Prologue : Adam Edwardless est Takumi (finito c: )
avatar
achievements
Cyborg
Ach. 1 :
Ach. 2 :
Ach. 3 :
Ach. 4 :
Ach. 6 :
Ach. 7 :
Ach. 8 :
Ach. 9 :
Ach. 10 :
Ach. 11 :
Ach. 12 :
Ach. 13 :
Ach. 14 :
Ach. 15 :
Ach. 16 :
Ach. 17 :
Ach. 18 :
Ach. 19 :
Ach. 20 :
Jeu 12 Juil - 5:15


Adam Edwardless


Nom & Prénom: Adam Edwardless
Âge: 23 ans
Métiers : Sans emploi
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Groupe : Cyborg
Hybridité : ///
3 qualités: Réfléchi - Intelligent - Loyal
3 défauts : Hautain - Puriste - Inamical
Avatar : Takumi, Fire Emblem Fates
Pouvoir
Adam ne possède aucun pouvoir.
Mental
J'ai toujours eu un mental de gagnant, de vainqueur, de conquérant. C'est toujours ce que m'a toujours dit ma très chère mère, que Ying puisse la bénir. J'ai toujours vu le monde comme un ramassis de merde volant au-dessus d'une terre maudite par les Terriens et par ceux qui ont tout de même réussi à être "sauvés" par notre Dieu. Je me suis fait à l'idée depuis déjà des années de partager mon île géante avec ces bêtes, ces animaux puants et grouillants à Ariesten, ces hybrides mi-humains et mi-bêtes ridicules à dégoûtantes en passant par... Très serviable. C'est sans doute la seule raison d'en avoir près de moi : Ils me servent.

Voyez-vous, je fais partie de la noblesse de cette île et pas des moindres. Je m'appelle Adam Edwardless, dernier enfant héritier de la fortune et du domaine des Edwardless et ça depuis des générations, mais j'ai quelque chose en plus. J'avais. En plus d'être un homme éclairé de sagesses et connaissances me venant des anciens ouvrages de mes ancêtres, je suis doté d'une enveloppe charnel tout à fait adéquat pour pratiquer des activités sportives. Autrefois, je grimpais sur les montagnes auprès de mon père entre deux parties de golf, mais le domaine dans lequel j'excellais si bien était le tir à l'arc. J'étais clairement le meilleur dans ma catégorie et de loin. J'avais même l'espoir de ne pas laisser la poussière s'accumuler sur ma tête dans un bureau entre paperasses et une vie entière à bouquiner pour tirer à l'arc tout au long de ma vie. J'étais un véritable passionné ! Sentir la corde vibrer entre mes doigts, entendre le bruit du vent à mon oreille décocher la pointe de mon projectile contre ma cible... Des choses qui me manquent cruellement.

Depuis, une lassitude innommable m'habite et tous les jours, je dois lutter pour ne pas mourir littéralement d'ennuis. Alors je passe mes nerfs sur mes servants, tous sont à mes pieds et tous hybrides. Ces créatures ne servent qu'à être domptées, rien de plus. Je prends des notes, je les étudie de plus près, mais le temps se fait long et alors mon visage se retrouve souvent niché dans un bon livre et mon esprit résonnant aux sons d'un piano, classique. Je parcours parfois les longs couloirs de ce manoir qui appartient pour le moment encore à ma mère, m'ayant protégé étant enfant d'un de ces animaux. Je lui dois une loyauté sans failles et ceux depuis presque toujours. Je la respecte en tant que femme, femme d'affaires et surtout en tant que mère. Beaucoup la critiquent et peu importe les mots de travers de nos ennemis, je préfère passer mon chemin que de tenter l'argumentaire avec ces gens du petit peuple. M'enfin soit, bref. C'est terminé ? J'ai une partie d'échec qui est bien plus important que vous.
Histoire



Des notes rapides, froides, fusantes et vibrantes à l'une de mes oreilles puis à l'autre, s'accompagnant quelques instants plus tard de pleurs, de sang, de gouttes s'emmêlant en laissant une délicate voix décrire les méfaits de ce Grand Méchant Loup au coin de cette ruelle un soir chaud et précieux aux habitants de cette gigantesque jungle volante. Mon cœur vole en éclats alors que les sirènes viennent me prendre pour ma mère encore choquée de cette scène macabre, laissant à mon esprit le douloureux souvenir de cadavres flottants dans la fontaine de notre belle ville.

Je ne vois pas réellement pourquoi j'écris toutes ces choses. Sans doute pour poursuivre les mémoires d'un père déchu. Sans doute pour étouffer la douleur de cette trahison venant d'un homme que je respectais tant et qui n'existe actuellement plus à mes yeux. Il nous a abandonnés. Il nous avait abandonnés pour une simple idylle, mais pourquoi ? L'amour est si risible ! L'amour est si mort, l'amour est si dégoûtant... Non. Je dois louper quelque chose. Revenons en arrière.

Ce monde, dans lequel je suis né, s'appelle Ariesten. Ce monde est né autrefois d'une guerre qui nous dépasse tous, nous les élus de Ying. Cette guerre opposait notre Dieu à son propre frère. La figure du Père a alors prit forme, séparant les deux divinités pour enfin diviser le monde en deux. Un peuple s'est alors élevés vers le ciel, quand un autre a terminé par succomber aux ténèbres les plus profondes sur cette chose. La Terre. Il n'y a jamais eu beaucoup de récits sur ces anciennes terres qui nous sont pourtant légitimes et que je rêve d'explorer un jour dans ma vie. Je suis né 479 ans plus tard d'une longue lignée d'humains appelés les Edwardless. Ma famille, très portée sur la religion depuis le début du monde d'Ariesten, s'est scindé elle aussi en deux. À l'époque, dirigeant notre famille, un frère et une sœur se sont opposés dans un combat à mort à la tragédie d'un désaccord entre eux. La famille Edwardless est née à la mort du frère, Edward. Voulant retrouver la légitimité de notre famille, la sœur s'est donc renommé Edwardless, Anna Edwardless.

Des siècles de guerres politiques entre les deux familles, nous voilà à notre époque en 479, à ma naissance qui laissait les Edwardless sous le charme de ma beauté enfantine sous le regard fier de mes parents, ayant tout fait pour avoir un enfant sans succès pendant des années, condamnant donc notre famille à s'éteindre avec cette dernière génération. Alors à leur grande surprise, je suis arrivé, faisant remonter les ventes de leurs multiples business, devenant l'une des familles les plus riches et les plus influentes de cette ville, sans doute pas la plus riche et la plus influente, mais tout aussi puissante pour avoir son mot à dire dans la politique autant que dans le monde des affaires. Mon destin était donc largement tout tracé, seulement, étant un enfant particulièrement turbulent, je me suis vite ennuyé de ce petit rôle pitoyable de petit riche et je me suis tenté à d'autres choses... Le sport et le piano ont été mes deux choix de carrière. Je me défoulais pendant des courses à pied, je me détendais avec la musique et j'apprenais à me connaitre avec l'arc dès mon plus jeune âge.

Mon père, en faisant toujours beaucoup trop, me fit connaître dès que possible dans des clubs pour surdoué du sport où évidemment, j'ai fait mes preuves. J'étais le meilleur de mon âge. À dix ans, j'avais déjà le niveau d'un enfant de quinze et arrivé moi-même à mes quinze ans, je décrochais déjà quelques récompenses mineures, mais importantes, jusqu'à continuer de grimper en tant que vrai petit champion, les médailles d'or me tendant les bras quelques années plus tard encore... Malheureusement, aux premières joies de survivre à l'adolescence de la condition humaine et aux premières joies de se trouver enfin un avenir à soi, une tragédie en a entraîné une autre... Tout n'est jamais rose dans une vie, vous le savez aussi bien que moi, non ? Aller, je suis sûr que vous savez exactement de quoi je parle.

Mon père était un homme d'honneur. Il m'a propulsé là où je voulais vraiment être, inquiet pour le futur de son héritage, ne voulant pas d'un simple sportif comme héritier, alors un jour, que je revenais justement d'un cours avec mon professeur, je découvrais sur la table de notre salle à manger l'une de nos servantes, allongées sur mon père, endormie, sa queue féline s'agitant d'un bord et d'un autre. Elle semblait comblée, heureuse, mais surtout dénudée... Elle cria avant de tomber à la renverse. Mes pupilles se dilataient, les questions rapides, étranges, fusantes et vibrantes d'une oreille à l'autre me laissaient tomber mon arc lourdement sur le sol de notre salon, ma mère me tirant doucement contre elle, mon dos collé à son ventre, mon regard devenant vide. Mon père était un homme d'honneur, mais ce jour-là, cet homme est mort pour moi, dans mon cœur, dans mon esprit. Tout ce qui me restait de lui, c'était ce sport. Cet arc.

Je n'ai jamais su en détail ce qui s'était passé pour lui. Je ne l'ai plus jamais revu avec ma mère après ça, je ne l'ai jamais revu tout court à vrai dire... Alors avec mon regard d'enfant, je me disais "c'est de ma faute, c'est de ma faute, j'ai fait une bêtise... !" Alors tous les jours, je partais avec le sourire, observant ma mère détruite en mille morceaux, lui tapotant la main en lui disant que je le lui ramènerais en lui prouvant que j'allais devenir un grand homme pour lui... Malheureusement, ma mère était devenue ce qu'elle n'avait jamais été. Une femme blessée, humiliée, froide, terrible, redoutable, me partageant jour après jour le même dégoût pour ces monstres d'animaux, me prouvant par a plus b ce qu'ils étaient, mais peu importe. J'étais un jeune homme très positif à cette époque. Je n'étais pas lassé par la vie, par le monde, par les gens... Je n'étais pas comme aujourd'hui.




C'est ce fameux soir que j'ai ouvert les yeux pour la première fois sur ces choses qui habitent chez nous, qui prennent notre place dans ce monde qui est pourtant le notre et certainement pas le leur. C'est ce fameux soir que je n'ai pas compris pourquoi le monde dans lequel je vivais, pourquoi Ariesten abritait de tels monstres... Ils m'ont tout prit. Ils m'ont pris mon père, ils ont pris le cœur de ma mère pour le briser sous ses yeux, ils ont pris mon enfance et mes souvenirs heureux, ils m'ont pris... Absolument tout. Je sortais d'un fameux cours avec mon professeur qui s'était terminé bien trop tard, mais c'était encore à une époque où je voulais épater mon père ! Où je courais après son amour ! Après les souvenirs qui m'avaient été enlevés par ces monstres à poils de rats ! À gueule d'ours et à griffe de monstres... Ce soir-là, je suis rentré bien trop tard, me perdant dans les rues et c'est alors que sortie de nul part sortait ce Grand Méchant Loup. Il avait l'air cinglé, son regard le trahissait. Il voulait me "ramener" chez moi. Alors j'ai couru encore et encore pour lui échapper, mais il était à quatre pattes, courant derrière moi ! J'enfilais mon arc autour de mon buste, traversant la route sans y faire attention, une voiture me percutant, mes bras en avant, pour tenter de réceptionner celle-ci... Je me suis réveillé la semaine suivante. Les docteurs n'avaient rien pu faire pour mes bras, essayant de me rassurer en me disant que j'étais un miraculé ! Mais qu'est-ce que j'en avais putain de foutre !? Hein ?

Mes bras ne sont plus à moi, mes sensations ne sont plus à moi. Je ne ressens plus rien, tout simplement, car mes bras, ne sont plus mes bras, mais des bras mécaniques, métalliques. Je ne peux plus ressentir la corde de mon arc, je ne peux plus ressentir les touches sous mes doigts... Je vous en supplie, à l'aide... Des notes rapides, froides, fusantes et vibrantes à l'une de mes oreilles puis à l'autre, s'accompagnant quelques instants plus tard de pleurs, de sang, de gouttes s'emmêlant en laissant une délicate voix décrire les méfaits de ce Grand Méchant Loup au coin de cette ruelle un soir chaud et précieux aux habitants de cette gigantesque jungle volante. Mon cœur vole en éclats, car jamais plus mon père ne pourra m'aimer.
Derrière le pc

Pseudo(s) : Ritsu
Âge : 23 ans
Comment as-tu connu le forum ? : Topsite desu
Un avis ? : J'ai mal aux n'yeux parce que je rp de nuit, mais c'est beau ;;
Mot de passe :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A terminé sa fiche rapidement
Petit consommateur
Cœur sur la main
Aventurier en herbe
achievements
Ach. 1 : A terminé sa fiche rapidement
Ach. 2 : Petit consommateur
Ach. 3 : Cœur sur la main
Ach. 4 : Aventurier en herbe
Ach. 6 :
Ach. 7 :
Ach. 8 :
Ach. 9 :
Ach. 10 :
Ach. 11 :
Ach. 12 :
Ach. 13 :
Ach. 14 :
Ach. 15 :
Ach. 16 :
Ach. 17 :
Ach. 18 :
Ach. 19 :
Ach. 20 :
Ven 13 Juil - 0:59


Je t'ai tout dit en privé ou presque mais... Il nous faut un lien avec je sais pas encore quel perso et j'aime déjà cet adulte enfant gâté. 8D Va en paix mon enfant. /MUR


Je te conseille de passer sur le recensement de l'avatar ! De plus, si tu es concerné par les pouvoirs, fais y un tour. Nous t'invitons par la même occasion à te trouver un ou des compagnons de rp, ainsi que de faire ta fiche de relation si l'envie t'en dit ! De plus, va aussi activer ta fiche de personnage dans ton profil, c'est important, c'est comme avoir un mini CV partout avec soi ! Pour rejoindre notre discord c'est pas ici que ça se passe : https://discord.gg/thZmcCN
Amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prologue : Adam Edwardless est Takumi (finito c: )
Page 1 sur 1

Sauter vers: