starry night ▬ Enasalin ♥
avatar
82
22/02/2017
achievements
Rang Alesund
Ach. 1 :
Messages : 82

Date d'inscription : 22/02/2017

Dim 14 Jan - 21:19


starry night
jotem ♥️
Son campement ne ressemblait à rien. Une tente branlante et rapiécée se faisait secouer par le vent ou une sorte de réchaud du pauvre constitué de branches suffisamment larges pour pouvoir supporter le poids d'une casserole au-dessus de brindilles qui nourrissaient un faible foyer constituait l'éphémère havre de paix de l'itinérante Alesund. Le moins que l'on puisse dire quant à ce dernier était qu'il était à l'image de l'esprit de sa créatrice : un esprit vagabond, fouillis, perturbé, dissipé et surtout singulier. Toutefois, pour quelqu'un d'aussi étrange que la jeune blonde, son campement ne pouvait pas être plus parfait car à ses yeux, la perfection se trouvait quelque part dans l'imperfection. Tout comme José lui avait tapé dans l'œil, lui plus qu'une orange à la peau parfaite et dénuée d'imperfection.Aussi parfait à ses yeux fut ce campement à ses yeux, d'un point de vue externe, il paraissait bien laid et penaud face à la beauté du lac qui se profilait non loin de lui. La lune tout timide était elle, commençait à poindre de derrière les nuages et reflétait une lueur bleutée sur les eaux calmes et limpides du lac. Ce n'était néanmoins pas pour la beauté du lieu qu'Alesund avait imposé à son ami l'agrume une halte à cet endroit et pas ailleurs. Il s'y trouvait un bon nombre de spécimens de plantes que l'herboriste souhaitait étudier afin de mettre au point de nouveaux onguents médicinaux. Ceux qui piquaient particulièrement son intérêt étaient les plantes aquatiques qui jonchaient dans la vase au fond du lac ou ceux qui au contraire évoluaient gracieusement à sa surface. Il allait lui falloir plusieurs jours voire semaines d'observation, consommation et d'expérimentation afin de pouvoir juger des bienfaits ou méfaits de ces diverses plantes pour ne serait-ce qu'envisager une transformation en onguent. Mais c'était bien pour cela qu'elle vivait. Pour cela et pour le marché deux fois parfois semaine, cela va sans dire.

Ainsi, la blondinette évoluait les pieds dans l'eau, un carnet et un crayon à la main, afin de griffonner divers croquis des plantes qui croisaient son chemin. Bienheureuse, elle barbotait les pieds dans la vase malléable et douce tandis que petits poissons d'eaux douces et autres insectes curieux venaient lui chatouiller les mollets. Elle aurait dû rester imperturbable au beau milieu des eaux calmes, mais il n'a fallu qu'une intuition, qu'un regard jeté à la dérobée par-dessus son épaule pour que sa curiosité ne soit placée ailleurs qu'au cœur d'un végétal. Il a sa suffit qu'elle la voit, elle. S'en suivi alors une chute des plus rocambolesques. Le mélange entre la surprise de ne plus se savoir seul, l'euphorie d'avoir trouvé un compagnon avec qui converser et la beauté sans pareil qu'on ne croirait pas de ce monde déboussola tant Alesund que dans son élan pour s'extirper de l'eau, ses pieds enterrés sous la vase ne suivirent pas le mouvement de son corps. Elle envoya valser dans les airs son carnet et ses feuilles volantes qui tombèrent dans un balai de pluie à la fois tragique et délicieux aussi bien sur terre que dans l'eau. Quant à elle, son visage vint embrasser la surface de l'eau et s'y enfoncer tellement qu'elle n'aurait vraisemblablement pas besoin de se donner la peine de se confectionner un masque pour prendre soin de sa peau car la vase venait de s'y étaler généreusement. Aplatie un instant au fond de l'eau, elle remonta soudainement en inspirant à plein poumons l'air qui venait à lui manquait. Les cheveux affreux et collés sur son visage dégoulinant de boue, le petit monstre d'Alesund repris tant bien que mal son souffle et essuya de façon maladroite son visage de sa saleté. Avec difficulté, elle s'extirpa de l'eau puis posa à nouveau son regard sur la belle demoiselle qui avait contre son gré assister à ce pitoyable spectacle.

Et de tout ça, Alesund ne pu qu'en rire. Pris d'un fou rire d'une sincérité folle qui lui prenait jusqu'aux tripes et rendait douloureux son estomac, l'étrange herboriste resta un moment-là, sur le sol, à rire aux éclats si fort que des perles salines venaient glisser le long de ses tempes boueuses. Ce n'est qu'après avoir repris suffisamment de calme qu'elle se hissa sur ses deux jambes et s'approcha de cette fille qui se trouvait être comme un rayon de soleil au beau milieu de la nuit. Bonsoir ! chantonna-t-elle très simplement d'abord. Elle arrangea sa frange puis ramena ses cheveux sur l'une de ses épaules afin de les essorer et d'où l'on pouvait voir d'espiègles brindilles d'herbe en dépasser. J'espère que je ne vous ai pas fait peur, mais vous êtes tellement jolie que j'en ai perdu pied ! À ces mots, la jeune poisseuse lui servit un sourire étincelant de bonté tandis que ses yeux se plissèrent avec malice. Alesund jeta ensuite un coup d'œil à son campement de fortune derrière elle pour finir pas frapper ses mains l'une contre l'autre. Je sais ! Que diriez-vous de boire un petit thé avec moi, histoire de faire passer toutes ces émotions ! Allez venez, ne soyez pas timide je vous prie ! Je vous présenterais même mon meilleur ami !

Convaincue que sa bonne humeur lui permettrait de gagner à coup sûr la compagnie de la jeune femme pour un moment, au moins, l'herboriste loufoque sautilla jusqu'à son maigre feu qu'elle entreprit de raviver grâce à son souffle. Et par Ying, qu'est-ce qu'elle aurait besoin de souffler pour faire bouillir assez d'eau pour le thé !
liv's codes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
32
20/12/2017
achievements
Gardien sagittaire
Ach. 1 :
Messages : 32

Date d'inscription : 20/12/2017

Mer 17 Jan - 22:58




Sans folie, pas de raison. Il faut les deux ensemble.
C'était si éreintant de rester parmi toute cette foule alors qu'elle n'était pas habituée à ça. Enasalin avait décidé de se mêler un peu à eux dans l'après-midi mais tout le monde l'avait regardée étrangement. Qu'avait-elle de si bizarre ? En y repensant, la gardienne se toucha le visage, comme pour essayer de trouver ce qui n'allait pas. Peut-être était-elle sale ou sentait-elle mauvais ? Après tout, elle n'avait que les lacs hors de l'urbanisation pour laver et son corps et son unique robe, qu'elle devait laisser sécher tant bien que mal dans les branchages.

C'est donc tout naturellement que ses pas aériens la conduisirent au grand lac qu'elle connaissait bien désormais. L'eau était toujours fraîche, froide même parfois mais Enasalin n'en avait cure : elle n'avait que ça et elle aimait la sensation sur sa peau. D'un geste précis et habitué, elle fit glisser son fourreau à terre puis sa robe le long de ses épaules et du reste de son corps pour plonger lentement dans l'eau, centimètre par centimètre pour s'habituer à la température jusqu'à disparaître sous la surface. Il fallait qu'elle se hâte, le soleil en ferait de même d'ici peu…

Quel doux sentiment, se dit-elle, que d'ôter toute trace de souillure sur son corps, quelle qu'elle soit. Sous le ciel qui se parait de son manteau crépusculaire, Enasalin se sentait libre. Seule au monde. Ou presque… C'était sans compter une demoiselle qui, au loin, installait un campement, à grand renfort de bruit métallique. Ce son était bien différent de celui de son épée et la gardienne ne voyait pas de quoi il s'agissait, de là où elle se trouvait. Que venait faire cette petite femme blonde ici ? Curieuse mais prudente, elle l'observa se pencher dans l'eau et étudier attentivement ce qui se trouvait dans ses environs. Etrange. Mais l'inconnue n'avait pas l'air dangereuse alors la Sagittaire s'approcha doucement en quelques brasses.

Apparemment, la blondinette ne l'avait pas remarquée jusque là et sursauta jusqu'à tomber dans un florilège de perles d'eau. Enasalin, surprise elle aussi, écarquilla les yeux en voyant la silhouette disparaître sous l'eau et se hâta de la rejoindre pour lui porter secours. Ce qui fut inutile puisque l'autre réussit à s'en sortir seule, malgré la vase qui peignait son visage jeune. Celle-ci se mit à rire à gorge déployée face à une Enasalin de marbre, qui ne comprenait pas son hilarité. Fallait-il rire d'une telle chute ? La demoiselle s'était probablement fait mal, il n'y avait absolument rien de drôle à cela. La gardienne à la crinière corail se contenta donc d'attendre la fin de cet éclat inattendu pour se rapprocher encore un peu, méfiante. Mais l'inconnue se contenta de lui lancer un bonsoir joyeux.

Bonsoir à vous.
❝ J'espère que je ne vous ai pas fait peur, mais vous êtes tellement jolie que j'en ai perdu pied !

Enasalin était jolie ? Elle ne pouvait se juger elle-même et jamais personne ne lui avait dit. Comment devait-elle réagir à cela ? C'était une parole gentille, sincère apparemment mais comment les humains répondaient-ils à cela ? Certains rougissaient, elle l'avait vu. D'autres souriaient mais elle ne savait pas sourire. Elle se contenta donc d'un simple hochement de tête en guise de remerciement, c'était le moins qu'elle puisse faire.

L'autre demoiselle lui proposa un thé. Qu'était-ce ? Attirée par sa curiosité naturelle plus que par l'engouement de l'inconnue, Enasalin sortit de l'eau avec grâce et essora ses cheveux sur la berge, afin qu'ils ne salissent pas tout le camp face à elle. Une seule chose lui manquait : sa robe et son épée. Devait-elle aller les chercher ? Tant pis, on lui offrait quelque chose - sûrement à manger, - elle ne voulait pas le manquer pour quelque chose d'aussi futile qu'un habit et une arme. Quoique, le manque de sa rapière ne la rassurait que peu mais elle s'y ferait.

Que faites-vous ? demanda-t-elle, intriguée par les gestes de la blonde qui soufflait comme une damnée sur quelque chose qui s'illuminait d'orangé une fois touché par l'air.

On aurait dit de minuscules feux, comme ceux qui se trouvaient dans le temple de Sagittaire en modèles bien plus grands mais Enasalin n'était pas sûre. Elle voulait une confirmation avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
starry night ▬ Enasalin ♥
Page 1 sur 1

Sauter vers: