Nigh is the time of madness and disdain — Zireael.
Zireael Kuzma
a
z
e
r
y
u
i
o
p
q
s
d
f
g
h
j
k
l
m
25
achievements
Cyborg
Ach. 1 : a
Ach. 2 : z
Ach. 3 : e
Ach. 4 : r
Ach. 6 : y
Ach. 7 : u
Ach. 8 : i
Ach. 9 : o
Ach. 10 : p
Ach. 11 : q
Ach. 12 : s
Ach. 13 : d
Ach. 14 : f
Ach. 15 : g
Ach. 16 : h
Ach. 17 : j
Ach. 18 : k
Ach. 19 : l
Ach. 20 : m
Age : 25

Dim 28 Oct - 21:31


Zireael Kuzma

«Citation»
Nom & Prénom Kuzma Zireael. (Kuku Zizi.  tourne )
Âge 32 ans.
Métiers Chirurgienne clandestine.
Orientation sexuelle Bisexuelle.
Groupe  Cyborg.
3 qualités  Méticuleuse - Confiante - Ambitieuse
3 défauts Méprisante - Manipulatrice - Misanthrope

Avatar  Cirilla Fiona Elen Riannon — The Witcher 3



POUVOIR
Télékinésie : Un pouvoir qui n’a normalement pas besoin d’explication, mais pour la forme, allons-y. Zireael possède donc la capacité de déplacer les objets à l’aide de la pensée. Comme tout don, il a ses avantages, ses inconvénients et ses limites. Étant donné l’âge plus ou moins avancé de la chirurgienne Kuzma et l’entraînement qu’elle a mis dans la maitrise de son pouvoir, celle-ci est assez avancée. Pour vous donner un ordre d’idée dans la limite de son utilisation, lorsque Zireael utilise son don c’est comme-ci elle pratiquait un effort physique pour soulever tel ou tel objet. La masse a donc une importante primordiale. Un objet léger, elle peut le manier avec une précision chirurgicale. Plusieurs objets légers ? Même chose. En revanche, lorsqu’elle essaye de manier quelque chose de bien plus lourd et qui fait sans doute plusieurs fois son poids, l’effort demandé est assez intense et sera donc relativement court.

Et bien évidemment, si Zireael en fait trop… elle risque très gros pour sa santé et s’évanouir d’épuisement, voir y perdre la vie si elle ne peut pas supporter cet effort. Au fur et à mesure de ses entraînements, la demoiselle est devenue capable de soulever des objets de plus en plus lourds et de plus en plus longtemps… mais voyant l’immensité de l’effort qu’elle devait produire à chaque fois, elle a vite renoncé à ses ambitions de dépasser ses limites. Elle se contente aujourd’hui de rester en terrain connu et d’utiliser son don de manière à la fois précise et concise. Elle s’est vite rendu compte qu’avoir les folies des grandeurs en ce qui concerne son pouvoir… peut lui être fatal.



MENTAL
Quartier résidentiel.
Appartement d’un trio de mecs louches.
2 semaines plus tôt.
22h36.


Inconnu blesséAie ! Fils de… arrête de me toucher trou du cul ! Oh puis merde, faites appel à Kuzma !
Inconnu goguenard Hein ? La balafrée ? Pas question ! On va s’occuper de toi Artem ! On sait encore comment soigné ce genre de blessures pas vrai Kostas ?
KostasNon, il faut faire appel à Kuzma. Artem commence à perdre trop de sang à mon goût. Compose son numéro. Tu m’as bien compris Damian ?
DamianOk ok. Très bien, je l’appelle. Mais je maintiens qu’on peut s’en occuper tous seuls.
ArtemMais compose le numéro trou du cul ! Tu vois pas le sang que je perds ?! Compose le numéro ou je te défonce !

Damian s’exécuta, non sans y aller de son petit commentaire désagréable à destination de son acolyte blessé. Il composa le numéro tout en râlant une nouvelle fois. Il fallait dire que Zireael décidait d’elle-même si elle était joignable ou pas. Elle avait bien pris soin de faire comprendre à tous ceux dont elle s’occupait… que si elle avait envie de prendre sa journée ou même des vacances, personne ne pouvait l’en empêcher. Et tant pis si ses fidèles patients passaient l’arme à gauche… ce monde ne manque pas d’imbéciles ayant besoin de soins et prêts à payer le prix fort pour ne pas se rendre à l’hôpital. Et ça… la chirurgienne clandestine l’a parfaitement compris. Fort heureusement pour Damian et ses acolytes, celle-ci s’était rendue disponible. Et lorsqu’elle entendit son téléphone professionnel sonner, elle répondit à l’appel.

ZireaelDocteur Kuzma à l’appareil.
DamianDocteur Kuzma ! Venez vite c’est important ! Artem s’est fait tirer dessus ! Je crois que si vous ne venez pas, il va crever le pépère.
ZireaelL’adresse ?
DamianAh oui bien sûr. Euh c’est…

Quartier résidentiel.
Toujours dans l’appartement du trio de mecs louches.
2 semaines plus tôt.
22h55.

Cela ne pouvait qu’être ici. Un couloir sale qui puait la pisse à plein nez, impossible de se tromper. Damian et ses acolytes avaient le chic pour emmener Zireael dans les endroits les plus saugrenus de l’archipel. La chirurgienne aux cheveux cendrés soupira longuement. Elle s’était rendue disponible pour ses « patients », mais elle regretta fortement que son seul appel de la soirée fût de ce groupe d’individus. Mais fort heureusement, la demoiselle ne faisait aucune discrimination dans le choix de ses clients, du moment que ceux-ci étaient prêts à payer le prix adéquat pour ses services. À en juger par l’état lamentable des locaux, la demoiselle imagina que l’endroit était déserté ou bien occupé par des individus qui n’avaient pas les moyens de se payer quelque chose de convenable. Lorsqu’elle entendit les cris de douleurs et les insultes proférées à l’égard du monde entier, la chirurgienne comprit rapidement que cela ne pouvait venir que du dénommé Artem. Celui-ci était particulièrement créatif en ce qui concerne les insultes… et par conséquent, particulièrement irritant.

Je pourrais tout aussi bien partir et le laisser mourir. Ils ne savent pas que je suis là après tout. Ça me fera des clients en moins certes… mais…

KostasDocteur Kuzma ! Vous avez fait vite !
Surprise, la chirurgienne garda tout de même sa contenance. Elle fit de son mieux pour arborer le visage le plus impassible possible, avant de répondre à son interlocuteur.
ZireaelJ’étais dans le coin pour un autre patient, vous avez de la chance. Ravie de te voir Kostas.

Parmi la fratrie Nikolić, Kostas était celui qu’elle détestait le moins. Il ne fut donc que pure logique que ce soit lui qui vint l’accueillir, un sourire pincé aux lèvres. L’aîné des trois frères était à la fois le plus imposant, mais aussi le plus intelligent. Damian, le cadet était un petit con. Quant à Artem, le benjamin, il était celui qui se blessait tout le temps et que Zireael rafistolait à chaque fois. La demoiselle aux cheveux cendrés ne répondit pas au sourire de son interlocuteur. Elle garda son air méprisant et pénétra dans l’appartement délabré. Les murs étaient sales, l’odeur était pestilentielle, un vrai petit coin de paradis. Artem avait été allongé sur une table sur laquelle reposait sans doute le seul drap à peu près propre de tout l’établissement. Enfin… de tout le taudis.

Misanthrope ou pas, Zireael avait bien compris que pour s’assurer de la fidélité de ses clients, elle devait se monter la plus avenante possible. Mais chasser le naturel et celui-ci revient au galop. Voyant que son petit numéro ne marchait pas, la chirurgienne clandestine a bien vite abandonné ce masque de gentillesse qu’elle portait, pour se montrer sous son vrai jour : une louve alpha, dominatrice, froide et agressive… mais extrêmement compétente. Voilà la seule raison pour laquelle elle avait la confiance de ses clients : son expertise.

DamianOh, tiens, la balaf… euh Docteur Kuzma pardon ! D’ailleurs comment ça se prononce votre nom ? Je n’ai jamais su.
ZireaelComme un cousin. Sauf que le « ou » de mon nom est remplacé par un « u ». Ne cherche pas à comprendre Damian… tu vas griller tes neurones ça ne vaut pas le coup.
DamianQu’est-ce qu’elle vient de me dire cette petite pétasse frigide ?
KostasDAMIAN ! LA FERME. Pardonnez-lui docteur Kuzma. Cet imbécile ne sait pas tenir sa langue.

Zireael ne répondit pas. Elle adressa un sourire méprisant à destination de Damian, avant de s’approcher d’Artem, évaluant ses blessures dans le même temps. Il s’était fait tirer dessus  deux fois et il commençait à perdre beaucoup trop de sang. La chirurgienne comprit alors qu’il fallait vite agir. Elle ordonna qu’on trouve quelque chose où elle put poser sa mallette pleine d’outils, afin d’y avoir accès à sa convenance. Kostas s’exécuta. Dans le même temps, la demoiselle aux cheveux cendrés examina de plus près les deux blessures de son patient. Elle se mordit la lèvre… les deux balles étaient encore à l’intérieur… il fallait les extraire. Kostas revint quelques secondes plus tard d’une autre pièce, avec un tabouret. Suffisant en tout cas aux yeux de la balafrée pour y poser ses affaires. Et à l’instant où l’aîné de la fratrie Nikolić ouvrit la mallette, celui-ci dû faire un pas en arrière dans un réflexe assez impressionnant par ailleurs. Pourquoi donc ? Parce que les outils dont avait besoin Zireael se mirent à voler. Kostas soupira… il avait oublié ce petit détail. Le don de la chirurgienne. Il avait beau la connaître depuis plusieurs mois maintenant, il était toujours impressionné par ce petit tour de magie si l’on peut dire. Pour le docteur Kuzma, cela n’était rien, elle faisait cela tous les jours et sa maîtrise était devenue parfaite. En tout cas pour les objets de petites taille et d’une masse très légère.

Les outils vinrent à elle, et elle demanda également à ce que l’on maintenu Artem immobile. Kostas et Damian ne se firent pas prier pour exécuter les ordres de la balafrée. Lorsqu’elle demandait de l’assistance dans ses opérations, les gens obéissaient, sans faire d’histoire. Et ainsi débuta le travail de charcuterie ! Simple boutade. À l’aide de son don, la demoiselle tenue les chairs suffisamment écartées pour aller y chercher les deux balles qui traînaient dans la jambe gauche du benjamin de la fratrie. Celui-ci mordit de toutes ses forces dans le tissu que l’on avait placé entre ses dents au préalable. Zireael avait pourtant de quoi l’anesthésier… mais la jeune femme pouvait parfois se montrer cruelle, surtout lorsqu’on lui manquait de respect. Les minutes passèrent et l’opération se déroula sans encombre. Zireael referma les plaies et les sutura également à l’aide de son don, dans une rapidité à couper le souffle. La maitrise de son don était impressionnante lorsqu’il s’agissait de faire du travail de précision. Elle ressentit bien évidemment une certaine fatigue à la fin de son travail, la concentration demandée avait été importante et elle avait beaucoup usé de son pouvoir…mais elle était satisfaite… le benjamin était tiré d’affaire.

Zireael rangea rapidement ses affaires, ne voulant pas s’attarder davantage. Mais alors qu’elle semblait fin prête à prendre la porte… Damian y alla de son petit commentaire… celui de trop.

DamianMerci encore la balafrée. Euh. Docteur Kuzma je veux dire.

Zireael soupira. C’en était trop pour elle. Elle avait le manque de respect en horreur… il était temps pour elle de remettre les pendules à l’heure.

ZireaelKostas. Te rappelles-tu de notre conversation d’il y a quelques mois ?
KostasComme-ci c’était hier docteur Kuzma.
ZireaelN’ai-je pas dit à quel point le respect que l’on devait me témoigner était important pour moi ?
KostasJe… oui bien sûr.
Zireael N’ai-je point été limpide sur les conséquences dues à un manque de respect de la part de mes clients ?
Kostas… O-oui. Limpide.
ZireaelJe vois. En tant qu’aînée de ta fratrie. Ce fut à toi de faire comprendre à tes deux frères cette notion pourtant… basique. Simple. Tu m’excuseras, mais… je vais donner une petite leçon à ton cadet.
DamianAh ouais ? Quel genre de leçon ?

La demoiselle se retourna en direction du cadet. Celui-ci comprit au visage qu’elle arborait… qu’il avait fait une erreur grave… très grave. Il n’eut pas le temps de faire un mouvement… que les couteaux contenus dans le tiroir de la cuisine s’échappèrent, pour venir tournoyer autour de la tête du jeune homme. Celui-ci, immobile, réalisa qu’il venait de faire une bêtise. Il se confondu d’excuse… mais le docteur Kuzma pouvait être impitoyable lorsqu’elle le voulait.

ZireaelDe quel surnom m’as-tu affublé tout à l’heure ? Ah oui… la balafrée.
DamianPitié…non !
ZireaelChuuut. Silence petit agneau. Sois digne comme ton aîné. D’ordinaire je ne fais que du travail de précision… mais ne m’en veux pas… je suis un peu fatiguée. Mon don consomme beaucoup d’énergie après tout. La prochaine fois… tu me témoigneras le respect que je mérite.

Cela se passa en un éclair. Personne n’eut le temps de réagir. L’un des couteaux tournant autour de la tête du cadet vint lacérer son visage. Les autres vinrent se planter dans le mur. La lame ensanglantée quant à elle alla dessiner un mot sur le mur… que Zireael répéta, dans un sourire horriblement sadique :

ZireaelRespect. Prenez cela comme un petit rappel à l’ordre. Je me montre clémente pour cette fois. Je n’ai prêté aucun serment quant au fait de maintenir mes patients en vie… souvenez-vous-en.

Et dans un demi-tour théâtral dont elle avait le secret, la demoiselle s’en alla, un sourire satisfait aux lèvres. Oui… le docteur Kuzma s’occupait bien de ses patients. En tout cas elle les opérait dans un travail de précision difficilement égalé. En revanche et comme elle le disait si bien… elle n’avait pas traité serment quant au respect de la vie humaine. Elle n’en avait cure. Si pour donner une leçon… il fallait prendre une vie… ainsi soit-il.

DamianAAAAAAH LA SALOPEEEEE ! JE VAIS LA TUER ! JE VAIS LA TUER !
KostasSILENCE ABRUTI. Tu l’as mérité petit con. Estime-toi heureux d’être encore en vie… c’est la dernière fois que tu lui manques de respect… le balafré.

Quartier résidentiel.
À l’extérieur de l’appartement d'un duo de mecs louches… et d'un balafré.
2 semaines plus tôt.
00h52.


Le moteur de la voiture grondait. La conductrice quant à elle… ma foi elle était bien au chaud. Celle-ci attendait la demoiselle Kuzma d’un pied ferme. Elle commençait même à s’impatienter. Et alors qu’elle fut fin prête à faire irruption de son véhicule… la porte du côté passager s’ouvrit et une jeune femme aux cheveux cendrés pénétra dans le véhicule. Elle semblait fatiguée. Si bien qu’elle s’effondra sur le siège. Non sans glisser quelques mots au passage :

ZireaelRoule… Milva… je vais piquer un somme.
MilvaBien sûr docteur Kuzma. Tout va bien ?
ZireaelOui. Je suis juste un peu fatiguée.
MilvaVous désirez de la musique pendant votre trajet ?
ZireaelOui. Du classique. La ballade n°1.
MilvaEntendu.
ZireaelMerci. À la maison maintenant.
MilvaÀ vos ordres… Zireael…

Dit-elle en catimini, espérant que cette audacieuse prononciation de prénom ne fut pas entendue par la demoiselle aux cheveux cendrés. Ce ne fut pas le cas. Zireael, un sourire amusé aux lèvres, s’endormit… en tout cas c’est ce que Milva s’imagina. Et alors qu’elle se mit en route… elle s’insurgea le plus discrètement possible.

MilvaHan… un jour elle va vraiment finir par se faire tuer.
ZireaelMilva… silence, je ne veux entendre que le son du piano.
MilvaOui… bien sûr. Mes excuses, docteur Kuzma.

Bercée par le son du piano couplé à celui du moteur, Zireael s’endormit pour de bon cette fois. Milva comme à son habitude, respecta la demande de sa passagère et fut silencieuse toute la durée du trajet, appréciant le son du piano elle aussi. Zireael avait beau être cruelle… parfois même impitoyable, désagréable parfois même imbuvable… elle avait du goût pour la musique. Avait-elle d’autres qualités ? Bonne question, à laquelle Milva ne souhaitait pas répondre. Pour la simple et bonne raison qu’elle n’aimait pas répondre à une interrogation… lorsqu’elle n’en avait pas la réponse.



HISTOIRE
Quartier résidentiel.
1 semaine plus tôt.
Dans l’atelier d’une demoiselle… bizarre.
14h30.


La ponctualité était quelque chose d’important pour Zireael. Raison pour laquelle, lorsqu’on lui donnait un horaire à respecter, elle se pointait au moins avec cinq minutes d’avance. Quand elle arriva, l’atelier lui semblait fermé. Mais elle connaissait bien l’énergumène qui était à l’intérieur, la demoiselle aux cheveux cendrés savait que celle qui était à l’intérieur était son antipode en ce qui concerne la ponctualité. Zireael ne prit donc pas la peine de frapper à la porte, elle pénétra dans l’atelier, sans crier garde. Elle n’entendit alors que chaos et fracas… à lui briser les tympans. Très vite, elle perdit patience et s’annonça de la manière la plus ostentatoire possible. Usant de son don pour couper l’alimentation de la machine sur laquelle la technicienne affalée sur son siège travaillait. Celle-ci leva la tête en direction de Zireael et lui adressa un sourire courtois… mais faussement sympathique. Cette demoiselle répondait au doux nom d’Olga. Elle avait beau être excentrique et retardataire, elle avait toute la confiance du docteur Kuzma. Pour quoi ? Ses prothèses. En effet, en plus de la balafre en arc de cercle sur la joue de la demoiselle aux cheveux cendrés… celle-ci avait également perdu ses deux bras dans un… accident. Voilà ce qui arrive lorsqu’on essaye de se surmener. N’avais-je pas dit que l’utilisation de son don était limitée et que le surmenage ne pouvait mener qu’à un incident tragique ? Zireael a maintenant retenu la leçon : plus jamais de surmenage… plus jamais elle ne succombera à ses ambitions concernant son don. Non… plus jamais.

La chirurgienne répondit au sourire d’Olga par un sourire froid et distant. Pas question de se montrer chaleureuse, elle avait des reproches à faire à la technicienne et n’allait pas se faire prier pour lui faire comprendre tout le mal qu’elle pensait de ses nouveaux bras cybernétiques.

ZireaelDu travail de précision. C’est ce qui nous différencie vous et moi. Voyez-vous, je suis chirurgienne… lorsque je fais une erreur… mon patient décède. Vous en revanche, les estropiés comme moi dépendent de vous… et pourtant, vous trouver le moyen de faire du travail salopé ! Lorsque je vous avais demandé un calibrage parfait… je ne plaisantais pas ! J’ai pour ambition de continuer à faire mon métier, sans me servir de mon don tout le temps ! Or, ces nouvelles prothèses ne m’ont pas permises d’être indépendante de mon pouvoir. Et c’est inadmissible. Vu le prix que je vous paie, vous allez me faire plaisir de m’arranger ça. Je n’hésiterais pas à rayer votre atelier de la carte si le travail est une nouvelle fois bâclé.
OlgaMoi aussi je suis ravie de vous voir docteur Kuzma. Je suis vraiment navré pour le calibrage et d’autant plus désolée de savoir que ses nouvelles prothèses ne vous conviennent pas. En gage de bonne foi, je m’engage à travailler pour vous toute la journée voir plus, afin d’atteindre cette fameuse… perfection.
ZireaelMoins de sarcasmes, moins de bla-bla, plus d’efficacité. Je n’en demande pas mieux. Au prix où je vous paye… c’est la moindre des choses. Je double la somme si je suis satisfaite… ça vous va comme ça ?
OlgaAaaah ! Vous savez comment parler aux femmes vous ! Très bien docteur Kuzma. Je vais vous faire un véritable travail d’orfèvre vous allez voir.

Olga ne mentit pas.
Elle fut aux petits soins de Zireael pendant plusieurs jours. Obéissant à ses moindres commandes, travaillant sur de nouvelles prothèses enfin capables de suppléer la chirurgienne et non pas la rendre orpheline de ses deux bras. Après trois jours de travail acharné et alors que la demoiselle aux cheveux cendrés faisait une petite sieste dans l’atelier, Olga se permit de la réveiller afin de lui présenter ses deux nouveaux bras, flambants neuf. Deux prothèses d’un blanc perle parfaitement immaculé, une finition impeccable de l’épaule jusqu’au bout des « ongles ». Au premier coup d’œil, Zireael reconnu qu’Olga avait abattit un travail titanesque… raison pour laquelle elle ne fit aucune remarque désagréable.

La chirurgienne s’installa sur un fauteuil et laissa ainsi le soin à Olga de monter les prothèses sur ses deux épaules. Elle commença par le bras droit. La technicienne étant d’un naturel très curieux, elle ne put s’empêcher de poser quelques questions à Zireael, voulant assouvir sa soif de connaissance :

OlgaDites-moi docteur Kuzma. J’ai demandé de vos nouvelles à l’hôpital… personne n’a été capable de me répondre. On m’a même assuré qu’aucune personne dénommée Kuzma ne travaillait dans l’établissement. Vous œuvrez de manière clandestine ou vous m’avez donné un faux nom ?
ZireaelÀ votre avis ?
OlgaHmm… je ne saurais dire, mais je vais tenter de deviner. Je pense que Kuzma est votre vrai nom pour commencer. Je pense aussi que vous avez travaillé à l’hôpital, mais qu’à la perte de vos deux bras… vous avez certainement été renvoyée. Je suppose que la direction a dû penser que vous ne seriez plus en mesure d’opérer même avec des prothèses cybernétiques adéquates. Ou bien ils pensaient sans doute que vous n’auriez pas les moyens de vos offrir des prothèses dignes de ce nom. Je ne sais pas à vrai dire, je ne fais que spéculer.
ZireaelHuh… il y a du vrai dans ce que vous dites. J’ai effectivement travaillé brièvement à l’hôpital. J’y ai même acquis une certaine renommée dans mon travail. Mais à la perte de mes bras… le vent a vite tourné en ma défaveur.
OlgaJe vois. Loin de moi l’idée de me montrer intrusive, mais… comment avez-vous…
ZireaelPerdu mes bras ? Une erreur d’inattention. Je me suis surmenée. J’ai été trop ambitieuse et j’en ai payé le prix fort. N’insistez pas, je ne vous en dirais pas plus.
OlgaTrès bien. Vous savez, j’ai une théorie.
ZireaelOh parfait… je suis tellement friande des théories foireuses. Je sens que ça va être du grand art.
OlgaJe pense que les prothèses qui remplacent les membres perdus doivent respecter la personnalité de l’individu. Raison pour laquelle je personnalise toutes mes prothèses dans les moindres détails. Je pensais que ce blanc perle immaculé et cette finition élégante vous iraient comme un gant… désolé pour l’expression foireuse. Et je n’avais pas tort, vous n’avez fait aucune remarque désobligeante quant au style que j’ai choisi.
ZireaelPas encore, mais cela peut venir. Il y a encore votre calibrage qui laisse à désirer d’ailleurs.
Olga Je m’excuse pour cela… je vous prenais pour une pigeonne incapable de discerner un calibrage de haute qualité d’un travail bâclé. Vous m’avez prouvé le contraire.
ZireaelUne pigeonne ? Vous me rappelez de vous charcuter si jamais je dois vous opérer clandestinement.
OlgaCe ne sera que partie remise, mais ne vous en faites pas pour moi… je sais me débrouiller. Je suis une grande fille. Bon allez… je m’occupe de votre autre bras… du calibrage et ça devrait être bon.

Olga s’exécuta, dans le silence le plus total. Zireael ne rompit pas ce moment d’accalmie… elle se contenta d’observer la technicienne travailler, elle écouta les bruits des machines qui ronronnaient… aucun bruit de l’extérieur ne se fit entendre. Pareillement, à l’extérieur, même le plus grand des vacarmes à l’intérieur de l’atelier ne s’échappait pas de son enceinte. L’endroit devait être incroyablement bien insonorisé. Les minutes passèrent, puis les heures… il sembla que le travail d’Olga dura une éternité. Mais qu’importe… Zireael était patiente… après tout, elle savait que le temps était d’une importance capitale pour un travail de précision.

OlgaJ’ai terminé docteur Kuzma.
ZireaelBien. Nous allons voir ce que votre travail vaut lorsqu’il est mis à l’épreuve.
OlgaVous avez une idée en tête.

Zireael se leva, fit face à Olga et usa de son don pour faire de la place autour d’elles. Les deux demoiselles avaient maintenant la place de bouger sans encombre. À l’aide de son pouvoir, Zireael fit venir deux bâtons en métal, respectivement dans la main de sa prothèse gauche et dans la main droite de son interlocutrice.

OlgaVous savez que je suis droitière. Pas mal. Vous êtes gauchère visiblement ?
ZireaelAmbidextre. En garde. Je vais vous donner une leçon pour votre travail salopé avec mes anciennes prothèses.
OlgaTrès bien… faites attention à ne pas vous blesser… on ne sait jamais.

Les deux duellistes se firent face. Zireael arborait une expression confiante. Elle s’imaginait avoir cerné son adversaire et voulut ainsi mettre sa théorie à l’épreuve : découvrir quelqu’un en se battant contre lui. Elle leva la barre de métal et s’amusait à la faire tourner entre la paume de sa prothèse puis le dos de sa main. Puis encore, et encore, histoire de tester la réponse de ses prothèses à ce que son cerveau leur dictait.

OlgaArrêtez de frimer. Vous avez parfaitement compris que le calibrage est impeccable. Vous le savez depuis le début.
ZireaelSilence. Je n’aime pas les bavardes. Je suis resté trop longtemps sans me dépenser… j’ai besoin de me défouler.
OlgaVous l’aurez voulu.

Et dans une dernière provocation, les deux jeunes femmes croisèrent le fer. Il n’existait certainement pas de manière plus archaïque de s’affronter qu’avec deux barres de métal… à l’heure où les gens s’affrontaient avec les armes à feu, j’entends. Mais pour la chirurgienne, ce n’était qu’un défouloir. Un moyen d’extérioriser ses émotions, de se laisser aller. Elle bougea dans une grâce féline inégalée, tellement qu’elle subjuguait Olga, qui tentait tant bien que mal de rester concentrer tellement les mouvements de la demoiselle aux cheveux cendrés était d’une précision et d’une rapidité à couper le souffle. Elle suivit cependant le rythme et se rendit compte à un moment qu’elle était en train de dicter l’échange. Mieux encore, Olga prenait le dessus ! Comment était-ce possible ? Elle n’en savait rien, toujours fut-il qu’elle eut une opportunité en or pour gagner ! D’un geste d’instinct, alors que Zireael assénait un coup en vertical en direction de son visage, Olga posa un genou à terre et offrit une parade parfaite, lui donnant une occasion de désarmer la chirurgienne… elle ne se fit pas prier pour le faire. Malheureusement, elle se perdit dans cette explosion d’adrénaline et d’adversité… après avoir désarmé la demoiselle aux cheveux cendrés, elle tenta d’asséner un violent coup avec son arme, en direction de la tempe de Zireael.

Elle ne put terminer son geste. Son bras se stoppa net… arrêté contre un mur invisible. Comment était-ce possible ? Elle n’eut pas le temps de remettre ses idées en place que Zireael attrapa son bras, exerça une pression suffisante dessus pour lui faire perdre son arme, avant de voir la chirurgienne lui asséner un violent coup de pied retourné dans le visage. Elle fut projetée à quelques mètres et heurta le so… non. Non pas du tout. Elle eut l’impression de retomber sur un coussin de plume, dans une douceur inouïe. Elle se releva ensuite, sans qu’elle eût donné l’ordre à son corps de bouger. Elle se tenait maintenant debout, même si ses jambes avaient du mal à la porter. Tellement qu’elle finit par tomber à genoux. Elle posa alors ses yeux sur Zireael, qui la regardait de haut, debout, fière, imposante… une véritable louve assoiffée de sang, prête à dévorer sa proie.

OlgaAouch… je vais avoir un sacré coquard. Merci bien docteur Kuzma.
Zireael respirait fort, elle semblait fatiguée, elle prit quelques secondes de plus pour reprendre son souffle avant de prendre la parole :
ZireaelHuh… ça fait du bien. Désolé j’avais besoin de me défouler un peu. Si ça ne vous ennuie pas… je vais m’allonger un peu. L’utilisation de mon don peut être éprouvante après un effort physique intense. Une expérience enrichissante cependant. Merci.

La louve s’inclina alors, dans un salut respectueux certes… mais qui puait la satisfaction de la victoire à plein nez. Olga se releva difficilement, se frotta la joue énergiquement et salua elle aussi Zireael en s’inclinant. La chirurgienne alla ensuite s’allonger, comme elle l’avait précisé et ne prononça plus un mot à destination d’Olga. Celle-ci alla vaquer à ses occupations, satisfaite elle aussi. Non pas de s’être pris une branlée bien évidemment, mais elle était contente de voir que sa cliente était joice du travail qu’elle avait fait. Elle s’était démenée pour lui faire quelque chose de qualité après tout. Mais bien évidemment, elle y alla de son petit commentaire.

OlgaTricheuse. En plus elle se permet d’y aller mollo avec moi.
ZireaelSilence. Je veux dormir.


DERRIÈRE LE PC
Pseudo(s) Nephi'
Âge Toujours 24.
Comment as-tu connu le forum ? QC baby.
Un avis ? J'vous aime fort  ensemble
Mot de passe  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
achievements
Invité
Dim 28 Oct - 23:14


Salut tébonne
Revenir en haut Aller en bas
Eos
A fini sa fiche rapidement
Revenant
Aventurier en herbe
Conteur debutant
Touriste
Petit richou
Petit consommateur
Petit donateur
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
23
achievements
Rang Eos
Ach. 1 : A fini sa fiche rapidement
Ach. 2 : Revenant
Ach. 3 : Aventurier en herbe
Ach. 4 : Conteur debutant
Ach. 6 : Touriste
Ach. 7 : Petit richou
Ach. 8 : Petit consommateur
Ach. 9 : Petit donateur
Ach. 10 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 11 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 12 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 13 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 14 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 15 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 16 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 17 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 18 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 19 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 20 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Age : 23

Lun 29 Oct - 17:46


Rebienvenue ! Désolé, HS, je reviens de loin, pas de longue phrase de bienvenue *Rampe dans son lit*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
achievements
Invité
Dim 4 Nov - 14:17


Hello bonita, ça te dirait pas qu'on soit des soeurs cachées ? /MUR Encore une fois bienvenue shekh ma sheriaki anni, dépêche-toi de faire cette fiche, j'ai hâte de voir comme sera Ziraeaaeaeaeeal. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Ishtar
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
achievements
Cyborg
Ach. 1 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 2 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 3 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 4 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 6 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 7 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 8 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 9 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 10 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 11 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 12 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 13 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 14 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 15 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 16 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 17 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 18 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 19 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Ach. 20 : Nigh is the time of madness and disdain — Zireael. Empty
Dim 4 Nov - 23:19


Kekou Zizi heymama

j'attends la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zireael Kuzma
a
z
e
r
y
u
i
o
p
q
s
d
f
g
h
j
k
l
m
25
achievements
Cyborg
Ach. 1 : a
Ach. 2 : z
Ach. 3 : e
Ach. 4 : r
Ach. 6 : y
Ach. 7 : u
Ach. 8 : i
Ach. 9 : o
Ach. 10 : p
Ach. 11 : q
Ach. 12 : s
Ach. 13 : d
Ach. 14 : f
Ach. 15 : g
Ach. 16 : h
Ach. 17 : j
Ach. 18 : k
Ach. 19 : l
Ach. 20 : m
Age : 25

Lun 5 Nov - 13:16


Soso — mdr toi ossi Friend

Eos — Graaaawr merci euh ! kawai

Zozo — Maaaaaw merci yer jalan atthirari anni catexcited Je fais de mon mieux pour la terminer au plus vite euh ! Et wesh un rp Zozo/Zizi (spéciale dédicace à Neil) sera OB-LI-GA-TOI-RE. Enfin on verra :3

Tristan — .... hahaha

Bon le caractère est posté, désolé c'est un peu long je vais essayer de ménager le staff avec l'histoire promis. Mais bon je voulais introduire Zireael et comment elle se sert de son don alors voilà. Les courageux, bonne lecture, les autres beeeh... voilà xDD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
achievements
Invité
Lun 5 Nov - 13:53


Hi there badass, elle fait un peu froid dans le dos mais elle est très stylée ! dance1
Revenir en haut Aller en bas
Zireael Kuzma
a
z
e
r
y
u
i
o
p
q
s
d
f
g
h
j
k
l
m
25
achievements
Cyborg
Ach. 1 : a
Ach. 2 : z
Ach. 3 : e
Ach. 4 : r
Ach. 6 : y
Ach. 7 : u
Ach. 8 : i
Ach. 9 : o
Ach. 10 : p
Ach. 11 : q
Ach. 12 : s
Ach. 13 : d
Ach. 14 : f
Ach. 15 : g
Ach. 16 : h
Ach. 17 : j
Ach. 18 : k
Ach. 19 : l
Ach. 20 : m
Age : 25

Lun 5 Nov - 15:25


Aiz — ensemble

Bon. Bah j'ai terminé. C'est un peu long yesyes
Bon idem si y'a des choses à préciser, à modifier, toussa toussa, je suis tout ouïe. daaance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
achievements
Invité
Ven 23 Nov - 23:33


Yo. T'es bonne. Voilà t'es validé. :issou: Nan je déconne, un petit commentaire quand même. /MUR Sans déconner, c'est une sacrée betch mais au moins, elle fait du bon boulot, heureusement sinon ses patients seraient grave dans la merde. :° Et j'ai le cerveau qui grille donc je sais même plus quoi dire alors trêve de bavardage (et non de bardage comme j'ai failli écrire), tu es validé jeune homme. 8)) Go faire une chirurgienne underground smexy et sacrément tête à claques. :° (Tu aimes les chieuses toi. :°)


Je te conseille de passer sur le recensement de l'avatar ! De plus, si tu es concerné par les pouvoirs, fais y un tour. Nous t'invitons par la même occasion à te trouver un ou des compagnons de rp, ainsi que de faire ta fiche de relation si l'envie t'en dit ! De plus, va aussi activer ta fiche de personnage dans ton profil, c'est important, c'est comme avoir un mini CV partout avec soi ! Pour rejoindre notre discord c'est par ici que ça se passe : https://discord.gg/thZmcCN
Amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
achievements
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers: