The light is gone far away [Finie]
avatar
achievements
Cyborg
Ach. 1 :
Ach. 2 :
Ach. 3 :
Ach. 4 :
Ach. 6 :
Ach. 7 :
Ach. 8 :
Ach. 9 :
Ach. 10 :
Ach. 11 :
Ach. 12 :
Ach. 13 :
Ach. 14 :
Ach. 15 :
Ach. 16 :
Ach. 17 :
Ach. 18 :
Ach. 19 :
Ach. 20 :
Ven 29 Juin - 17:04


Genesis Anderson


Nom & Prénom: Genesis Anderson
Âge: 32 ans
Métiers : Prostituée
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Groupe : Cyborg
Hybridité : None.
3 qualités: Spontanée - Belle - Vive d'esprit
3 défauts : Cynique - Prétentieuse - Versatile
Avatar : Kaine - NieR
Pouvoir
Waterfall : L'eau glissa lentement entre ses doigts. Claire et langoureuse un mince filet s'enroula autour de son poignet. Sensuel, il redessina les courbes de la jeune femme. Il entama sa valse, gracieux avant de s'étendre sous la farandole d'un arc-en-ciel.

La douce mélodie du coulis de l'eau s'éveilla, elle chuchota lascivement son refrain puis s'écoula sur le sol. Rampa puis dévora le sol jusqu'à retrouver le mince cour d'eau de la rivière à laquelle elle s'était détachée quelques instants.

Ainsi est-ce son pouvoir. Délicate toute trace d'eau peut être manipulée, s'envoler et devenir comme un autre membre de son corps. Source de vie, elle est aussi brutale que magnifique, mais ce n'est qu'un liquide. Bien qu'elle puisse la redessiner selon ses envies, la matière elle, ne change pas. Elle ne peut ni la rendre solide, ni modifier quoique ce soit dans la conception de l'élément. (Elle ne chauffe pas, ni ne refroidit, ni se solidifie.) Également limitée à un périmètre d'environ dix mètres.

Elle est son berceau et sa bienfaisance, cependant, comme tout humain, ce pouvoir a ses limites, ses faiblesses. Genesis reste un humain lambda face à l'eau, elle peut se noyer. Mais son contrôle dépends uniquement de sa volonté propre, elle la façonne jusqu'à l'épuisement.
Mental
Ce corps était sien. Ce corps brisé... Recomposé de quelques pièces. Sous ses bandes se cachent le lourd passé qu'elle porte sur ses épaules. Pourtant rien ne la laisse se démolir.

Elle se dessine au creux de ce taudis sale. Les murs décrépis se teintaient de noir, pourtant, douce, de sa peau crème, elle remonta sensuellement la bretelle qui coulait le long de son épaule. Les longs cils couvraient un regard clair aux couleurs indéfinissables. Un sourire éclaira cependant ce visage intouché par le temps. Les pièces prenaient place sur le plateau de jeu, la toile se tissait lentement sous le regard avide. La jeune femme pose alors un doigt sous le menton de ce client avare de corps laiteux, elle se dégage de sa prise refusant le baiser qu’il souhaite lui offrir.

Genesis est une femme gracieuse dont l’humeur s’amuse de temps à autre. Un langage prompt à l’indécence, elle n’en reste pas moins une langue de vipère qui laisse s’égosiller les plus faibles.

Ses doigts alors inclinent la longue chevelure d’albâtre puis la rehausse d’une tresse gracile. Vive de ses mouvements, elle en oublie presque qu’un bras, que des doigts ne sont même plus les siens. Le prochain sera bientôt couché entre ses draps. Les rouages grincent sous ses doigts. Elle l’attend avec impatience.

Elle est celle qui pose les règles. Celle qui décide. Son travail est dégradant. Mais elle estime et fait de son corps celui qui piège. La douceur, la sensualité n’est qu’une image qui attire les papillons vers la lumière.

Il suffoque. Puis étouffe. Il se tient la gorge à la recherche d’air, mais l’eau qui s’infiltre entre ses lèvres s’étend dans les poumons. Il ne s’agit d’une histoire de quelques minutes avant qu’il s’effondre sur le sol. Il agonise, elle ne sourit plus.

Genesis est mesquine. Vicieuse comme un rat. Violente et cynique. Elle s’est mise à détester ce monde qui l’a détruite. Elle ne rit pourtant pas malgré le sourire qui s’accroche à ses lèvres finement dessinées.

Elle lui jette un regard dédaigneux. Elle le hait. Et il est mort. Son pied, joliment encadré par des chaussures de luxe, elle lui envoie son talon dans la figure. Elle le dévisage. Mais elle s’en fiche. La jeune femme sans jeter un regard en arrière laisse la porte se refermer sur sa silhouette aux courbes généreuse. Elle n’y remettrait de toute façon plus les pieds.

Histoire
Un jour son histoire se dévoilera à travers les contes qu'elle offrira à ses clients.
Derrière le pc

Pseudo(s) : Axy.
Âge : 22 piges.
Comment as-tu connu le forum ? : Huhu.
Un avis ? : Keur sur vous. ❤️
Mot de passe :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The light is gone far away [Finie]
Page 1 sur 1

Sauter vers: