AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Like the beasts. [Feat Ahléa]
Terrien
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 09/11/2017
Age : 21

Description
Avatar: Leonardo Watch - Kekkai Sensen
Pouvoir/Hybridité: Black Wave
Âge: 25 ans.
Mar 5 Déc - 19:43

Like the beasts. [ft Ahléa]

« My color dreams are in the forest...»



Il avait fini par cesser de croire. L’espoir, toutes ces conneries, ce n’était qu’une idylle que seuls les imbéciles continuaient à gober. Neil avait été l’un de ces imbéciles, un vrai, celui à l’esprit ouvert et aux sourires larges. Derrière ses quelques mèches sombres se dévoilait un regard soumis à la bienveillance. Il avait été stupide de croire en l’humanité, leurs masques hypocrites, stupide de se dire qu’un jour, il leur permettrait à tous de retrouver la liberté. Quel beau naïf de se convaincre qu’il aurait réussi sans victimes.

Un premier clignement, le noir absolu, un hurlement voulut écorcher ses lèvres, briser sa gorge. Il n’était plus. Il voulait savoir. La mélodie du désespoir résonna en lui, les cendres du passé étaient balayées par la rage. Il les voyait, il les voyait tous se lamenter sur leur sort. Que c’est triste d’avoir été arraché à son cocon.

Un souffle glacial traversa ses lèvres furieusement. Le visage posé,  il était difficile de croire que la rage brûlait derrière ses paupières closes. L’esprit voulut à nouveau sentir un jour le soleil réchauffer son corps glacial. Sans saveur, il n’était plus qu’un être lambda, tout en étant le surnaturel de ce monde.

Une brise légère effleura ses vêtements, toujours les mêmes depuis sa renaissance.  Si seulement cette brise pouvait l’entraîner loin du monde, loin de ses tourments.
Son faciès se défigea, la mélancolie, la tristesse, si seulement ça lui avait été possible, les perles cristallines auraient rompu son visage de nacre et se seraient écrasées sur le sol.

Impossible. Sa poitrine avait perdu sa vigueur et sa vie. Il voulait entendre des tempes chanter au rythme d’une batterie. Le même que ceux qui ont la chance de conserver leur cœur. Lui, Neil, avait perdu le sien. Pourquoi se rappelait-il toujours de ce qui le brisait ? Il n’avait plus cet organe indispensable, mais il avait mal. Il se sentait déchire, seul et dans ses propres ténèbres. Sa main se ferma. Les flammes noires crépitèrent, sauvages, elles entamaient leur progression autour de son poignet, dévorant sa main dans un torrent abyssal. Un jour peut-être serait-il lui aussi consommé par son propre pouvoir.

La rage dépassée, le brasier sombre s’évada de son corps. Il ne savait pas comment il avait pu finir ainsi. Le sang lui donnait envie de vomir – tant et si bien que ce soit possible. Il s’était connu, luttant contre les violences quotidiennes.
La mort n’avait au final qu’un rôle destructeur dans la vie des gens.

« This is my mind break… »


Neil n’était plus qu’un pion.

Des pas. Ils gênaient sa réflexion. Les yeux clos, rien ne transparaissait sur son visage de marbre. Le visage lisse, mort, rien ne semblait pouvoir effrayer la petite souris fouineuse. Alors de ses pas, il se laissait perdre dans la forêt. Son refuge, son bien-être. Aujourd’hui il n’avait pas chassé. Il n’avait pas cherché à le faire. L’ennui mortel le prenait, et il ne savait quelle en serait sa fin.
Chaque pas le conduisait peu à peu à son repère, et enfin son abri apparut à son regard clos. L’endroit était dévoré par la nature et les quelques roches continuaient de s’effondrer. Ici, il pouvait se contenter du monde sans avoir à s’inquiéter d’effrayer quiconque s’en approcherait. Car personne ne s’en approchait. Personne même ne connaissait sa cachette, son sanctuaire. L’éclat du soleil animait le cours d’eau qui se frayait un chemin entre les ruines. Pourtant il regrettait toujours de ne pouvoir s’approcher de cet endroit et sentir la pierre érafler ses doigts. À la place, il s’effondra sur le sol, regardant le plafond effondré qui laissait entrapercevoir le ciel et quelques cimes d’arbres. Enfin… Le calme lui appartenait.


 

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Alentours :: La Forêt-
Sauter vers: