What's happening ? | Dagon
 :: Alentours :: Le Temple
Aria E. Marlowe
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
15
achievements
Aria E. Marlowe
Hybride
Ach. 1 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 2 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 3 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 4 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 6 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 7 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 8 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 9 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 10 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 11 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 12 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 13 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 14 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 15 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 16 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 17 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 18 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 19 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 20 : What's happening ? | Dagon Empty
Age : 15

Dim 7 Avr - 19:58







Elle n'avait pas mis les pieds au temple depuis longtemps. Papa et Maman n'étaient pas très religieux. Elle n'avait dû y aller qu'une fois ou deux dans toute sa vie, si bien qu'elle avait fini par oublier son existence. Mais, depuis un certain temps, depuis qu'il y avait eu une classe sur les formes de cultes données à Ying, elle songeait à y aller. Toute seule, sans personne. On lui avait dit qu'on pouvait aller y prier, alors peut-être pouvait-elle demander à ne plus être une hybride. Dans le fond, elle se doutait bien que ça ne fonctionnerait pas, mais, toute pleine d'une candeur encore enfantine, elle espérait malgré tout. Si seulement elle pouvait dire adieu à ces attributs de monstre, sa vie serait bien meilleure.

C'était un mercredi, et l'école venait de terminer. Elle avait la chance de finir un peu plus tôt le mercredi, et, avait décidé de partir directement au temple, se soustrayant rapidement à ses camarades moqueurs. Comme il n'y avait pas de soleil aujourd'hui, elle pouvait marcher à sa guise, sans craindre de se fatiguer trop vite. Certes, il pleuvait à grosse goutte, mais un parapluie faisait l'affaire. Il lui suffisait de marcher tout doucement, comme Maman lui avait montré, pour ne pas revenir avec ses bas tout boueux.

D'autres personnes qu'elle se trouvaient au temple Elle se fit toute petite, s'assit dans un coin sans prendre de place et admira l'endroit. Tout était calme et frais, ça ferait un parfait endroit si jamais elle voulait se réfugier en cas de grande chaleur. Les vitraux filtraient la lumière du jour, et la faisaient tomber en mille couleurs sur le sol. Il n'y avait que des murmures, personne ne levait la voix, et elle put se plonger à sa guise dans une timide prière, ne sachant pas vraiment par où commencer. Voyons... " Pitié faites que je ne sois plus une maudite chauve-souris affreuse ? "

Plongée dans ses pensées, de grands éclats de voix la firent sursauter. Était-ce les élèves de sa classe qui l'avaient retrouvée et qui venaient se moquer d'elle ? Après un bref moment de panique, elle réalisa que non. Il y avait un homme, celui qui était occupé à allumer les bougies de l'autel quand elle était arrivée, qui parlait vivement à un autre, juste à côté de l'entrée. Elle n'eut pas besoin de faire d'efforts pour les entendre, rien n'échappait à son ouïe développée, et ils parlaient de toute manière bien assez fort pour se faire entendre de tout le monde. Une vieille dame poussa un cri en pointant du doigt le deuxième homme. Aria suivit du regard ce doigt pointé pour se rendre compte, surprise, que cet homme-là était sans doute un hybride. Pas une chauve-souris, ça non. Un... un poisson... ? L'homme en face de lui le traitait d'affreux requin. Il disait aussi que le temple était interdit aux monstres de son espèce, qu'il faisait peur aux gens, en plus d'apporter le malheur sur la ville. Un monstre dans le temple de Ying, on n'a pas idée. Interloquée, la jeune fille regardait la scène. Il l'exhortait à partir loin de ce lieu sacré, et,surtout, à ne jamais revenir.

Alors, sans même réfléchir, la demoiselle réfléchissait très peu, dans ces moments-là, elle se leva, et se mit entre l'homme requin et le gérant du temple. Non, elle ne pouvait décemment pas laisser passer ça. Sa timidité n'avait plus lieu d'être quand elle assistait à une injustice, ce qui lui avait déjà valu plusieurs problèmes. Toute trace de peur ayant déserté son visage pour quelques secondes, elle s'adressa au deuxième homme.

« Moi je pense que c'est vous qui devriez partir d'ici et ne jamais revenir.
Ici, c'est un temple, c'est l'endroit où les gens peuvent prier pour avoir une vie meilleure. Tous les gens! Même les hybrides ! Vous n'êtes qu'un idiot, si vous pensez que ce qui ne vous ressemble pas doit fuir !»


Voilà qui était fait. Les bras croisés, elle resta plantée entre les deux hommes. Peut-être qu'elle aurait pu être impressionnante, s'ils ne faisaient pas tous les deux deux têtes de plus qu'elle. Quant à son bonnet de dentelle à fleur rose et sa robe faite de dentelle et froufrous toute aussi rose, ils ne lui donnaient pas l'air de quelqu'un qui cherchait les ennuis. Mais elle s'en fichait pas mal, elle ne pouvait pas faire comme si elle n'avait rien vu. C'était injuste, et elle détestait ce qui était injuste.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
achievements
Invité
Ven 12 Avr - 19:04



tout eau, tout flamme

♦️ Je ne suis pas vraiment un croyant, ou du moins pas un fervent religieux. Cependant, mes parents m'ont dit qu'être humble et reconnaissant permet de mieux voir le monde, alors je prie parfois Yin de continuer de protéger ainsi ma petite vie, mon commerce et tout un chacun.

D'habitude, je fais ça chez moi, mais aujourd'hui, j'avais envie de profiter du temple, à ce qu'il paraît il es superbe. Et j'aime bien regardé l'architecture des bâtiments, bien que la miennes soit une cabane, ou petit chalet ? Faudrait que je vois la définition de celui-ci. Bref, chez moi c'est petit, simple, en bois, sans fioriture et sans trop de décoration, je n'ai pas honte d'inviter les gens, déjà que personne n'y vient, pas d'amis... De quoi aurais-je honte ?

Je m'étais donc rendu au temple en pleine forêt, il y avait quelques fervent croyants, on était en début d'après midi, le soleil c'était caché, l'air était plus agréable, quoi qu'un peu humide et cela suffisait à refroidir les ardeurs de plus faible ?  AH non, à peine y pensais-je qu'il se mit à pleuvoir bien plus lourdement...

La foule se met aussitôt à courir et ceux ayant déjà des parapluie s'en vanterait presque... Moi, je m'en fiche et apprécie cela, marchant tranquillement dessous. Bien que mes vêtements finissent rapidement trempé et me colle à la peau.

Ce que j'aime aussi avec la pluie, c'est que personne ne me regarde on l'on se contente de rigoler sur l'homme qui marche sous les trombes, non le requin qui marche.
A l'entrée du temple, on ne fait même pas attention à moi, enfin... Pas longtemps, trempé comme je suis, j'attire d'abord l'attention sur ceci et on me proposa gentiment une serviette. Je remercia la croyante et... Elle étouffe un cri en voyant mon visage une fois un peu sec, limite si elle ne tombe pas dans les pommes, mais elle se fige, aussitôt alerté, d'autres personnes viennent lui prêter secoure et le prêtre se joint à eux.

Je suis sûr qu'en dehors de la maison de son dieu il m'aurait insulter copieusement. Là, il se contente de me menacer et me regarder avec furueur. Rah... Je suis tellement dépité par sa réaction que j'ai presque envie de lui faire peur.

Cependant, une petite fille se met entre nous deux, à son odeur, je devine rapidement qu'elle n'est pas humaine. Habillé de rose, elle ressemble plutôt à un bonbon, j'en rigolerais presque, mais oserais-je ? De la part d'une personne qui vient m'aider ?

L'autre reste choqué, avant de s'emporter, parlant de ce lieu comme d'un endroit sacré et ou nous ne serions pas les bienvenus, il en vient même à en rajouter comme quoi ce serait sa maison et qu'il dégage les intrus. Approuvé par les personnes autours, je sens son hardiesse soudain augmenter et il lève la main, pour venir baffer la jeune fille.

Evidemment, je l'arrête, agrippant fermement son poignet, il se tord de douleur.

-Oh, pour qui tu te prends pour lever la main sur une petite fille ? En plein dans ce lieu sacré en plus ?!

Les croyants se recule et je le repousse voilement, il en tombe sur les fesses.

-Tes préceptes sont-ils aussi bancal que ton équilibre ?!
Je lui dis cette plaisanterie sur un ton ferme, le pointant d'un doigt accusateur. Si vous vouliez un temple pour humain, fait le pars vous-même et prier un dieu humain, pas celui-ci qui emglobe les siens et dont son frère serait le créateur des terriens.

A ce moment-là, j'ai presque l'impression d'avoir fait une bourde, tant le mot choque tout le monde, les rends nerveux et le prêtre voit rouge. Il se relève et me montre du doigt, furieux.

-Encore un mot païen et je te ferais brûler pour hérésie, calomnie.

J'ouvre de grand yeux, le mec s'emporte comme ça ? Je me tape le visage, bordel, il vaut mieux partir avant qu'il n'agisse vraiment violemment.

-Désoler gamine, mais laissons ces pauvres gens, dans leur voie, sous peine d'y laisser quelques écailles. Lançais-je à la fille, posant une main délicate sur son épaule. C'est du grand n'importe quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Aria E. Marlowe
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
What's happening ? | Dagon Empty
15
achievements
Aria E. Marlowe
Hybride
Ach. 1 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 2 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 3 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 4 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 6 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 7 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 8 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 9 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 10 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 11 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 12 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 13 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 14 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 15 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 16 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 17 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 18 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 19 : What's happening ? | Dagon Empty
Ach. 20 : What's happening ? | Dagon Empty
Age : 15

Ven 19 Avr - 21:36







Tiens, voilà qu'elle avait encore agi sans réfléchir. Pas besoin d'être très intelligente pour le deviner, l'autre monsieur, celui qui n'était pas un requin, avait l'air très en colère. Quant au deuxième, il était dans son dos alors elle n'en savait rien. Bon, elle avait sûrement encore fait une gaffe. Ça lui arrivait souvent. Elle sut que ça risquait de chauffer pour elle quand l'homme leva la main.
Elle ne pensa pas à reculer, il était de toute façon trop tard, et elle ferma les yeux malgré elle, attendant le choc.
Mais rien ne vint. Pour le moins surprise, elle ouvrit à nouveau les yeux, en se disant que le religieux s'était peut-être retenu, à la dernière seconde. Mais il n'en était rien. C'était l'homme, celui qui était derrière elle, qui avait empêché la catastrophe, en attrapant le poignet de l'autre. Le croyant semblait avoir peur de lui, et peut-être aurait-il aussi eu peur de la demoiselle et de ses grandes ailes noires de chauve-souris, si elle avait été plus impressionnante.

Elle entendit l'homme requin hausser le ton sur le méchant homme, qui se recula encore, en le traitant de païen. Les autres visiteurs du temple s'étaient rapprochés du petit groupe, en les regardant avec des yeux ronds. Son ouïe développée lui permit d'entendre certains chuchotis, et des mots comme « inconcevable » « monstre », ou encore « hérésie », lui parvinrent en écho. Elle n'avait pas besoin d'y prêter attention plus longtemps pour savoir que l'on parlait du requin, et non pas au croyant, qui était pourtant bien plus monstrueux à ses yeux. Pourquoi semblaient-ils tous soutenir ce religieux, qui voulait brûler un homme qui n'avait rien fait? Elle fulminait intérieurement, son visage devint rouge, mais elle fut incapable de faire quoi que ce soit. Peut-être parce qu'il n'y avait rien à faire. Ces gens ne changeraient pas d'avis par miracle, le problème était là.

Quand l'homme hybride lui posa une main sur l'épaule, en lui disant de partir avant que les choses ne s'enveniment, elle resta un instant figée. Certes, elle savait que rester ici ne lui attirerait que plus de problèmes, mais quand même... Ne pouvait-elle vraiment rien faire ? Elle leva le menton, et, l'air fier, partit chercher son parapluie. Elle avait depuis longtemps appris comment prendre les gens de haut, et elle se débrouillait plutôt bien malgré sa petite taille.

« Vous êtes la honte de ce temple, monsieur. D'ailleurs, j'aurais mille fois plus honte de mettre les pieds dans ce temple en étant un humain comme vous qu'un requin, une chauve-souris ou même un ver de terre. Et, vous autres, vous ne valez guère mieux. »

Il y eut des cris scandalisés de la part des autres gens qui s'étaient amassés là, mais la plus jeune s'éloigna, et attendit que le requin en fasse de même.
Elle était encore trop énervée pour se méfier de lui, pour se demander si lui aussi n'allait se moquer de ses ailes et de ses grandes oreilles.

« Et dire que des gens comme ça côtoient le temple ! Ils mériteraient une bonne leçon ! »

Et, en essayant de se calmer un peu, elle reprit :

« Mais... merci de l'avoir empêché de me frapper... Je ne sais pas ce que j'aurai inventé sinon, pour mes parents... »

Elle était bien plus loquace que d'habitude, ça aidait, de parler à un hybride comme elle, et elle continua sur sa lancée.

« C'est tellement injuste, que vous ne puissiez même pas aller où vous voulez ça à cause d'humains idiots... j'aimerais tant que les gens arrêtent de nous regarder comme des monstres... Mais je ne sais pas comment faire pour stopper tout ça... »

Et toute sa colère la quitta d'un coup, laissant place à une mine abattue.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
achievements
Invité
Ven 3 Mai - 11:13


La jeune fille, aux ailes de chauve-souris et la tenue rose bonbon acquiesçât, elle ne semblait plus très encline à rester dans un temple, ou seul les « élus » y avaient le droit. De toute manière, elle aurait peut-être été jeter après moi.

Elle alla chercher son parapluie et en revenant, enfonçant le clou auprès des fidèles, je souriais, fier et en accord avec ses propos. J’aurais pu trouver plus brutale, mais cela aurait eu moins d’impact, car cela n’aurait montré que de la rage.

Je la laissa prendre les devants, restant dans son dos, prêt à la protéger d’une quelconque vengeance. Heureusement, ce ne fut pas le cas.
Elle était en colère contre ses hommes là et je ne pouvais que comprendre, bien que pour ma part j’étais déçus du comportement et très énerver par l’acte de violence du prêtre.

-Si leur dieu existe, crois moi, ils leur arriva quelque chose. Souriais-je un brin amuser en pensant au karma.

Même si... Généralement, c’est ce genre de comportement qui créé les vrai monstre et ceux là... Sont bien plus violent et cruel que leur créateur. La petite me fit sourire en me remerciant de l’avoir protéger, disant une chose étrange... Pourquoi elle aurait du inventer une histoire ? Lui dire qu’un horrible et grossier personnage la frapper, n’est-il pas normal de l’avouer ?

Avant que je puisse lui répondre, souriant aussi tendrement que ma mâchoire de requin puisse me le permettre, elle enchaîna. Parlant d’injustice et de la vision des autres, je soupiras et posa ma main sur sa tête, lui caressant avec douceur sa chevelure.

-Tu sais, les gens sont jaloux. J’ai entendu nombre de personne dire qu’ils me trouvaient cool. Fort et pouvoir nager, parler aux poissons, ils sont jaloux. Alors ils se cachent derrière des injures, aux fonds, j’ai pitié de ses personnes qui se trouvent inférieur à nous et nous martyrisent pour se sentir mieux, grand et fort. D’autres s’inquiètent car nous sommes différents, fort et majestueux. Ils nous admirent et nous craignes pour ceux que nous pourrions leur faire. Au lieu de nous montrer de la bienveillance, de reconnaître leur faiblesse et demander de l’aide. Ils nous stigmatisent, mais continue ainsi de se cacher.


Je mettais un genou à terre, dans la boue pour me mettre à sa taille, plantant mon regard bienveillant dans le sien, une main sur son épaule.

-Lorsque quelqu’un se moquera de toi, ne lui réponds pas. Rappel toi juste que cette personne ne va pas bien, peut-être même veut-elle être ton ami, cependant elle doit jouer la forte par crainte de s’effondrer d’impuissance. Je ne te demande pas de leur tendre la main, ils ne la prendront pas. Juste, ne les hais pas. Protège toi et les tiens, car la faiblesse amène à des actes lâches, parfois même méprisable, mais comprends les et ne leur montre aucune rancune, montre leur que tu es meilleur que sa, que tu ne leur veux pas de mal. Alors ils s’ouvriront peut-être à toi. Ne laisse pas ta rage te consumé et déploie tes ailes vers le ciel, plutôt que de les renfermer pour ressembler aux autres. Tu es meilleur qu’eux, plus forte, plus libre et s’il faut être païen pour être libre de cette faiblesse, de cette rancœur, crainte. Alors je me plairais très bien à remercier la nature de ses dons. Toi, tu as bon cœur et du courage, tu es venue m'aider, me soutenir, face à un humain en colère, violent et en groupe. Tu n'es pas faible, mais forte !

J’étais fier de moi, très inspiré, à vrai dire. Je n’avais pas honte de moi, je ne cherchais nullement à me cacher, ou juste un masque pour aller dans un bar. Mais je m’acceptais entièrement et j’étais bien content d’être moi. Fort, et avec des dons, au lieu d’être un humain faible et malheureux.
Revenir en haut Aller en bas
achievements
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers: