[MISSION] Une Tarte Méritée (Terminée)
avatar
Histoires terrifiantes
57
02/04/2017
21
achievements
Rang Fenrir
Ach. 1 : Histoires terrifiantes
Messages : 57

Date d'inscription : 02/04/2017

Age : 21

Mar 9 Jan - 0:37


détails
Une Tarte Méritée
Mission
ft. Moi même
Ʃkaemp はは ™️

Un, deux, trois... Fenrir avait fini par perdre le compte. Ses pas résonnaient au rythme de ses allées et retours. Impatient et inquiet, son flegme habituelle était au abonné absent. Son esprit fourmillait à vitesse grand V : aujourd'hui était un grand jour pour sa carrière...

L'an dernier, il avait passé une semaine au collège sous la férule du redoutable professeur Etsujiro Goto. La semaine avait été plus agréable que prévu - il avait même fait la connaissance du bien étrange Lian Shunsuke - mais rien de vraiment particulier ne s'était produit. Cependant, alors qu'il avait repris la semaine suivante avec ses adorables petites bouilles de primaires, une espèce de vide s'était formé en lui.
Certes, il aimait toujours s'occuper des futurs grandes personnes d'Ariesten mais... il s'ennuyait. Il avait l'impression de s'être enfermé dans une routine trop banal que même ses escapades nocturnes sous le nom d'Olyvia ne parvenait à briser.

Alors, après une longue réflexion, il avait annoncé sa décision à son supérieur. Après avoir choisi sa spécialité, il avait du passé les interminables formations et examens pour être qualifié. Et, après un long mois d'effort et d'attente, il allait enfin recevoir les résultats... Puis il irait rejoindre sa classe pour leur annoncer la nouvelle, bonne comme mauvaise.

Il jeta un œil à son portable, histoire de surveiller l'heure, et il sourit légèrement. Son fond d'écran, une photo de lui et Flonne, lui emplissait toujours le cœur de joie. Pris dans sa contemplation, il ne capta le cognement contre la porte qu'au bout du troisième essai. Le fourrant dans sa poche, il alla ouvrir cette dernière. Elle lui sembla étrangement résistante mais elle céda quand même.

Le facteur lui tendit l'enveloppe avant de lui balancer froidement.

- T'nez, vo't courrier : vous f'rez 'tention, vo't trappe est bloqué.

Peu surpris de la totale impolitesse du travailleur, Fen pris l'enveloppe en gardant un sourire poli avant de refermer. Avisant la trappe, il se rendit compte qu'elle était partiellement gelé. Jetant un oeil autour de lui, il vit avec effarement que son impétuosité de la matinée avait quelque peu déréglé ses dons.

Après avoir réchauffé la pièce, il ouvrit enfin sa lettre. Tandis que ses yeux faisait défiler les mots, son sourire se faisait plus joyeux. Il était accepté, il avait réussi. A la prochaine rentrée, il serait professeur d'Histoire Géo et d'éducation civique au Collége d'Ariesten avec quelques cours auprès des jeunes Lycéens. Rangeant précieusement l'enveloppe, il reserra sa cravate et parti avec sa besace en direction de l'école.

En descendant au beau milieu du quartier résidentiel, le futur prof entendit un brouhaha de voix. Se dirigeant, curieux, vers ce dernier il fini par capter une voix féminine qui beuglait à s'en arracher les cordes vocales.

La beuglante était, disons, peu porté sur le sport à en jugé par ses formes. Les oreilles sensible de Fenrir en prenait un coup mais il arriva à saisir ce qu'elle vociférait en battant l'air de son rouleau. Une histoire de tarte volé, un voleur à capturer et une récompense en or : il avait l'impression d’entendre une quête dans un rpg...

Il s'apprêta à tracer la route, peu désireux d'en écouter davantage, quand ses yeux avisèrent le gamin au côté de la femme. Son visage empli de tristesse aurait eu de quoi ennuyer certain ou attendrir d'autre mais pour Fenrir, ça sonnait juste comme une forme de détresse qu'il voulait effacer. Après un soupir, il se mit à analyser...

L'air, les bruits, les lieux : ses sens passaient le lieu au peigne fin. Un détail, anodin en premier ordre, attira son regard. Un morceau de pavé semblait avoir été arraché récemment et pas de manière volontaire à en juger par la fêlure peu régulière

- Je me demande si il n'est pas parti par là... Il faut de la force pour enlever ça et, en fuite, on utilise toujours toute sa force...

Prenant la direction que la piste lui indiquait, l'ancien assassin traqua sa proie à l'aide des nombreuses traces qu'elle avait laissé.

- Un amateur... Même le petit poucet laisse moins de trace, Ying m'en sois témoin.

Les traces le menèrent vers une ruelle où il entendit un rire satisfait.

- Tu aurais du voir la tête de la grosse... C'était terrible !

- Je t'avais demandé de ne plus voler... On fait quoi si tu t'es fait suivre ?!

- T'en fais pas, les passants l'écoutaient même pas...

- Désolé de te contredire mais certains ont le sens de la justice...

Le voleur se retourna derechef vers la voix. Fenrir l'avisa rapidement : gabarit moyen, des gestes malhabiles et une surprise totale. Oui, ce type était bien un simple voleur à la sauvette... Un détail l'ennuyait cependant : pourquoi semblait il vouloir cacher son corps à tout prix ? Bah, il aurait la réponse tôt ou tard.

- Rendez moi ce que vous avez pris et je ne vous livrerai pas aux forces de l'ordre...

- Comme si j'allais t'obéir bien sagement !

L'homme entama à peine son demi tour que le yukionna le pris de vitesse. En fermant les yeux, Fenrir créa une petite flaque de glace sous les pieds du fuyard tout en se mettant à marcher vers lui. Ce dernier, surprit du gèle soudain, s'étala sur le dos sans trop comprendre. Le professeur arriva à sa hauteur, une lame de glace entre les doigts.

- M'oblige pas à m'en servir et rend toi gentiment...

- S'il vous plait, ne lui faite pas de mal !

Fenrir tourna la tête vers celle qui venait de l'interpeler. Une femme, d'apparence fragile et avec une peau couverte d'écaille verdâtre lui faisait face. A ses jambes, deux petits lui serrait les jambes.

- Vous... Vous êtes terriens n'est ce pas ?

La femme ne répondit que par un hochement de tête. Après un soupir, Fenrir releva de force le jeune voleur avant de le pousser vers sa mère. L'un des petits vint lui redonner la fameuse tarte, toujours entière, et Fen la prit doucement. De sa poche, il sorti sa bourse pour la journée qu'il déposa dans les mains du petit.

- Utiliser ceci et éviter de voler à nouveau, d'accord ?

La femme n'eut pas le temps de trouver le moindre mot de remerciement que Fenrir repartait déjà.
Il rejoint rapidement la place ou la pâtissière continuait de trépigner de rage et déposa la tarte dans les mains du petit.

- Voilà, je vous l'air récupéré et j'ai livré le voleur au main des forces de l'ordre

- BIEN ENFIN QUELQU'UN QUI SE REND UTILE ICI !

Fenrir accusa le coup, la voix de la bonne femme lui déchirant toujours les tympans. Il refusa la récompense, avec grande difficulté tant elle se montra insistante, et fini par prétexter être presser pour avoir la paix. Sur la route, il repensa à tout ce qu'il venait de se passer et il finit par sortir son téléphone de sa poche. Il chercha longuement le numéro désiré, pris une grande inspiration avant de ce décider à appeler. Son interlocuteur décrocha assez rapidement...

- Allo, Mars ? Oui, c'est Fenrir... Je te dérange pas ? J'aurais bien besoin d'un coup de main...

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
342
19/09/2015
achievements
PNG
Ach. 1 :
Messages : 342

Date d'inscription : 19/09/2015

Mar 9 Jan - 3:10



Mission validée


+500 pièces et réduction de 40% chez Gnome.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ariesten.com
[MISSION] Une Tarte Méritée (Terminée)
Page 1 sur 1

Sauter vers: