Besoin d'aide... ? [pv Maël]
avatar
12
12/10/2017
achievements
Humain à don
Ach. 1 :
Messages : 12

Date d'inscription : 12/10/2017

Mar 9 Jan - 12:19


Une belle journée... Belle journée ? Attendez, le ciel est couvert, des nuages gris menacent d'envoyer la sauce à n'importe quel moment, il fait froid, y'a du vent... Vous appelez ça une belle journée, vous ?

Qu'importe. Pour Albireo, c'est une belle journée. Il aime bien ce temps. Y'a pas grand monde dehors, donc c'est plus calme. Parfait pour dessiner. Le peu de gens qui passent, Léo les analyse, les regarde dans les moindre détails jusqu'à ce qu'ils soient hors de vues. Des fois, une caractéristique physique, une attitude, et on peut transformer une personne banale en personnage de livre sans qu'elle ne sache jamais rien. Et puis, si l'une d'elle en a besoin, pourquoi pas la surprendre un peu avec un arbre qui parle ou d'autres illusions rigolotes, hein ?

Assis sur un banc, le jeune homme dessine. Son crayon à papier glisse sur les feuilles du carnet à dessin pour tracer des personnages irréalistes, légèrement exagérés, et qu'on imagine sans mal colorés d'aquarelle, douce et vive à la fois. Ses cheveux bruns lui couvrent légèrement les yeux, mais ça ne dérange pas le moins du monde l'humain qui continue de tracer ses personnages comme si c'était quelque chose de parfaitement naturel. Personne ne sait combien de temps il a passé à s'entraîner, autant au dessin qu'à matérialiser ces personnages devant lui, pour arriver à ce niveau. Il sait qu'il y aura toujours quelqu'un de plus doué que lui, mais ça ne l'empêche pas de s'entraîner.

Parvient à ses oreilles un certain bruit. Vous savez, quand beaucoup de personnes se mettent à chuchoter en même temps, ça rend un bruit épais, lourd, et mine de rien agressif et désagréable. Albireo tourne la tête dans cette direction pour remarquer un troupeau de gens amassé autour de la rue, et qui semble mine de rien... Se déplacer ? Très lentement, certes. Ça reste étrange.

Le jeune homme, intrigué, range son matériel dans son cartable en jean, et se presse d'aller voir.

Au coeur de la foule se trouve un jeune adolescent. Il a des cheveux blancs et un air farouche. Les gens se pressent autour de lui pour le regarder et jaser, comme s'il était une créature diabolique sortie tout droit d'un film d'horreur. Pourtant, Léo ne le reconnait pas. Il est vrai que son regard glace le sang, mais ça reste un ado, et il ne mérite donc pas d'être traité de la sorte. Ni lui, ni personne, en fait.

L'appréhension est forte, Albireo ne sait pas ce qu'il doit faire. Mine de rien, il a la trouille devant ce jeune. Mais il ne peut pas rester sans rien faire. Si vraiment il est dangereux, alors il faut disperser la foule au plus vite, sinon ça pourrait dégénérer. Se frayant un chemin parmi la foule, il fit signe au jeune de ne surtout pas faire parler. Puis il se plaça devant les anonymes et écarta les bras pour créer une sorte de barrière entre eux et la petite tête blanche.

"Hey, vous n'avez rien de mieux à faire que de suivre ce pauvre garçon ? Laissez-lui de l'air, voulez-vous ? Pensez deux minutes à ce que vous ressentiriez si vous étiez à sa place !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
a fini sa fiche rapidement
32
20/11/2017
19
achievements
Dérivé
Ach. 1 : a fini sa fiche rapidement
Messages : 32

Date d'inscription : 20/11/2017

Age : 19

Jeu 11 Jan - 20:51




Besoin d'aide … ?
léo & maël


Quoi de mieux que de se détendre dans un parc pour avoir l'esprit ailleurs, ces temps-ci Maël était assez perturbée par cause de la réputation qui lui a été attribuer, parfois il aimerait tout oublier ou même effacer la mémoire des gens pour ne plus avoir à faire contre ces citoyens mécontents de l'existence de Maël.
Même s'il faisait l'insensible, même s'il restait de marbre, au fond son cœur était amoché par tout ce qui lui arrivait, la fatigue le surplombait que ce soit mentalement ou physiquement il ne souhaitait qu'une chose c'est dormir paisiblement dans un bon lit. Peut-être que l'herbe suffira à détendre le poids lourd qu'il avait sur les épaules.

Une pression dont il ne pouvait s'en dégager, il était difficile pour son âge d'assumer de telles responsabilités, surtout dans l'assassinat, il n'était pas née pour ça, il ne méritait absolument pas ce titre que sa propre famille essayait de lui faire comprendre par mille façons, mais sa détermination était destinée à vivre dans son propre chemin, quitte à en payer des prix. Mais qu'en est-il quand on ne sait pas contrôler ses pulsions ?
C'était comme ça, la vie en était ainsi, le jeune enfant marcher d'un pas nonchalant, son regard fixer le sol sans émotion. Ses pupilles arrivaient à peine à recevoir le reflet venant du soleil, tien en parlant du loup, qui voilà qui interrompus Maël dans sa marche ? Les habitants de la ville, deux grands hommes bousculèrent le garçon d'un geste non doux, puis une foule se créa autour de lui, toute la colère des humains était rassemblée. Le malaise s'interposer, le mal-être vient par la suite et son sourire arrivait à peine à se distinguer, ses lèvres se retrousser et son regard changea, mais il ne voulait pas se laisser abattre par c'est eux.

Tout essayait de se faire de la place pour mieux voir le petit et lui cracher à la figure toute la haine qu'ils avaient engendré pendant des années concernant les crimes, mais Maël n'y prêtait même pas attention, personne n'arrivait à le tilter un peu. Les mains dans les poches, l'enfant essaya tant bien que mal d'avancer sans prise de tête mais avant, un inconnu dont il ignora l'identité se manifesta en poussant chaque personne pour le laisser passer. « Hey, vous n'avez rien de mieux à faire que de suivre ce pauvre garçon ? Laissez-lui de l'air, voulez-vous ? Pensez deux minutes à ce que vous ressentiriez si vous étiez à sa place ! »
Ces quelques paroles ne le laissèrent pas indifférent, Maël releva la tête d'un air surpris, ce qu'il avait dit lui avait légèrement toucher, c'est vrai que de la paix ne lui ferait pas de mal et le pauvre louveteau est crevé de fatigue, il aimerait se reposer sur un banc ou sur de l'herbe.

À cet instant, toutes les personnes qui embêtait le jeune garçon se poussèrent, emporter par la fatigue, le jeune loup répondit d'un simple mot à voix basse.

« Merci.. »


code - misha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Besoin d'aide... ? [pv Maël]
Page 1 sur 1

Sauter vers: