Cela aussi passera - Avalon
 :: Alentours :: Le Temple
Nikolaï A. Ivanov
achievements
Terrien
Ach. 1 :
Ach. 2 :
Ach. 3 :
Ach. 4 :
Ach. 6 :
Ach. 7 :
Ach. 8 :
Ach. 9 :
Ach. 10 :
Ach. 11 :
Ach. 12 :
Ach. 13 :
Ach. 14 :
Ach. 15 :
Ach. 16 :
Ach. 17 :
Ach. 18 :
Ach. 19 :
Ach. 20 :
Dim 16 Déc - 15:38



این نیز بگذرد‎

Le terrien se souvenait très clairement de la scène -bien qu’elle était assez humiliante pour qu’il souhaite l’oublier. Un de ses amis de la rue lui avait proposé un jeu : il lançait une pièce, Pile ou Face, Nikolaï la gagnait, dans un autre cas, il devait relever un défi. Bien qu’un éclair de génie le fit se questionner sur la raison d’une telle requête, le jeune homme était trop absorbé par le métal doré pour refuser.
La pièce était tombée sur la tranche.
Il était bien trop bon, Nikolaï, et surtout un peu con. Les règles cruelles de la rue n’interdisaient pas l’utilisation des pouvoirs, bien qu’on puisse se questionner sur la notion du hasard qu’elles donnaient. Toujours est il que le terrien était bon joueur et accepta d’entendre le défi.
Aller au temple.

Nikolaï balaya lentement du regard les escaliers de dalles qui se dessinaient devant lui jusqu’à apercevoir la luxueuse bâtisse. A sa vision un frisson de dégoût lui parcourut l’échine tandis qu’il se maudissait une énième fois. Ses mains squelettiques relevèrent les quelques mèches bleutées qui gênaient sa vue et les plaqua vers l’arrière. Après tout il suffisait juste de monter rapidement ces quelques centaines d’escaliers et de les descendre encore plus vite, avant qu’un habitant de l’île ne le reconnaisse et ne lance la chasse au terrien.  
Le temps semblait jouer en sa faveur. La pluie avait découragé les moins pieux, seuls quelques courageux subsistaient et ils semblaient trop occupés à prier ou à éviter les gouttes pour s’occuper d’un terrien un peu perdu.

C’est d’un pas résolu que le jeune homme entama son ascension. Trop occupé à éviter les quelques morceaux de mousse spongieux il ne leva jamais le nez vers le temple. C’est arrivé au bout de son périple qu’il prit le temps de s’asseoir deux minutes. Echapper aux autorités était une chose, monter deux centaines d’escaliers en essayant de se faire discret tout en restant assez solide sur les appuis pour ne pas tout redescendre sur les fesses en était une autre.

Essoufflé mais fier de son exploit Nikolaï s’assit quelques secondes contre un des arbres qui bordaient l’allée menant au temple : il n’était pas mort.

Son nez se leva pour humer l’air frais et réparateur tandis que ses épaules s’affaissèrent doucement : il était bien. Peut-être que le temple était-il au final lui aussi destiné aux terriens ? Nikolaï laissa la pluie fine arroser son corps meurtri et courbaturé tandis que sa tête se cala contre le tronc humide.
L’adolescent n’eu pas le temps d’épiloguer longtemps sur les possibles avancées sociales de sa découverte : le regard dans le vide, il croisa celui d’un être qui lui fit froid dans le dos.
Son premier réflexe fut de ne pas bouger : il se rendit compte très vite que cette idée n’était pas la meilleure puisque doté d’une chevelure bleue électrique il ne passerait jamais inaperçu dans une forêt de chênes aussi magique fut-elle.

Souvenir de sa vie sur terre, il bondit alors sur ses jambes et dévala quelques dizaines des marches qu’il avait péniblement gravies quelques minutes auparavant. Une des marches, légèrement plus courte que les autres, eu raison de lui et Nikolaï dévala la moitié de l’allée sur l’arrière train pour finir sa course dans une énorme flaque de boue. Le jeune garçon n’était pas coquet, mais le froid qui l’envahit ainsi que la désagréable impression d’être devenu un pot de glue vivant lui déplaisaient fortement. Ses yeux inexpressifs tentèrent de calculer le nombre de pas qu’il lui faudrait pour quitter ce lieu maudit mais les marches s’étendaient sur ce qui lui semblait être des kilomètres.

Son corps disgracieux se releva néanmoins, et il fit volte face pour voir où se trouvait la Gardienne.
Son coeur manqua un battement et il reconnut ce sentiment aussi doux que dangereux : encore une fois il venait de tomber amoureux. Elle était belle, et s’il faisaient fit de cet air effrayant qu’elle arborait, Nikolaï la trouvait vraiment jolie. Vraiment jolie. Il secoua vivement la tête pour s’extirper de ces pensées aussi étranges que dangereuses -il n’avait pas oublié que ces êtres là existaient pour le tuer- et tenta de faire un pas en arrière. Rien à faire, si ce n’était pas l’amour, c’était bien l’effroie qui me faisaient se tenir là, droit comme un i, à une dizaine de mètres d’un temple qui serait très certainement son dernier tombeau.


©️ Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avalon Organa
22
achievements
Gardien gémeaux
Ach. 1 :
Ach. 2 :
Ach. 3 :
Ach. 4 :
Ach. 6 :
Ach. 7 :
Ach. 8 :
Ach. 9 :
Ach. 10 :
Ach. 11 :
Ach. 12 :
Ach. 13 :
Ach. 14 :
Ach. 15 :
Ach. 16 :
Ach. 17 :
Ach. 18 :
Ach. 19 :
Ach. 20 :
Age : 22

Dim 16 Déc - 19:43


Cela aussi passera
De toutes les bibliothèques qu'il lui avait été donné de visiter, celle du temple était de loin la plus remplie. Les écrits qui y étaient conservés dataient de si longtemps qu'il lui était arrivée de tomber sur des textes qu'elle ne parvenait pas à déchiffrer. Mais elle se complaisait à essayer, à déambuler entre les rayons dans le silence, à la recherche d'histoires qu'elle pouvait rajouter à la sienne.

Les après-midis pluvieuses comme celles-ci étaient les plus propices à ce genre d'explorations. Et si Lance ne partageait pas son avis, Ava n'en n'avait cure et se passait très bien de son aide -jusqu'au moment où l'absence pesait sur son cœur et qu'elle ressente un besoin intrinsèque de rentrer chez elle et se réfugier dans ses bras.

Ava était repartie les mains vides cette fois-là, n'ayant rien trouvé à ajouter à son savoir si ce n'était quelques feuillets qui tentaient d'expliquer l'étrange lien qui reliait les gardiens d'une même portée entre eux. Elle déploya son parapluie à la sortie du temple, salua d'un geste de la tête les prêtres qu'elle croisa et s'en alla le menton levé, forte du savoir qu'elle avait amassé dans l'après-midi.

Perdue dans ses pensées, Ava ne réalisa pas la présence presque cadavérique qui se tenait dans l'allée. Ce n'est qu'une fois arrivée à sa hauteur qu'elle distingua la silhouette à travers les gouttes de pluie. Mais il était déjà trop tard pour elle, et Ava se trouva bien rapidement confrontée à une créature qui aurait arraché un cri de surprise à n'importe qui se trouvant dans sa position -mais pas Ava, les hurlements n'étaient pas un réflexe ancré.

En revanche, elle lâcha son parapluie, laissant le temps au terrien -elle le sentait au plus profond de son être- de prendre ses jambes à son cou. Une fois le choc passé, Ava ramassa ses possessions et s'élança derrière lui, comme s'il s'agissait de la chose la plus naturelle qu'il faille faire en la situation.

Elle glissa sur les marches en pierre et ralentit la cadence pour ne pas risquer de se blesser. La créature n'eut pas cette présence d'esprit, et dévala sur le derrière les quelques dernières marches pour aller s'écraser sur le sol terreux -boueux, si elle en croyait l'état dans lequel il en sortit. Ava en profita pour écourter la distance qui les séparaient.

La gardienne avait eu l'occasion d'apercevoir des terriens ici et là -mais tant qu'ils ne cherchaient pas le mal, elle n'avait pas de raison de les attaquer. Elle considéra les quelques possibilités qui s'offraient à elle tandis qu'ils se toisaient tous les deux sans rien se dire.
Et comme elle estimait ne pas avoir le temps d'y réfléchir dans l'immédiat, elle décida de gagner un peu de temps et brandit son parapluie fermé pour le lui asséner violemment sur la tête -l'effet fut immédiat, il sombra dans l'inconscience.

• • •

Même après l'avoir traîné -littéralement- jusqu'en haut des escaliers, esquivé les quelques rares pèlerins qui se trouvaient dans l'entrée et trouvé une pièce reculée où personne ne pourrait les trouver, le terrien ne se réveilla pas. Elle craignit l'espace de quelques secondes l'avoir tué, mais avait tout de même tenu à l'attacher au pied d'une chaise -elle avait déjà peiné à le traîner jusque là, le soulever n'était plus dans ses capacités- au cas où ce ne serait pas le cas.

Une fois son otage installé, Ava put s'affairer à essorer sa robe et ses cheveux gorgés d'eau. Et alors qu'elle enroulait ses longueurs pour en extraire l'eau, un bruit suspect lui fit faire volte-face.
Ah, il s'est réveillé.

Que fais-tu en ces lieux sacrés, Terrien ?
Ava & Niko
made by MISS AMAZING.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolaï A. Ivanov
achievements
Terrien
Ach. 1 :
Ach. 2 :
Ach. 3 :
Ach. 4 :
Ach. 6 :
Ach. 7 :
Ach. 8 :
Ach. 9 :
Ach. 10 :
Ach. 11 :
Ach. 12 :
Ach. 13 :
Ach. 14 :
Ach. 15 :
Ach. 16 :
Ach. 17 :
Ach. 18 :
Ach. 19 :
Ach. 20 :
Dim 16 Déc - 22:06



این نیز بگذرد‎

Nikolaï ne pouvait pas bouger -et il préférait se dire que cela résultait de sa volonté plus que de la peur qui suintait de tout son être. Sa chute avait réduit à quelques mètres la distance qui le séparait de la jeune femme et elle se rapprochait davantage. Le doute n’était plus permis, si elle venait par ici, c’était pour lui.
C’est exactement ce moment que choisit son cerveau pour lui rappeler toutes les horreurs qu’il avait entendues au sujet des gardiens. A en croire les dires de certains, ces derniers chassaient les terriens, les mangeaient, et se servaient de leurs ossements pour fabriquer des armes plus tranchantes encore. S’il fut rassuré de ne voir aucun scalp terrien sur le dos de la guerrière, cela ne le conforta pas dans l’idée qu’il ressortirait du temple vivant. Ses yeux obsidienne parcoururent les alentours à la recherche d’un cadavre dans l’espoir de faire diversion. Evidemment, personne ne laissait traîner de dépouilles près des temples. Il jura intérieurement : la poisse le collerait jusqu’au bout.
Lorsque le terrien détourna de nouveau les yeux vers la gardienne un violent coup stoppa net toute élucubration. Il eut juste le temps de sentir son corps s’écraser contre les dalles poisseuses du temple et la boue incorporer une nouvelle fois tous les pores de sa peau.

Un goût métallique ruisselait dans le long de sa gorge et une substance pâteuse l’obligea à ravaler sa salive. Il saignait. Nikolaï eut la présence d’esprit de réfléchir avant d’émettre quelque son que ce soit et pesta intérieurement contre ses amis qui étaient définitivement trop violents. Il leur ferait savoir, un jour, qu’il n’était pas que la victime de ce monde. Puis, un éclair de lucidité lui parvient. Ca n’était pas ses amis qu’il entendait se déplacer autour de lui. Et pire, qu’il soit encore vivant était la preuve que le sang qui coulait le long de ses lèvres n’avait pas été suffisant pour le faire passer pour mort.

Concentré sur les sensations de son corps il constata qu’une corde rèche entourait ses poignets et l’attachait à un objet suffisamment lourd pour ne pas tomber sous son poids. La boue avait déjà commencé à se durcir sur sa peau et il la sentit craquer lorsqu’il bougea légèrement. Un lancement régulier battait dans ses tempes, lui soutirant une grimace de douleur.
Nikolaï se risqua à ouvrir un oeil. La pièce dans laquelle il se trouvait en compagnie de son bourreau lui était inconnue. Alors qu’il tentait de se redresser pour étudier plus en détail la situation la gardienne s’approcha de lui. Il se stoppa et se contenta de la fixer dans les yeux, plus dans l’attente d’une parole -qui prouverait qu’elle n’était pas qu’une machine à tuer- que par insolence.

— Que fais-tu en ces lieux sacrés, Terrien ?

Un hoquet de surprise se fit entendre et il répondit du tac-au-tac, outré :

— Parce que tu m’as attaché ici ?

Sa mine se renfrogna. Nonchalant par nature Nikolaï n’avait pas pour habitude de répondre avec autant de ferveur. Mais il l’avait senti, elle l’avait insulté en le traitant de ce qu’il était. Un terrien. Jusqu’à preuve du contraire il n’y pouvait rien et cela l’avait blessé. Pour la seconde fois de la journée une lueur de génie le traversa et il se rendit compte qu’il n’avait peut être pas bien répondu à la question :

— J’ai perdu un pari.

Et c’était désolant.



©️ Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avalon Organa
22
achievements
Gardien gémeaux
Ach. 1 :
Ach. 2 :
Ach. 3 :
Ach. 4 :
Ach. 6 :
Ach. 7 :
Ach. 8 :
Ach. 9 :
Ach. 10 :
Ach. 11 :
Ach. 12 :
Ach. 13 :
Ach. 14 :
Ach. 15 :
Ach. 16 :
Ach. 17 :
Ach. 18 :
Ach. 19 :
Ach. 20 :
Age : 22

Dim 16 Déc - 22:57


Cela aussi passera
Ava arqua un sourcil, et sentit son visage chauffer à mesure que le sang lui montait à la tête. Elle balança ses cheveux trempés par-dessus son épaule, balançant de grosses gouttes sur le sol de marbre recouvert de terre mouillée, et toisa son prisonnier d'un air agacé.

Ça me fait pas rire...

Elle suivit les traces au sol des yeux, et songea que ce n'était peut-être pas si malin que ça de l'avoir ramené à l'intérieur du sanctuaire. Mais elle n'avait pas non plus pu se résoudre à mener son inquisition à l'extérieur -Madame lui avait dit de ne pas rester dehors plus longtemps que nécessaire sous peine d'attraper froid, et Ava avait obéi. Alors comme à son habitude la gardienne n'en avait fait qu'à sa tête, elle ne pouvait donc s'en prendre qu'à elle-même.

« Pourquoi tu t'énerves, Ava ? » La voix de Lance la ramena à la réalité. Je suis pas énervée, répondit-elle, tandis que la colère se mettait à bouillir un peu plus en elle. Elle soupira bruyamment, secoua la tête comme pour chasser la présence de son frère, et baissa le regard vers le terrien qu'elle venait de capturer.

Il est de mon devoir de protéger cet endroit des gens comme toi, venus pour perturber la paix qui y règne.

C'était ce qu'on lui avait dit à sa naissance quand, par curiosité, elle avait demandé ce qui les différenciaient, elle et ses pairs, des habitants de l'extérieur. Elle s'était dit que tout le monde ne possédait pas forcément cette information -surtout pas un Terrien- et qu'il était naturel qu'elle le rappelle.

Qu'est-ce que tu comptais faire une fois entré dans le temple ?

Elle n'avait encore jamais vu de terrien fouler le sol de ces lieux. Pour elle, il était évident qu'ils n'y avaient pas leur place, mais s'il ne lui était rien arrivé alors qu'il était là depuis plusieurs minutes, cela signifiait-il que ses croyances étaient infondées ?
Ava & Niko
made by MISS AMAZING.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikolaï A. Ivanov
achievements
Terrien
Ach. 1 :
Ach. 2 :
Ach. 3 :
Ach. 4 :
Ach. 6 :
Ach. 7 :
Ach. 8 :
Ach. 9 :
Ach. 10 :
Ach. 11 :
Ach. 12 :
Ach. 13 :
Ach. 14 :
Ach. 15 :
Ach. 16 :
Ach. 17 :
Ach. 18 :
Ach. 19 :
Ach. 20 :
Ven 18 Jan - 21:06



این نیز بگذرد‎

Visiblement, ses dires avaient beau être véridiques, cela ne semblait pas plaire à la gardienne.  Nikolaï haussa un sourcil et tourna légèrement la tête sur le côté - posture qu’il adoptait quand il cherchait réellement à comprendre quelque chose - réfléchissant à ce qu’elle devait attendre de lui. Le terrien était neurotypique, et bien qu’il ne connaissait pas ce terme, il le savait aussi. Mais il y avait vraiment des fois où il ne comprenait pas ce que le monde attendait de lui. Evidemment, cela aurait certainement plu à sa tortionnaire qu’il meure sur le champ, cela n’était cependant absolument prévu.  Il avait beau se concentrer, essayer de lire sur son visages, il ne comprenait pas ce qu’il était censé faire dans cette situation. Il fallait dire que c’était la première fois qu’il se retrouvait dans un tel pétrin. Plus jamais il ne parierait . Au moins jusqu’à demain.

— Ça me fait pas rire...

Lui non plus, mais il se retint de lui dire car elle ne semblait apprécier ni sa spontanéité, ni la sincérité.

— Il est de mon devoir de protéger cet endroit des gens comme toi, venus pour perturber la paix qui y règne.

Sa tête se replaça son axe habituel et il fronça les sourcils. Perturber la paix ? Nikolaï trouvait cela un peu exagéré. En quoi le fait de marcher jusqu’au temple perturbait la paix ? A écouter les Ariestiens, les terriens étaient vraiment coupables de tous les maux. Puis elle avait cette manière de le prendre de haut qui commençait à l’irriter. Ses doigts squelettiques relachèrent légèrement la tension du noeud qui le liait à la chaise derrière lui, sans pour autant se dégager complètement. Mieux valait-il pour lui qu’elle le pense totalement inoffensif. Ce qu’il était, mais elle ne le croirait pas.

— Qu'est-ce que tu comptais faire une fois entré dans le temple ?

Un hoquet de surprise se fit entendre et il se retint de lui dire qu’il la trouvait bête.
Je ne comptais pas rentrer, ni perturber la paix ou tuer des gens, d’ailleurs. Je te l’ai dit, j’ai perdu un pari. Sans trop savoir pourquoi, il lui expliqua alors ce qui lui était arrivé. J’ai parié que la pièce retomberait soit sur pile, soit sur face, et elle est tombée sur la tranche et elle a ensuite jamais bougé. On avait dit que les pouvoirs étaient pas permis, mais je crois que je suis le seul à respecter cette règle. Et maintenant je suis ici, parce que je suis plutôt honnête.

Il attendit quelques secondes et comme un enfant qui a décidé que sa punition avait duré assez longtemps, il ajouta :
— Je peux partir maintenant ?




©️ Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
achievements
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers: