourrure, parce que c'est doux et beau. Il me reste simplement à me peindre le visage pour ressembler un peu plus à une poupée de porcelaine indécente, vu la tenue et je suis fin prête. Prête à rendre la pareille à mes charmants collègues qui n'ont de cesse de me demander si j'ai un petit ami ou alors quand vais-je enfin me marier, fonder une famille, toutes ces questions lourdes…

En sortant de mon appartement, je me sens comme une reine prête pour le gala de sa vie mais la seule danse que j'exécuterai ce soir sera celle du mensonge sans remord. Certaines personnes se retournent sur mon passage, se demandant sûrement ce que je fais dans une tenue si habillée. Tout simplement, je me rends à mes fiançailles.

Devant le restaurant où j'ai réservé ce soir, j'attends patiemment en observant la foule qui se raréfie puis revient à mesure que la nuit tombe. Mon cavalier pour cette danse trompeuse ne devrait pas tarder ni échapper aux prunelles que je darde de ci, de là. Même ce gros lourdeau me demandant de l'accompagner ne saurait me distraire de mon observation concentrée.

« Allez mademoiselle, vous voudriez pas m'accompagner ? J'me sens seul moi et vous etes belle.
- Merci du compliment mon brave, mais j'attends mon fiancé.
- J'vous crois pas, c'est une ruse pour me repousser ça ! »

Qu'il croit, celui-là. Mon regard fend toujours les rangs à la recherche d'une silhouette tant attendue, qui enfin s'annonce, grande et imposante - mais tout le monde me paraît grand et imposant tant qu'on me dépasse d'une tête.

« C'est lui, mon fiancé, là. C'est l'homme qui s'approche de nous. »

Et sans plus m'intéresser au moucheron qui me tournait autour, je me décolle de mon mur et m'élance vers mon duo auquel je fais un grand geste de la main.

« Serguei ! Je suis là, mon chat, dis-je en me retenant de rire. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
51
03/05/2017
achievements
Ombre
Ach. 1 :
Messages : 51

Date d'inscription : 03/05/2017

Mar 14 Nov - 4:01


Jokers & Fools


Feat Zora Maloran, la p'tite fée







L’eau chaude faisait rougir sa peau pâle, réchauffant son corps froid. En tant que serpent, il ne supportait pas le froid, d’ailleurs l’hiver était la saison qu’il détestait à cause de ça. Il se rinça les cheveux après avoir pris le temps de les faire mousser pour qu’ils soient bien propres. Il secoua sa tête comme le ferait un animal, faisant gicler des gouttes un peu partout dans la salle d’eau. Ses pieds se posèrent sur le tapis touffu qui l’empêchait de glisser en sortant de la douche. Celle-ci lui avait fait un bien fou même s’il aurait sûrement préféré un bon bain. Enfin, pour en faire un il aurait du avoir un meilleur appartement que celui là. Il attrapa une serviette et commença à se sécher lentement, parcourant son corps de haut en bas. Il ne s’arrêta pas devant le miroir pour observer ses cicatrices. Il les avait accepté depuis longtemps désormais. Elles étaient un témoignage de son passé, que tout n’était pas un rêve. Il quitta la pièce pour le salon qui lui servait aussi de chambre, dévoilant son corps sans aucune pudeur, après tout il était seul ici.


Il sifflait doucement l’air de la musique qui passait à la radio lorsque son attention fut attirée par le clignotant de son téléphone portable. Il l’attrapa de sa main toujours légèrement humide et l’ouvrit. Il regarda de suite le sms, et eut un petit sourire amusé. Ainsi, c’était bon? C’était le jour J, il allait bien s’amuser. Il lui répondit rapidement pour lui montrer qu’il était toujours ok pour cette soirée et alla se préparer. Il devait être sur son 31 ce soir, il allait avoir un rôle important. Il avait un peu l’impression de reprendre son boulot d’host et en même temps c’était différent. Là il n’était pas payé, puis il faisait ça pour son amie -et rire un bon coup. Il délaissa la serviette pour s’habiller. Il enfila un boxer, avant de mettre son pantalon noir serré -et qui lui faisait un super cul rebondi- auquel il ajouta une ceinture. Il compléta sa tenue avec une chemise blanche dont il remonta les manches jusqu’aux coudes. Puis, il termina avec un veston effet cuire qui irait avec ses gants et sa veste noire. Il se regarda sans le miroir, il n’y avait pas un plis, aucune tâche, mais il manquait quelque chose. Il se gratta le menton un instant, avant de se décider à mettre une cravate avec des motifs crânes. C’était un peu kitch pour certain, mais lui l’aimait bien. Il la noua d’une main experte et se décida à s’attaquer à sa coiffure et son visage. Il rejeta le côté long de ses cheveux en arrière, les fixant avec du spray, dégageant efficacement son visage. Ainsi, il faisait ressortir ses yeux verts. Il eut un sourire et passa un rapide crayon sur le contour de ses yeux, et termina en se passant une montre. Un coup de parfum et ses préparatifs furent terminés. Il ne lui restait que peu de temps pour partir et être à l’heure. Satisfait de son look, il ne tarda guère pour se chausser de boots en cuire d’un rouge foncé. Il était fin prêt. Il attrapa son sac qui contenait son portable, ses clopes, de l’argent et ses clés et fila en claquant la porte derrière lui.


Le serpent fonça, sans prêter attention aux autres personnes qui se trouvaient dans la rue. Le temps était assez clément, pas de nuage, mais le soleil commençait déjà à s’éclipser au loin. Il accéléra le pas, il ne fallait pas qu’il soit en retard. Il devait arriver juste à temps. Et la devanture du restaurant lui apparut peu de temps après son départ. Il se regarda une dernière fois dans une vitrine avant de passer l’ouverture qui menait à l’intérieur du restaurant. Il détailla la foule du regard pour rechercher sa compagne et l’initiatrice de la bonne blague qu’ils allaient réaliser. Ses yeux la captèrent finalement aux prises avec un homme. Celui-ci devait la draguer et assez lourdement, tout le criait dans sa manière de se tenir et de la regarder. L’ancien host eut un sourire moqueur, certains ne savaient décidément pas s’y prendre. Son regard croisa celui bleuté de son amie. Ce fut le départ, elle s’avança vers lui, le rejoignant sans le faire attendre. « Serguei ! Je suis là, mon chat, dis-je en me retenant de rire. » Lui lança-t-elle tout en lui faisant signe de la main. Il le lui rendit alors que son sourire se faisait ravageur. Ce soir, il allait se donner à fond pour être convainquant. Dès qu’elle fut assez proche, il passa une main sur ses hanches, caressant son corps de son pouce. Il se pencha en avant venant embrasser le creux de son cou comme un amant le ferait pour la saluer. “Bonsoir ma petite fée, tu es splendide dans cette robe.” Souffla-t-il de voix toujours légèrement sifflante. Il releva la tête pour plonger à nouveau ses yeux dans les siens. ” Tu vas bien?” Il l’attira contre lui, la maintenant grâce à sa prise sur sa taille. “Tes collègues sont déjà ici? Ou devons nous aller nous installer en attendant?”. Il la fixait, ce soir il n’aurait d’yeux que pour elle. De sa main libre il donna une caresse légère sa joue droite, prêt à tromper les clients dont l’autre imbécile qui avait voulu la séduire. Puis, il tira de sa poche une petite boîte de velours, la dévoilant de manière à ce qu’elle seule puisse la voir. “j’ai les alliances pour nos fiançailles. Il y en a une à ta taille normalement.” Souffla-t-il contre son oreille, un rire léger dans sa voix grave. “Tu préfères la mettre dès maintenant, ou je te la donne pendant le dîner? “. Il caressa sa hanche une nouvelle fois en attendant les réponses à ses questions.

La suite au prochaine épisode
Amour, gloire et beauté ~

Code by Joy


*meurt*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A terminé sa fiche rapidement
51
01/11/2017
achievements
Humain à don
Ach. 1 : A terminé sa fiche rapidement
Messages : 51

Date d'inscription : 01/11/2017

Mar 14 Nov - 20:33


Un seul sourire de la part de ce bel homme et me voilà K.O. intérieurement. Pourquoi je lui ai demandé à lui en particulier ? Non, je dois arrêter de me poser la question, je sais parfaitement pour quelle raison il est là, lui et pas un autre. Mais à peine me touche-t-il que tout mon être hurle quelque chose comme "AAAAHHH STOP TOUT DE SUITE. DON'T TOUCH. LOIN DE MOI, VADE RETRO SATANAS." Non que la sensation du baiser dans mon cou soit désagréable, je suis juste trop sensible. Trop de manque, il faut croire… Mais je n'en laisse rien paraître, sauf peut-être les rougeurs sur mes joues qui me trahissent. Je me contente de sourire aussi tendrement que possible et lui rend un léger baiser au coin des lèvres. Tant qu'à jouer la comédie, autant bien le faire et convaincre tout le monde. Une comédie grandeur nature et nous sommes les protagonistes, Sergueï et moi.

« Bonsoir ma petite fée, tu es splendide dans cette robe.Tu vas bien?
- Merci mon chat, j'ai mis ma vie à me préparer mais toi aussi, t'es beau. Je vais avoir envie de tuer chaque femme qui te regardera. Et ça va, j'ai juste hâte que tu rencontres mes collègues. » Mes lèvres se retroussent sur un sourire presque machiavélique.

Pour l'instant, aucun collègue n'est arrivé alors je hoche négativement la tête à sa question. Nous sommes tous les deux en avance, comme je lui avais demandé, afin de prévoir la soirée de notre vie dans le détail. Sans lui répondre de vive voix, je noue mes doigts aux siens et l'emmène au comptoir, où je trouve le chef de salle, oubliant même l'homme qui me collait aux basques un peu plus tôt.

« J'avais réservé une table pour cinq, au nom de Maloran s'il vous plaît. »

L'homme vérifie le carnet de manière tellement cliché que je manque de ricaner puis nous fait signe de le suivre jusqu'à notre table. Avant de nous asseoir, alors que Sergueï enserre toujours ma taille de son bras, il me montre une petite boîte dans laquelle se trouvent deux anneaux. Mes yeux s'agrandissent de surprise en les voyant : je n'imaginais pas qu'il irait jusque là mais d'un côté, l'annonce de fiançailles sans bague de fiançailles ferait un peu étrange. Ou juste un flop.

« Elles sont magnifiques ! Je... Wow… Je m'attendais pas à tant d'attention ! » fais-je, réellement surprise.

Je jette un coup d'oeil à mon futur fiancé, abasourdie, mais je ne pose pas de question sur sa provenance, malgré ma curiosité grandissante. J'aimerais bien toucher deux mots à ce receleur pour qu'il me procure les mêmes.

La voix de Serg me titille l'oreille alors qu'il me demande si je veux la mettre, je me tords sous la sensation mais n'écoute pas vraiment : j'ai déjà enfilé le plus petit anneau à mon doigt. PAR-FAITE ! J'admire ma main d'un oeil expert, à la lumière du restaurant puis l'ôte et la remet dans son écrin.

« Donnons leur un peu de suspens, jusqu'au bout. Quand tu sens que c'est le bon moment, tu me la passes au doigt, chéri. »

Je me défais finalement de son étreinte qui, bien que plaisante - un peu trop même, - me met les nerfs à fleur de peau à cause de mon pouvoir et m'assois à table, invitant Serguei à me rejoindre.

« T'imagines la tête qu'ils vont tirer quand ils vont te voir ? Haha j'attends ça avec tellement d'impatience ! Toi, le badboy de derrière les barreaux et moi, l'angélique petite flic qui te garde de temps en temps, unis pour la vie. » Je m'esclaffe encore une fois et me stoppe doucement en voyant deux de mes collègues arriver.

Ma main trouve naturellement celle du jeune homme sur la table et je souris aux deux arrivants qui déjà se décomposent devant la scène romantique que nous jouons. Je me lève, leur fais une bise rapide et passe de suite aux présentations alors que la troisième et dernière attendue se présente à nous.

« Serguei, mon chat, je te présente Naelen, Daniel et Sheldon, trois de mes collègues dont je t'ai déjà parlé, ils bossent avec moi sur les vols… Quand il y en a. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
51
03/05/2017
achievements
Ombre
Ach. 1 :
Messages : 51

Date d'inscription : 03/05/2017

Ven 24 Nov - 3:27


Jokers & Fools


Feat Zora Maloran, la p'tite fée






Les réactions de la jeune femme éveillaient le côté joueur de Sergueï. Son sourire s’était fait amusé, malicieux face à ce qu’il déclenchait en touchant un bout de peau. Zora avait beau tenter de ne rien laisser paraître, ses joues rosies la trahissaient pour sa plus grande satisfaction. Oui, il était clairement satisfait. Il allait autant s’amuser à tourmenter les collègues de la belle que la titiller elle. Après tout, c’était elle qui l’y invitait en lui permettant cette intrusion dans son intimité. Elle avait peut être voulu être un prédateur avec lui, mais elle allait se retrouver proie. Sa langue bifide sortit d’entre ses lèvres pour les humidifier. Il en profita pour “goûter” l’odeur de la jeune femme. Elle prenait du plaisir c’était indéniable. Il en aurait ronronné, elle réagirait plus facilement que les autres. Pourquoi? Il avait envie de savoir. Peut être son pouvoir? La frustration et le manque? Il eut un rire aux mots de la blanche. “Voyons, je préfèrerai éviter que tu élimines les autres clients, sinon nous ne pourrons voir tes collègues. Puis, cela m’embêterai beaucoup que tu finisses en prison. ” Il caressa ses hanches. “C’est moi qui viens derrière les barreaux normalement.~” Bien que cela devait faire dans les quatre mois qu’il n’avait pas passé une nuit en garde à vue.

Les doigts se joignent aux miens, et elle l’entraîne à sa suite, son corps jamais bien loin du sien, sa chaleur lui parvenant toujours. Elle ne se dirige pas vers la table, mais vers le comptoir où un membre du personnel accueille les clients avec professionnalisme. Un ricanement parvient aux oreilles du serpent. Elle se moquait de pauvre homme? Il fallait dire qu’il faisait bien cliché. Il retint un reniflement amusé et posa le bout de son indexe dans le creux du dos de Zora, avant de le remonter lentement le long de la colonne vertébrale alors qu’il observe celle ci découvrir les bagues. Elle ne lui était pas destinée à la base, mais il ne la donnerait sûrement à personne maintenant. Autant qu’elle serve. L’autre bague, la sienne, lui appartenait depuis longtemps, cadeau d’une ancienne cliente qui adorait lui offrir des choses. Puis, elles étaient assez bien assortis, juste que celle de l’humaine était plus féminine et fine. Elle était simple, juste deux anneaux s’entremêlant.. Il la fixa une seconde, son esprit perdu dans des pensées qui ne concernaient que lui avant qu’il ne revienne à la réalité aux mots de sa compagne. Il a un sourire, un poil plus distant, moins joueur, moins séducteur pendant une seconde. Puis il reprend son rôle et il rit un peu, prenant la main qui porte l’alliance pour la regarder. “Et bien, quel fiancé serai-je si je n’offrais pas une bague à ma future femme?”.

Il la reprend, la rangeant dans la petite boite. Au moins, elle lui allait parfaitement. Il ne serait pas accusé de ne pas connaître la taille de Zora. Il trouverait le bon moment pour la sortir. Au début pour les mettre dans l’ambiance? A la fin pour les achever? Ses pensées sont de nouveau coupés courts car la jeune femme s’échappe de son emprise. Elle se retrouve installé sur la banquette. Le reptile s’installe à ses côtés, il veut pouvoir la toucher. Et ainsi il fera face aux autres hommes. « T'imagines la tête qu'ils vont tirer quand ils vont te voir ? Haha j'attends ça avec tellement d'impatience ! Toi, le badboy de derrière les barreaux et moi, l'angélique petite flic qui te garde de temps en temps, unis pour la vie. » Elle rit, c’est un beau son. Ca le fait sourire plus sincèrement, plus tendrement. Sergueï a toujours eu un faible des femmes qui exprimaient leurs émotions. Il ne peut que sentir son coeur se réchauffer face à l’amusement de son amie. Il en oublie un peu son envie de la taquiner. Il ne la lâche pas des yeux. ”Tu es vraiment belle quand tu ris.” Ce n’était qu’un murmure, à peine un souffle qui lui avait échappé alors qu’il la fixait. Puis, il ajoute d’une voix plus haute, son expression redevenant amusé. “Déjà ils auraient eu une sale tête avec juste un fiancé, alors moi ! Ils vont se demander si je ne t’ai pas drogué ou je ne sais quoi!”. Il glousse, son visage proche de la blanche. C’est un moment de complicité, un moment juste pour eux. “Y en a qui va faire une syncope j’suis sûr.” Il ricane un peu.

Ils se calment tous les deux à l’arrivée des autres invités, des dindons de la farce. Il ne tarde pas à rejoindre sa belle, se plaçant derrière elle le temps qu’elle les salue. Avant de l’attirer contre lui et de tendre sa main libre pour accueillir les nouveaux venus alors qu’elle les présente. Rien que le petit surnom fait son effet. Une grimace difficilement dissimuler sous un sourire poli ou un visage indéchiffrable. Puis, ils le reconnaissent. Enfin. Il faut que son look change de celui habituel. Du moins celui habituel pour la garde à vue. Il était plus vieux jeans tachés et déchirés, avec un t-shirt, un blouson en cuire et grosses chaussures. Il attrape la main de Naelen, le plus proche de lui, et la serre fortement. “Je suis ravi de vous rencontrer en d’autres circonstances. J’espère que nous serons faire table rase de mes débordements passés. “. Sans se laisser décontenancer par le manque de réponses -ils buguaient- il serra la main des deux autres avant de s’installer à nouveau sur la banquette. Prenant soins de garder sa fiancée tout près de son corps. “Ma petite fée me parle souvent de vous quand elle me raconte ses journées. Je vous remercie de prendre soins d’elle quand je ne suis pas là! <3 “

Il jeta un regard amouraché à la femme, lui souriant, son pouce venant caresser la mâchoire fine. “Je ne peux m’empêcher de m’inquiéter même si elle forte. Des fois j’aimerai l’enfermer dans une boite rien que pour moi où rien ne pourra lui arriver. “ Il rit un peu et regarde ses vis à vis. “C’est pour ça que je suis rassuré qu’elle soit avec vous pour l’accompagner chaque jour!”. Il se montrait confiant, protecteur, n’était il pas un bon fiancé? Puis, en les remerciant d’être là, il montrait qu’il ne sentait pas en danger avec eux. Qu’elle ne s’intéressait pas à eux de manière romantique. Elle était à lui. Il sourit un peu plus, avant de venir embrasser le coin des lèvres de la belle. “Je t’aime tellement.”. Un autre souffle, une déclaration qui semblait si sincère. Il était vraiment un bon acteur.


La suite au prochaine épisode

Code by Joy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A terminé sa fiche rapidement
51
01/11/2017
achievements
Humain à don
Ach. 1 : A terminé sa fiche rapidement
Messages : 51

Date d'inscription : 01/11/2017

Mer 6 Déc - 21:28


J'en viens à me demander si Serguei ne fait pas exprès de me titiller de cette manière mais que puis-je y faire de plus ? Si je lui en touche un mot, je suis certaine qu'il continuera de plus belle. Alors je me contente d'être belle et de me taire. Même quand mon fiancé d'un soir me lâche un compliment des plus inattendus. Je ne suis même pas sûre de l'avoir bien entendu, peut-être n'était-ce qu'un rêve mais je pique tout de même un fard et je m'arrête instantanément de rire, les lèvres pincées comme si j'avais dit une bêtise. Mais son rebondissement me fait de nouveau glousser.

« Je me demande si je peux expulser la drogue comme une blessure tiens… Mais je t'avoue que je préférerais qu'il fasse une syncope après qu'on ait mangé. J'ai pas réservé ici pour rien. Je tiens autant à me délecter de leur face décomposée que de la nourriture et de mon doux fiancé. » fais-je en roulant des yeux.

Mes trois collègues arrivent alors, je fais les présentations sous la garde jalouse de mon homme-serpent qui me colle littéralement aux fesses - ce qui n'est pas vraiment pour me déplaire, même si mon dos se hérisserait de lui-même tant il est sensible. Je dois me retenir de rire en mordant l'intérieur de ma joue : voir leur expression déconfite me fait hurler de plaisir, intérieurement. Je pourrais en sautiller sur place en beuglant comme une possédée tant l'excitation de la tromperie m'enserre le ventre.

Je lance un sourire énamouré à mon cher et tendre, répondant à son regard à lui. Nous sommes le plus beau couple d'Ariesten à ce moment-là et seul le néant pourrait régner autour de nous que nous nous en ficherions bien. Si j'étais un chat, j'aurais bien ronronné mais… Ce n'est pas le cas. Je me contente de glousser et de répondre :

« Dis-le si je t'ennuie en te racontant ma vie ! Mais je préfère te la raconter plutôt que tu la vives avec moi de derrière les barreaux… ajouté-je avec un petit air contrit. Mais bref, regardons la carte, j'ai faim ! »

Cette remarque ne manque pas de faire rire - nerveusement - mes collègues qui s'emparent de leur carte en écoutant Serguei se répandre en sentiments et en gestes émoustillant mes nerfs déjà bien à fleur de peau. Sheldon acquiesce en souriant un peu trop poliment à la remarque ultra-protectrice de mon homme.

« C'est normal de la protéger, c'est à ça que servent les collègues vous savez. »

Un baiser au coin de mes lèvres coupe sa remarque, manquant de me faire hurler de rire. Mais un simple sourire bienheureux vient habiller mes lèvres. J'attrape le menton de Serguei et plante ma bouche sur la sienne. Tant de démonstration d'amour ne peut pas laisser mes collègues indifférents, voyons !

« Je t'aime aussi, Serg'. Mais évitons d'embarrasser mes p'tits camarades, j'aimerais qu'on mange ensemble et non séparément quand même ! »

Ma petite bouche en coeur réprouve faussement le comportement de mon fiancé mais je n'ai pas le temps de continuer que Daniel interroge celui-ci.

« Et en fait, vous vous êtes connus… Hem… Derrière les barreaux ? Ou bien avant ça ? Désolé si ça vous paraît déplacé, Serguei. Enfin, je me permets de vous appeler comme ça, j'espère que ça ne vous dérange pas.
- Tu as raison Danny, on s'est connus pendant une de ses gardes à vue. J'ai toujours rigolé en disant que mon prince charmant viendrait de derrière les fagots, en fait il vient de derrière les barreaux ! »

Je glousse légèrement et reprend, tout en partageant un petit regard complice avec mon amoureux. Aaaah... Je me noierais bien éternellement dans ses yeux limpides. Moi et mon attirance pour la beauté.

« Ca a été vraiment un coup de foudre en fait. Moi qui étais sceptique face à ces conneries, je m'en mords les doigts maintenant ! J'étais fascinée par sa face amochée de beau gosse ténébreux. Bon ok, quand il est arrivé la première fois que j'étais de garde à vue, j'ai carrément du lui administrer quelques soins basiques. J'avais l'impression d'être un diamantaire qui polissait la plus belle des pierres précieuses. Et quelle pierre précieuse ! »

Sur ces mots, je me fais aussi collante qu'un pot de glue et me serre tout contre mon serpent en nouant mes doigts au sien. On est beaux, hein ? On est perfides, n'est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
achievements
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Jokers & Fools [Serguei]
Page 1 sur 1

Sauter vers: