Sunny True [ Terminée ]
avatar
achievements
Invité
Ven 8 Juin - 19:18


Sunny True

«citation»
Nom & Prénom True Sunny
Âge 15 ans
Métiers ICI
Orientation sexuelle Hétérosexuelle
Groupe Humaine à don
Hybridité  ICI
3 qualités Altruiste - Imaginative - Loyale
3 défauts Trop Curieuse-Pense très rarement à elle- Maladroite

Avatar  Vocaloid, personnage féminin de Tokyo Teddy Bear dans cette vidéo : Tokyo Teddy Bear | French Cover 【Little-chip】



POUVOIR
Résumé : Flash Blood Music

Si elle écoute une chanson en étant blessée à sang, elle a des flashs du passé de celui ou celle qui chante.

Précisions :

« Le temps de saignement représente la durée entre la création d'une blessure et l'arrêt du saignement. »

Pour Sunny, une simple coupure suffit pour qu'une crise apparaisse.

La première goutte de sang l'étourdit déjà puis si elle n'est pas arrêtée assez vite ( en moins de 30 secondes) les étourdissements s’intensifient, au bout d'une minute les flashs commencent.

Au début ce sont des images rapides de 2 secondes, des brides incompréhensibles mais très vite ( 20 secondes après), les images s'allongent et deviennent moins floues durant environ 30 secondes.

Normalement dans un légère coupure non soignée «  Le temps de saignement doit se situer entre 2 à 4 minutes », plus la coupure est profonde plus les flashs vont durer mais aussi plus Sunny risque de s'évanouir si elle perd trop de sang.

Les flashs l'épuisent en plus de la perte de sang, si bien qu'au bout de 15 minutes elle s'évanouit la plupart du temps, plus les soins seront loin à venir plus elle aura besoin de repos.

Chaque jour elle a besoin d'une petite sieste pour que son corps fragile hors usage de son don (même si les blessures créées par sa grande maladresse /ne jamais lui donner quelque chose qui casse même un verre/ n'aident pas son corps à l'être moins) tienne, donc elle loupe un bout de cours à chaque fois, au grand déplaisir de quelques professeurs, d'autres sont plus compréhensifs et la laissent aller dormir à l'infirmerie sans histoire.


Les flashs sont liés à un son chanté et lui montrent des bouts de passé de la ou du chanteur la chantant, elle a besoin que la personne soit là physiquement et non loin d'elle ( à moins de 250 mètres pour l'entendre chanter) mais pas forcément de la connaître ni directement en visuel, ce qui agrandit d'un coté la puissance de son pouvoir ( elle peut voir des brides du passé de tous) mais a un coté dangereux aussi pour elle même.

Il est déjà arrivé au début du collège qu'elle voit des bouts de passé de 4 camarades qui la brimaient et la frappaient en chantant en même temps. Elle a passé une semaine à l'hôpital pour s'en remettre. De plus, 4 personnes déclenchant son don en même temps est le maximum que son corps peut supporter sans danger vital mais avec des soins.

De même que un écoulement de sang de plus de 15 minutes peut lui couter la vie sans soins rapides.

Au delà, donc, les médecins ne se prononcent pas et espèrent juste que cela n'arrivera pas. Elle a toujours un biper sur elle avec le numéro de son Maître et celui de l'hôpital car il peut arriver de même si elle est dans une foule avec une blessure qui saigne.

C'est aussi pour cela que Le Maître ne l'a laissée aller seule à l'école qu'au lycée.

Quand son don se déclenche la jeune fille est d'abord capable d'agir puis la faiblesse grandissant, de moins en moins.

La première fois que son don s’est déclenché, le déclenchement a tant perturbé son corps qu’elle en a perdu l’usage de la voix. Elle avait 5 ans.

Elle ne contrôle pas son don ce qui pourtant serait possible si elle arrivait à penser à faire abstraction de la chanson et donc l’entendre le plus vaguement possible, réduisant ainsi le risque de crises.

Le soucis c’est que son audition est attirée à une mélodie comme un papillon à une lumière.

Son don marche par l’audition, liant éléments physiques et psychiques, qui sont le sang et la réaction de la musique sur celui ci . Si la musique s'arrête il n'y aura plus de flash, mais la blessure sera, bobo ou plus grave, toujours, comme pour tous, à soigner ( mais sans les flashs l'épuisera moins), en revanche sans saignement même avec de la musique, elle ne risque rien.

Sunny n'a pas de forme de jeune fille de 15 ans ni de puberté encore, parfois on la confond même avec un garçon, bien qu'elle soit bien une fille. Est ce son corps qui face à son don retarde les règles pour la protéger ? Ce n'est qu'une hypothèse des médecins qui ne le savent pas pour le moment. Peut-être même ne sera-t-elle jamais formée murmurent certains moqueurs. Elle, pourtant, aimerait tant devenir une « femme » capable de donner vie à un enfant mais si c'est le cas, cela risquerait fortement de lui coûter la vie. Les médecins préparent donc les contraceptifs radicaux quand cela arrivera, un peu apeurés de ne pas agir assez vite.



MENTAL
Physique

Sunny a des cheveux courts et marrons sombres en batailles paraissant noirs selon qu'ils sont mouillés ou non, dans la pénombre ou au soleil. Elle a pas mal de pansements sur son corps, très maladroite elle se blesse souvent, à son plus grand malheur quand il y a de la musique.

Ses yeux marrons foncés, paraissant noirs selon la luminosité reflètent sans arrêt l’inquiétude.

Elle s’exprime par l’écriture, son écriture est ronde et maladroite mais lisible, cela compense le « handicap » provoqué par son don.

Elle n’a pas de talent en dessin mais est une professionnelle, des bonhommes en fil de fer.

Elle casse tout ce qui lui passe sous la main par maladresse. Elle est incapable de ne pas se blesser avec un objet tranchant.

Elle porte au maximum des habits à carreaux car ils lui rappellent les vitraux de l’église dans le livre de contes que maman lui lisait : «  Le petit nounours et le vitraux ».

Elle est maigrelette et non formée malgré ses 15 ans. Légère comme une plume, on a peur de la casser quand on l’approche.

Elle n’est pas endurante du tout et fatigue vite.

Elle fait encore des siestes comme une enfant de maternelle, son corps vulnérable en a besoin.

Elle préfère le soleil à la pluie mais attrape aussi facilement coup de chaud que coup de froid.

Caractère

La première chose qui apparaît chez Sunny est son coté sauvage et peureux. Elle se cache très facilement, tremble aussi mais ne pleure ni ne crie pas. Son inquiétude est donc palpable mais pas bruyante.

Aucun son ne sort de la bouche de la jeune fille même pas un rire. Cependant son visage reste très expressif que ce soit par un sourire ou une moue triste.

Sunny recueillie par ce bienfaiteur qu’elle nomme «Le Maître » sur l’ardoise à son cou, est farouche mais pas méchante, une fois apprivoisée elle vous suivra vous et exclusivement vous dés qu’elle vous voit comme un poussin sa mère. Mais pour cela il lui faut du temps. Pour l’instant elle ne le fait qu’avec « Le Maître ».

Sunny faute de crier bouge beaucoup la nuit, elle fait de nombreux cauchemars mêlant ce qu’elle perçoit dans ses flashs au souvenir d’abandon par ses parents. Il lui arrive de se faire des bleus/bosses quand elle tombe de son lit après une bataille épique avec ses draps.

Sunny a cependant beaucoup de joie de vivre. Elle s’émerveille et, imaginative, joue, rêvasse de tout. Une coccinelle devient la messagère des divinités, un papillon le prince d’une galaxie secrète, le vent un chuchoteur de magie, les arbres les gardiens des souvenirs. Sunny ne comprend pas bien le passé de l’île volante, dans sa bulle. Mais au moins celle ci la protège de la tristesse.

Elle se trimballe toujours avec un vieil ours blanc en peluche qui d’après ce qu’elle écrit lui « porte chance » et « la protège » et a été « fabriqué par un oiseau qui distribue le soleil au monde ». Dernier cadeau de ses parents en réalité, il lui vaut surtout quelques moqueries.

Sunny possède une curiosité maladive malgré ses traits enfantins et bien que ne saisissant pas tout elle sait qu’en bas existe une autre terre, son rêve ? Y aller un jour.

Sunny sait cependant se montrer responsable envers les plus jeunes, altruiste elle aidera toujours quelqu’un en difficulté. Elle ne se défendra pas elle-même mais est capable de mordre quelqu’un pour protéger quelqu’un d’autre.

Toutefois, elle n’a aucune conscience du danger pour elle même, en plus de sa maladresse, elle peut traverser sans regarder et cela est déjà arrivée, si une voiture pile devant elle, elle lui sourira croyant à une blague. Sunny n’a jamais peur quand cela la concerne, elle aime la vie mais n’est pas en capacité de ressentir du danger la concernant.

Elle ressent la douleur mais n’en a pas peur, impassible elle regarde son sang couler jusqu’aux flashs qu’elle déteste. La souffrance physique étant bien moindre pour elle que la douleur psychique qui la mine.

Ainsi elle possède un biper sur elle, même quand elle va au lycée, avec ordre du Maître de le contacter en cas de gros soucis. Sunny obéit et obéira toujours à ce bienfaiteur en qui elle voit presque un Dieu. Alors depuis le début du lycée il ne l’accompagne plus à l’école, et puis depuis peu il y a ce colocataire qui habite avec Sunny. Dans le biper, en plus du sien et de celui de l'hôpital, Le Maître lui a donné le numéro de son locataire pour qu'elle le prévienne aussi si "ça va vraiment mal", mais osera t-elle déranger quelqu'un qu'elle connaît si peu ? Petit à petit peut-être...

Ils n’ont pas vraiment de lien pour le moment mais cela le rassure un peu. Le Maître est souvent absent, il a pour but de recenser tous les êtres vivants de l’île volante, il se dit anthropologue et Ethnologue. Même si en réalité il est malade de rester trop longtemps sur place et paye son voyage en faisant des gâteaux. Gâteaux qu’il fait à chaque visite à Sunny à l’appartement où elle habite et qu’il loue ayant besoin d’argent pour combler les fin de mois, pour peu cher à un jeune adulte.  





HISTOIRE
« Rohh qu’elle est gauche ! »

Sunny sourit en se relevant aux moqueurs. Elle était tombée, ce n’était pas grave. Juste un pied qui traînait, un pied ça peut traîner, ça arrive, tant que cela ne se détache pas de la jambe tout va bien.

« Sunny, façon ce n’est même pas une vraie fille ! »  

Rire des moqueurs. Sunny sourit du haut de ses 15 ans, c’est quoi une vraie fille ? Se demande t’elle. Elle veut l’écrire sur son ardoise de sa main gauche mais elle se retrouve seule dans la cours du lycée.

Dans ses pupilles passe un air de détresse, elle court rejoindre la salle, attendez moi attendez moi semble muettement crier sa moue triste, ne me laissez pas…

« Tu vas mieux Sunny ? »

La voix est douce et tendre, quotidienne aussi mais c’est encore avec une certaine frayeur que Sunny sourit timidement en évitant la main rassurante sur sa tête de l’infirmière. Mais l’infirmière
sourit elle sait que Sunny a besoin de temps pour s’attacher sans peur d’être laissée seule, elle lui laissera le temps.

Sunny se lève, ses jambes flageolent un peu, l’infirmière la rattrape, panique... Sunny tombe. Elle regarde son genou blessé sans un mot, attentivement. Elle sait qu’ils vont arriver si il y a de la musique, ça va faire mal à la tête, explosion d’images par dizaines dans le cerveau, comme à chaque fois, la musique s’arrête brusquement, Sunny sursaute.

L’infirmière sourit lui tendant une compresse imbibée de désinfectant, ça se voit qu’elle s’en veut, alors Sunny tente de lui sourire en vain, alors Sunny s’en veut aussi.


«  Sunny lis ce texte à la classe. »

Sunny se lève, au début elle lui en voulait à ce professeur de littérature, puis elle a compris. S’il est méchant c’est car elle ne reste que 30 minutes à son cours, car celui ci tombe presque au moment où le corps de Sunny a réellement besoin de repos. Alors il se venge. Un peu comme les terriens même si Sunny n’a jamais vraiment compris ces histoires de divinités qu’on lui a pourtant ressassées.

Elle se lève, elle trébuche au pied de sa chaise mais se rattrape au bureau. Elle a mal au ventre de peur, tous ces regards braqués sur elle qu’elle va décevoir, elle va décevoir encore.

Et soudain elle a une idée, elle va rougissante fermer les rideaux, prend son biper où une lampe de poche en forme de soleil, Sunny aime le soleil, est accrochée et tente un théâtre d’ombres, le texte elle le connaît par cœur, mais elle ne peut pas le dire par la voix.

Sunny est maladroite mais arrive plutôt bien à restituer l’histoire avec ses mains en ombres chinoises, il faut dire qu’elle s’applique vraiment vraiment.

Une fois le texte « lu » à sa façon, le professeur ouvre les rideaux dans un souriant : « Zéro !  »

Mais pour une fois pas de rire, la classe reste  dans un silence interdit. Sunny se rassoit ne sachant qu’en penser. Une boule en papier roule à ses pieds juste avant qu’elle aille à la sieste. Un mot : « Moi je t’aurai mis 20 sur 20 ».

Sunny sourit, le garçon, Michael, qui lui a envoyé ça est beau, il est fort en ses rondeurs personne ne doit pouvoir l’embêter. Et surtout il a des cheveux couleur soleil.

Sunny toute rouge se prend la porte, la classe rit, sauf lui, elle leur sourit et file à l’infirmerie.


Sunny est dans la salle de bain depuis une heure, c’est rare d’habitude elle se prépare en 5 minutes. Mais là elle veut savoir si elle est vraiment une « fausse fille ».

C’est vrai qu’elle n’a pas de poitrine et son corps fragile ressemble en tout point à celui d’une fillette. Une fillette…

Elle passe une main dans ses cheveux abandonnant.

Michael n’aimera jamais une petite fille.

Elle tremble de rage en prenant son sac.

Elle a 15 ans.


Michael lui sourit et s’approche d’elle un peu trop.

« Allez je t’ai éloignée des musiciens ce midi, tu m’aimes en plus non ? »

Sunny regarde ses pieds toute rouge mais hoche la tête pour dire oui. C’est mal de mentir lui disait « Le Maître » et aussi le conte que maman lui racontait dont elle n’a que des brides de souvenirs mais dont sa peluche en est le héros.

Il s’approche, elle est tétanisée et ne peut plus reculer, il lui relève le menton avec douceur.

Sunny a peur mais une curiosité la tenaille.

« Je t’aime aussi Sunny et je te protégerai ! »

Protéger Sunny ? Non Michael va avoir des ennuis, seul « Le Maître » est assez fort pour éloigner les méchants, et puis Sunny elle n’a pas d’importance non ?

Mais avant qu’elle n’écrive tout ça, leurs bouches se croisent, le cœur de Sunny bat si fort, c’est un peu humide, stressant mais si doux, comme une caresse, une caresse que Sunny ne laissera à personne d’autre. Le baiser fini, Sunny reprend son souffle plus rouge que jamais, Michael rit :
« Tu vois, ce n’était pas si difficile ! »

Elle fuit ses jambes répondant enfin. Michael lui crie « A demain », ça fait du bien. Elle reviendra demain.

Alors c’est ça aussi d’avoir 15 ans ?

Pas d’école aujourd’hui, Sunny pense à Michael, ça donne mal à la tête. Une musique de glacier. Ce n’est pas la faute du glacier. C’est sa faute, à elle, rien qu’à elle.

A la pause midi, elle est tombée, son genou a saigné, et ce camion est passé avec sa musique, un ami à Michael s’est mis à fredonner, malgré les «  Mais arrête ! » de Michael il a continué.

Alors elle a tout vu, Joe écrivant en les lisant timidement des lettres à Michael qu’il cachait dans son casier, le papa de Joe qui boit bien trop mais ne frappe pas, et tout petit Joe qui regarde sa maman blanche comme la neige. Migraine de tant d’autres images puis évanouissement.

Infirmerie, lit blanc, draps fins, visage de Michael.

« Ça va ? »

Elle tente de sourire mais ne peut pas, trop triste et puis...elle doit aider Joe. Elle se lève donc tremblante.

« Tu es sûre que tu peux te lever ? »

Voix inquiète de Michael. Non ne pas y penser. Elle penserait après...d’abord Joe.

Elle boite aidée de Michael jusqu’aux casiers.

«  Le tien est plus loin Sunny... »

Voix douce, voix inquiète mais elle ne répond pas elle force le minuscule cadenas, les lettres tombent à terre par dizaine. Elle laisse Michael en fuyant, courant.

Elle s’écroule dans le bout de jardin près de l’immeuble où elle vit avec ce colocataire jeune adulte.

Elle aurait voulu pleurer faute de pleurer elle creuse la terre jusqu’à saigner.

Depuis Michael ne l’approche plus et Joe n’est plus son ami. Mais ils semblent heureux ensemble.

Ça fait mal, ça fait mal aussi parfois d’avoir 15 ans surtout avec un pouvoir.


Elle rentre. Le Maître lui a envoyé un cadeau par la poste. Elle l’ouvre tremblante, elle aime tant son Maître. C’est lui qui l’a recueillie quand ses parents l’ont laissée dans la foule, elle venait de récupérer de sa première crise.

Faute à personne, une assiette est tombée sous sa maladresse, la petite fille de 5 ans a voulu ramasser mais elle a refusé de lâcher Nounours son cadeau d’anniversaire avec le livre l’accompagnant dont elle n’a que de vagues souvenirs d’illustrations si belles pourtant.

Le Joyeux anniversaire chantait encore dans la bouche de son oncle lunatique quand le premier flash apparut avec le sang.

Quand elle se réveilla plus pâle que pâle elle ne comprenait pas bien pourquoi maman avait enlevé sa robe avec l’oncle, il n’y avait pourtant pas de piscine. Elle voulut poser la question mais  rien ne sortait même pas des pleurs. Elle vit une ardoise non loin, elle s’appliqua pour poser la question : «  Pourquoi maman dodo avec Oncle sans sa robe ? C’était un jeu ? »

Le père explosa, elle eut juste le temps d’attraper son nounours et d’entendre maman supplier.

«Déjà que un être à pouvoir dans notre famille d’humains purs est dure à avaler alors une menteuse ! »

Elle se reçut la fessée du siècle.

Le lendemain , pour sauver son couple, maman lui dit de l’attendre dans une rue, elle attendit très longtemps, passant les passants, le froid du vent, les bruits autour auxquels elle ne pouvait pas participer. Elle éternua, un homme grand et à la barbiche grisonnante la regarda, elle se cacha derrière son ours en peluche comme pour dire pardon.

L’homme la prit dans ses bras, elle voulut le mordre de peur mais trop épuisée, elle s’endormit.

Peu à peu Le Maître et elle s’apprivoisèrent, puis à la fin du collège le Maître partit en lui promettant de revenir le plus possible, il tint sa promesse, chaque mois ça sent les biscuits tout chaud du Maître.

Elle sourit en découvrant la carnet et le stylo en forme de nounours tous les deux.

Sunny adore écrire, le talent n’y est pas accentué, mais elle aime quand mème écrire, surtout des chansons, Sunny adore la musique même si elle détruit sa vie, mais la vie est fait de musiques, les oiseaux du matin, les rires des enfants qui vont à l’école, le vrombissement des voitures pressées pour le travail, le souffle de la pluie, l’odeur du café au bruit de bol qui se pose que Le Maître prenait et qu’elle sentait chaque matin, le grésillement des œufs avec le riz du déjeuner pour les omelettes au riz que Le Maître faisait chaque jour. Tout est bruit, le monde est en fait, seule elle est silence.

Seule elle ne peut pas y participer autrement, qu’à sa manière.

Mais déjà la rêveuse jeune demoiselle, écrit. Elle ne pense plus  à son silence, elle dialogue avec les pages, une lettre au Maître, une lettre pleine de Faucheux, ces petites fausses araignées, comme on la dit « fausse fille », pourtant les faucheux c’est gentil, pas vraiment des araignées mais des camarades en ont peur malgré tout comme ils ont peur de son silence.

Elle aimerait tant participer à leurs bruits, non Le Maître ne doit pas être inquiet, elle efface et recommence la lettre.

Elle la postera avant le lycée, il lui reste des enveloppes et des timbres, elle ne racontera pas tout mais tout y sera vrai. Elle ne mentira jamais au Maître, jamais. De toute façon le mensonge elle n’aime pas, même si papa a dit qu’elle en est un vivant.

Même si c’est vrai se dit-elle souvent, même si, autant ne pas en rajouter non ?

Sunny sourit en rentrant de l’école, son colocataire lui a encore laissé un peu de son repas.

Il avait même fait un dessin avec de la sauce tomate maison dessus: Un nounours, Sunny rougit, elle a 15 ans, mais cette attention lui donne toujours presque l'impression d'être bien aimée...

Quelques secondes, juste quelques secondes mais si précieuses que ça la rend toute heureuse le reste de la soirée.

Elle mange le plat végétarien comme son colocataire et  lui fait un dessin maladroit avec un bonhomme en fil de fer qui dit merci.

Elle le pose sur la table, lave l’assiette en plastique dure et la cuillère.

Elle sait qu’il va prendre le dessin son colocataire, il le prend toujours.

Pour le moment leur dialogue à eux commence et s’arrête là.

Que leur réservera l’avenir ?


DERRIÈRE LE PC
Pseudo(s) Lou
Âge 29 (Née le 03/11/1988)
Comment as-tu connu le forum ? Grâce à google je crois
Un avis ? Je le trouve beau et sa communauté à l'air sympathique :)
Mot de passe

Revenir en haut Aller en bas
Adriaan Holgersen
Mafieux
Victime
Vilain petit canard
Arbrisseau
Grand bavard
Macchabée
Comédien
Voyageur
Double Kill
Conteur débutant
achievements
Ombre
Ach. 1 : Mafieux
Ach. 2 : Victime
Ach. 3 : Vilain petit canard
Ach. 4 : Arbrisseau
Ach. 6 : Grand bavard
Ach. 7 : Macchabée
Ach. 8 : Comédien
Ach. 9 : Voyageur
Ach. 10 : Double Kill
Ach. 11 : Conteur débutant
Ach. 12 :
Ach. 13 :
Ach. 14 :
Ach. 15 :
Ach. 16 :
Ach. 17 :
Ach. 18 :
Ach. 19 :
Ach. 20 :
Ven 8 Juin - 19:50


Bienvenue et comme je l'es dit j'adore le choix de ton vava ♥️

Alors surprise C:

Ça faisait longtemps que je voulais graph d'accord

J'espère que tu vas te plaire parmi nous !! Amitié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
achievements
Invité
Sam 9 Juin - 17:17


Bienvenue à toi petit piou ! ♥️ J'espère que tu te plairas sur le forum et si tu as une question sur le fonctionnement du forum ou du discord, ou toute autre question en fait, hésite pas à venir m'en parler en privé !

Bon courage pour la fin de ta fiche. dory
Revenir en haut Aller en bas
avatar
achievements
Invité
Dim 10 Juin - 11:22


Coucouuuu ! Bienvenue à toi sur le fofo et bon courage pour la suite de ta fiche ! pompomgirl
Revenir en haut Aller en bas
avatar
achievements
Invité
Jeu 5 Juil - 14:05


Hello, c'est moi qui corrigerais ta fiche ! \o/

Donc ! Déjà petit point avant de commencer, le personnage sur ton avatar est masculin et non féminin. :o C'est pas dérangeant pour nous si tu veux faire un perso garçon manqué mais je tenais quand même à te le préciser. x)

Ensuite, ton pouvoir. Pour tout te dire, je crois comprendre ce que tu as voulu décrire mais je suis absolument pas certaine donc on va reprendre ça. x_x D'abord, qu'est-ce que tu considères "blessée au sang" ? Parce que quelqu'un qui se fait une mince coupure en cuisinant, c'est déjà saigner. Donc ce point sera à repréciser ! Et donc si je résume ce que j'ai compris de ton pouvoir c'est qu'en gros, quand elle entend quelqu'un chanter, si elle se fait saigner (en une quantité à préciser), elle peut voir des bribes du passé du chanteur ? Et ce que j'ai vraiment eu du mal à comprendre, c'est le fait qu'elle doive saigner + de 5min en écoutant le chant pour avoir ces flashes, c'est ça ? Et du coup, quand elle est sous l'effet de son don, elle est totalement vulnérable/figée ou est-ce qu'elle peut encore bouger ? D'ailleurs, c'est n'importe quel chanteur à la radio/télé ou bien uniquement les personnes qu'elle a en visuel ? :o

Sinon, tout le reste est bon ! C'est vraiment le pouvoir qui m'a interpellée. :o Hésite pas à venir m'en parler en privé si tu as besoin, je suis dispo hue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
achievements
Invité
Mar 10 Juil - 15:16


Hey  :)
Merci  beaucoup pour le gentil accueil et les conseils ♥️
Je crois que c'est bon.
Je laisse ma fiche à vos soins ^^
Sunny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
achievements
Invité
Mar 10 Juil - 23:43


Hello ! Alors, on est un peu relous mais après discussion avec les staffiens, une question est venue : pourquoi elle se blesse autant au point que ça la handicape tous les jours ? Certes elle est maladroite mais quand même, elle est étudiante et non une travailleuse manuelle. A moins qu'on ait mal compris la partie ou tu dis que Sunny va se reposer tous les jours à cause de son corps fragile et que ce soit juste de la fragilité hors usage de son don ! (Ce qui est tout à fait probable. xD) Juste une ligne pour justifier ça ou me l'expliquer là comme ça me suffira, t'en fais pas. c:

D'ailleurs, bien vu pour les règles qui sont pas encore arrivées et donc qui ne créent pas une énorme emmerde en lien avec son pouvoir. :') (Fais attention tout de même, je vais pas faire un cours de biologie mais les règles arrivent en général pendant la puberté/adolescence. :o)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
achievements
Invité
Mer 11 Juil - 23:32


Hey,
Les passages modifiés sont en gras.
Merci des conseils ^^
Je vous laisse regarder tout ça ♥️
Sunny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
achievements
Invité
Jeu 12 Juil - 23:21


Tout est bon maintenant ! Je n'ai donc plus rien à dire à part que je te valide ! :D Va en paix mon enfant. 8)


Je te conseille de passer sur le recensement de l'avatar ! De plus, si tu es concerné par les pouvoirs, fais y un tour. Nous t'invitons par la même occasion à te trouver un ou des compagnons de rp, ainsi que de faire ta fiche de relation si l'envie t'en dit ! De plus, va aussi activer ta fiche de personnage dans ton profil, c'est important, c'est comme avoir un mini CV partout avec soi ! Pour rejoindre notre discord c'est pas ici que ça se passe : https://discord.gg/thZmcCN
Amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
achievements
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers: