AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

❝ Les émotions instables. ► R.Fawkes.
Invité
Ven 1 Jan - 4:01


Ryo Fawkes
« I Know I'm a Tiger. »


Informations
Nom : Fawkes.
Prénom (s) : Ryo.
Âge : 19 ans.
Orientation sexuelle : Indifférent.
Métier : Etudiant en photographie/Mannequin.
Groupe : Dérivés.
Hybridité : Tigre du Bengale.
Avatar : Masrur ▬ Magi.
Derrière l'écran

▬ Prénom : Gaz.
▬ Âge : 21 ans huehue.
▬ Comment as tu connu le forum ? Par le biais de quelqu'un.
▬ Double compte ? Nupe.
▬ Ta présence sur le fo' : Assez régulière je dirais !
▬ Le mot de passe ? : Dévoré par le loup ~
▬ Un petit commentaire : J'aime énormément la bann de votre forum blbl !

Caractère
Les humains changent, se modifient au contact d'autrui. C'est immuable. Comme tout le monde, tu ondules pour t’accommoder instinctivement à ceux qui croisent ton chemin. Tu as « trois visages » que tu offres selon les envies qui submergent ton être et selon les gens qui te font face, mais les trois sont toi. Une entité unie et complètement.

• Le premier masque que tu dévoiles à ce monde est celui pour les tiens. Un jeune homme qui semble sourire de tout et de rien, se permettant dès lors d'être l'enfant qui sommeille encore au creux de tes reins. Les blagues et les rires résonnent même de ta part. Tu aimes les tiens plus que tout ce qui arme ce monde. Rien ne pourra jamais surpasser l'amour de la famille, c'est un fait immuable. Il fut ainsi tout du moins. Il y a bien longtemps, quand ses membres respiraient encore, on sentait alors une joie de vivre incontestable. Une atmosphère légère et amusante. Tu étais l'aîné de deux jeunes frères et une petite sœur. Les jours se succédaient avec gaieté et émerveillement. Un protecteur, c'était ton devoir de veiller sur eux. Aussi naturel que de respirer à vrai dire. Il n'y avait alors rien que tu n'aurais pu faire pour eux, rien du tout. C'est à cette époque qu'est né ce besoin de suivre les mouvements de ta jeune sœur, t'assurant que rien ne lui arrivait alors. Il est dit que c'est assez flippant de te voir te mouvoir aux coins des rues, tes orbes rivés uniquement sur son dos. Eirin était un joyau d'une valeur inestimable. Les femmes sont ainsi devenus le centre de ce côté protecteur chez toi.

Ce visage semble s'effriter avec le temps.

• Délinquant. C'est là le deuxième visage que les gens te donnaient et te donnerons encore à ce jour. Cette facette qui se dévoile lorsque tes amis arpentent tes côtés. Comme des gamins, vous avez passé du temps à courir après le sexe opposé autant que le même sexe. Parce que le tigre ne faisait alors guère de différence homme-femme. Pourtant la gent féminine a toujours connu plus souvent ses bras que la gent masculine. Des critères semblent s'élever concernant les hommes, plus que les femmes tout du moins. L'amour ne semble cependant n'avoir jamais participé là-dedans. Un sentiment qui n'est pas encore connu de la bête. On tend à croire que c'est son changement d'état qui en est principalement la cause à vrai dire. C'est d'ailleurs lorsque tu portes ce masque que le côté dérivé tend à être le plus fort. Parce que les gens jugent d'un seul regard, si tu n'as cure de ce que pense autrui, ils se permettent bien souvent d'être ouvertement stupides et que les fréquentations hasardeuses n'aident pas également. Ainsi il ne fut pas rare de te voir te battre en compagnie de tes amis ou seul. Si tu n'as jamais donné le premier coup, principe et valeur de ne jamais frapper le premier, laissant une chance à tes adversaires de te vaincre, cela n'a guère empêché les autres de te juger délinquant et infréquentable. Aujourd'hui, les choses sont cependant légèrement différentes. La pulsion entraîne le manque de contrôle de soi. Le manque de contrôle de soi entraîne des regrets. Bien plus sur tes gardes qu'auparavant dans ce genre de domaine, tu n'en restes pas moins incapable de ne pas bouger le petit doigt si c'est pour tendre la main à quelqu'un. Ainsi les situations dangereuses arrivent, parfois.

Les amis du même sexe se passent alors souvent ainsi bien que tu ne sois pas incapable de relation plus « posée » loin de là même. Un homme capable de s'adapter, voilà ce que tu représentes. Grégaire, tu tends à avoir des gens autour de toi, mais la possibilité de les blesser entre aussi en ligne de mire. C'est pour cela que ce côté protecteur survient encore. Un trait immuable chez toi. Un garde du corps notamment, encore une fois, envers les femmes. Si tes amis masculins peuvent bien se débrouiller seul, il en est autrement pour certaines femmes à ton goût. Alors personne ne doit s'approcher trop près de tes amies, ni même poser une main sur elles sans raison. Possessif à l'excès parfois, le tigre n'apprécie aucunement qu'on marche sur ses plates-bandes. Et si cela peut être dérangeant bien souvent, elles savent parfaitement pouvoir compter sur toi en toutes circonstances aussi bien pour de l'aide que pour des conseils. Parce que tu es attentif autant qu'un pilier. Physiquement, les gens prennent souvent peur en voyant la masse d'un mètre quatre-vingt-quinze qui se dresse devant eux, mais ils savent que tu n'es rien de plus qu'un homme à l'image d'un gros nounours. Il suffit de ne pas énerver la bête, ni de jouer avec elle. Parce que les crocs acérés viendront se planter dans votre chair. L'animal ne tolère aucune trahison et réagit violemment à cela.

Non, la bête ne s'est pas éloigné des autres même après son changement, ne pouvant vivre seule.

• Le dernier masque du tigre. Celui même qui te sert lorsque le travail te demande ou que la solitude te gagne inévitablement. Élégant et mature, une aura se dégage des pores de ta peau pour attirer les regards sur toi. Parce qu'un mannequin doit savoir être le centre de l'attention pour évoluer. Ce n'est pourtant pas ton but dans la vie que d'être seulement mannequin, préférant de loin être derrière les objectifs que devant, mais disons que le destin en a décidé ainsi. Une main que l'ont t'a tendu et que tu te dois de rembourser à présent. Alors jouant un rôle qui te semble pourtant te scier également, un petit sourire se dessine en coin, laissant les regards se porter sur toi. Un certain mystère se fait sentir de ta part, laissant le doute sur ta vie privée. Premièrement parce que l'idée d'être étouffé dans ta vie de tous les jours, ne te plaît guère. Deuxièmement parce que tu ne supportes pas -à l'inverse de ce que tu fais- que les gens te suivent et t'observent un peu trop. Alors usant de doux propos, tu éloignes les gêneurs. Cependant gentil et avenant, tu n'en restes pas moins capable de leur dire d'aller se faire voir s'ils ne comprennent pas avec la douceur. Parce que l'on ne change pas réellement un homme après tout et que les faux espoirs sont à éviter absolument. La liberté est une chose importante.
Au travail même, un sourire reste présent, correct avec tout le staff qui bosse à tes côtés. Chacun sait parfaitement que la fougue prend encore tes jeunes tripes et qu'il ne sera pas rare de te voir râler. Un aspect que l'équipe semble aimer à jouer contre toi, te taquinant. Parce que Ryo, il est si simple de te taquiner que ça en est très drôle. Cependant, ton manager prend souvent le temps de hurler pour te remettre droit, mais ne peut aucunement se plaindre de ton travail. Sérieux bien que cela ne l'intéresse pas spécialement, tu sais te taire des heures durant et seulement poser.

Ainsi se dessine le tigre. Un homme aussi bien compliqué que simple en un sens. Pourtant, il y a un côté sombre chez lui, amer même. Rongé par la culpabilité et les regrets. Torturé de n'avoir rien pu faire. Son âme erre sans but. Alors allez donc savoir si ses masques sont réellement lui au final. N'est-ce pas juste une barrière pour ne pas craquer ? Le tigre est-il seulement encore aussi stable...
Spécial
▬ Hybridité : Un tigre. D'une couleur rouge/orangée dont les liserés noires le traverse de long en large. Une longueur d'environ 3 mètres, avec la queue, se dessine sous vos yeux. C'est une bête dont les canines acérées pourraient vous briser les os en un instant. Un regard perçant se présente, une couleur rougeâtre vient à votre rencontre alors. Il fait 110 cm de hauteur au niveau du garrot. C'est une belle bête comme diront certains. Ceci est sa forme animale.

Humainement parlant, le jeune homme ne semble présenter que peu de ses atouts hybrides visuellement parlant. Sa couleur de cheveux rappelle son pelage rouge/orangée. Ses orbes vous rappellent celles de l'animal. Il n'y a rien de très marquant entre son côté animal et humain.

▬ Autre : Sa "catégorie" de personne se trouve chez les dérivés. Le jeune homme perd le contrôle à chaque fois que des émotions négatives et trop fortes prennent le dessus. Autrement dit, il est susceptible de perdre le contrôle à chaque fois que quelqu'un lui tape un peu trop sur les nerfs.

Histoire
Il fut un temps où ce monde semblait si différent. La perspective de ce dernier sonnait comme un paradis que l'on ne pouvait atteindre qu'une seule fois. Restez-y ou il s'en ira sans jamais revenir. C'était la sensation silencieuse qui régnait dans son cœur d'enfant au milieu des siens. Un bonheur inexplicable et si précieusement préservé par ses parents que le jeune hybride ne pouvait pas réellement comprendre toute l'étendue de ce dernier. Mais on dit qu'un jour tout change. Les murs s'effritent, l'illusion se défait et les cœurs s'émiettent lentement. Le sang coule tout simplement. Il vient repeindre votre paysage, envahissant la vision paradisiaque que vous viviez jusqu'à présent, déformant votre monde jusqu'à briser la joie qui y vivait. Les morceaux de cette famille volent en éclats et les carillons d'une horloge sonnent la fin.
Le monde se dérobe sous vos pieds et vos orbes s'y posent alors, découvrant que tout s'écroule.


* * * * * *

« Ryo, souhaite la bienvenue à ta petite sœur dans notre famille. Son nom est Eirin, tu veilleras sur elle quand je ne serais pas là pour le faire, n'est-ce pas ?
▬ Oui maman, je la protégerais, c'est une promesse ! »

Le visage du jeune enfant de onze ans s'illuminait si simplement en voyant pour la première fois le visage de sa jeune sœur. La dernière de la fratrie des Fawkes. Les pleurs résonnaient dans cette pièce immaculée et, bien que conscient qu'il s'agissait là des premiers souffles de vie de sa cadette, le tigre avait juré que ses pleurs ne se verraient dès lors plus jamais le jour sur ses traits. Une promesse qu'il fut cependant bien difficile à réaliser.

Les jumeaux qui suivaient le jeune hybride après deux ans, n'avaient guère l'envie de laisser leur jeune sœur tranquille, lui avouant bien rapidement qu'elle n'était qu'une enfant adoptée. La dernière était que la jeune Eirin fut envoyée par les extraterrestres pour envahir la famille Fawkes ou bien qu'ils avaient décidé de la kidnapper pour un jour la manger. Alors les pleurs revenaient inévitablement, mais une main qui commençait à se faire large avec l'âge qui avançait lentement, venait frapper le haut de leur tête. Un grognement s'ensuivait toujours, prenant ensuite sa soeur qui pleurait dans ses bras. Il y avait alors là, une famille aussi bien animée qu'heureuse. Un cocon familial que la mère n'avait de cesse d'aimer observer en silence. Seul un sourire amusé prenait ses lippes en voyant ses quatre enfants se chamailler autant que s'aimer. On aurait cru y voir un tableau parfait, une famille sans souci majeur. Quelques disputes survenaient, un fait immuable lorsque l'on vivait en communauté, mais rien ne faisait trembler les membres au point d'avoir peur que cela les brise.

Une joie transpirait des pores de cette grande maison. Si l'argent n'était pas spécialement un problème, il n'en fut pas pour autant qu'ils nageaient dans un luxe extrême. Une lignée de tigre sans prétention de pouvoir ou d'argent, une famille basée depuis des générations sur les liens du sang, tout simplement. Ainsi il suffisait au bonheur de chacun.

Les jours auraient pu durer, la vie aurait pu continuer des années encore ainsi. Tout aurait pu être parfait, sans tare, ni tâche pour défigurer l’œuvre d'art. Mais le secret n'est jamais assez bien préservé pour ne pas être révélé un jour.

* * * * * *

L'odeur du fer. La vision de l'Enfer. Pourquoi ? Le rouge repeignait le sol, marquant les empreintes de l'homme en devenir âgé de seize ans. Ses orbes traversaient la pièce rapidement, empli d'effroi. C'est l'odeur de la mort qui régnait à présent.

Si ce jour-là ne fut en rien particulier par rapport aux autres jours, le destin se profilait à l'horizon pour changer. Pourtant, l'attention du tigre ne s'était porté que sur ses amis avec qui une après-midi bien remplie avait vu le jour. Des amis d'enfance pour la plupart, une bande qu'il ne quittait que pour suivre la trace de sa cadette, s'assurant qu'il ne lui arrivait rien. Mais ce samedi-là, sa jeune sœur restait à la maison avec sa mère. Les jumeaux devaient rentrer les premiers ensuite et le père. Enfin Ryo prendrait le chemin de retour lui aussi. Une routine qui s'était installée lentement les jours de week-end et qui n'avait guère changé depuis. Alors insouciant, bien loin de l'idée qu'il se tramait un danger non loin, l'hybride avait pris son temps. Comme un adolescent de son âge, les heures avaient vu naître ses conneries et ses rires jusqu'à ce que l'astre lunaire ne menace de pointer le bout de son nez.

C'est tardivement que le jeune homme avait franchi la porte de chez-lui, hurlant rapidement un « Je suis rentré » s'attendant dès lors à voir Eirin courir vers lui et sauter dans ses bras. Cependant, elle ne vînt jamais. Et c'est cette odeur qui prit son nez. L'odeur du fer. Celle du sang. Tellement forte que l'endroit aurait pu être confondu avec une morgue où des cadavres frais persistaient. Déglutissant lentement, un pas s'était fait voir de sa part. La peur rongeait son esprit. Cette peur viscérale de se rendre compte de ce qu'il y avait plus loin. Pourquoi personne ne lui avait répondu ? Pourquoi Eirin n'était-elle pas déjà à ses côtés ? Une respiration sourde et lourde embaumait le silence ambiant, terrassant le peu d'espoir qu'il restait encore à Ryo. L'horreur se dessinait déjà dans son esprit, imaginant les pires atrocités du monde.

Cependant, il n'en fut rien comparé à ce qu'il vit à ce moment-là.

L'un des jumeaux se tenait debout devant l'escalier. Ce même escalier qui faisait la jointure entre le salon et la cuisine. Ses frêles épaules se soulevaient lentement, lourdement. On aurait cru voir un enfant qui avait participé à un marathon.

« Ervin, tu vas bien .!... Qu'est-ce que c'est que tout ce sans... »

En le voyant ainsi de dos, l'instinct du grand frère n'avait été seulement que de s'approcher pour se rendre compte de son état, voir s'il n'était pas blessé. Une réaction protectrice et naturelle de son aîné. Pourtant son regard avait rapidement dévié de lui, se redressant légèrement pour voir le spectacle macabre qui se profilait dans la cuisine.

Les corps recouvraient le sol, baignant dans une mare de sang. Vision macabre qui eut le don de donner envie de vomir au plus grand. Un animal était passé par ici. Et dans un silence de plomb, une voix qui muait se fit entendre, ramenant l'attention de Ryo sur lui. Cette voix pleurait, implorait, ne cessant de déstabiliser un peu plus.

« Je ne sais pas ce que j'ai fais... Maman et papa... Ils se disputaient à cause de nous... Elle parlait d'un secret qu'ils devaient te dire grand frère... J'ai voulu prendre un morceau de chocolat... Mais papa s'est mis à hurler aussi sur moi... je n'ai pas compris... Ryo, je n'ai pas fait ça, ce n'est pas moi, je te le jure !! »

Des mains attrapaient son avant-bras, suppliant de le croire. Alors les larmes qui ne cessaient de couler abondamment sur les joues du plus jeune, désorientaient son jugement.

« Ervin... Je vais m'occuper de tout, sortons d'abord d'ici... On ne peut pas... Viens avec moi !
▬ Non, non... Je ne peux pas partir sans eux et Owen... Owen, je dois encore lui rendre son jeu, j'avais promis !!
▬ On ne peut pas rester là, sors de suite ! »

Peut-être est-ce de sa faute après tout... Si sa voix avait eu un décibel en moins à ce moment-là. S'il avait pris le temps de peser le pour et le contre de la situation. S'il avait plus réfléchi à tout ceci. Peut-être bien que son frère serait encore en vie. Il n'aurait pas eu à se défendre contre le tigre. Pour sa survie, il n'y aurait pas eu cet accident. Son frère n'aurait pas pris le coin de la table en pleine nuque.

Si tu étais rentré plus tôt...

* * * * * *

« Ryo, ce n'est pas de ta faute et tu le sais bien.
▬ J'aurai dû être là grand-père, c'est tout. »

Un soupir résonnait dans la pièce de la maison de ses aînés. Combien de fois avaient-ils déjà eu cette conversation au cours des trois derniers mois ? Ryo ne comptait plus les jours qui s'écoulaient, se contentant de fixer par la fenêtre. Il était vide autant que torturé.

« Nous sommes ce que les gens appellent des dérivés. C'est une malédiction de notre lignée. J'avais mis en garde ta mère que ce n'était pas une bonne idée de vous le cacher, qu'un jour un accident pourrait arriver. Si vous l'aviez tous su dès votre plus jeune âge, les choses auraient pu être autrement, mais c'est le destin qui en a voulu ainsi. Ryo, ne te torture pas pour quelque chose dont tu n'es pas responsable. C'était un accident aussi bien pour Ervin que pour ce qu'il avait fait lui-même. »

Des faits, des raisons. Voilà ce que lui offrait cet homme à ces événements passés. Pourtant le tigre ne voulait guère les assimiler, se contentant de s'oublier dans les méandres de son esprit. L'âme se torturait alors, rongeant son esprit, revivant cette scène encore et encore. Il ne pouvait rien changer, mais il ne pouvait accepter d'oublier.

Et ceci dura un an. Une longue année jusqu'au jour où il décida à nouveau de sortir.

* * * * * *

Lentement, ses pieds avaient refoulé le sol de la ville, se permettant à respirer l'air frais plutôt que celle qui s'enfermait dans sa chambre. Mais il avait changé en un sens. Ses instincts animaux avaient changé. Un danger guettait ses tripes. Dérivé, déviant en réalité.

C'est lorsque l'hiver arriva que prit dans une bagarre, le tigre n'avait pas répliqué. Parce que la colère le submergeait, parce que son grand-père lui avait dit :

« Nous sommes comme les loups-garous et la pleine lune, sauf que ça n'arrive que lorsque notre colère prend trop le dessus. Fait attention à tes sentiments sombres, Ryo. »

Ses poings avaient vibré à l'idée de pouvoir les dérouiller ces cons qui le frappaient sans réelle raison et pourtant... Il n'avait pas bougé. Ne pas perdre le contrôle. Les secondes s'étaient écoulés, les minutes avaient filé, se laissant simplement faire jusqu'à ce qu'ils soient rassasiés.

C'est des heures plus tard, assis contre un mur à fixer le ciel qui noircissait, qu'ils se sont rencontrés.

* * * * * *

« Ryo, tu devrais aller voir ton grand-père un peu bordel ! C'est pas parce que tu peux vivre par tes propres moyens maintenant que tu ne dois pas le remercier correctement. T'es vraiment un sale gosse ma parole ! »

Son manager n'avait de cesse de l'engueuler pour un oui ou un non. Un peu comme on engueule un enfant ou un fils. Mais bien loin de la colère, c'est un sourire qui prenait ses lippes. Jusqu'à quel point cet homme lui avait sauvé la vie au juste ?

Merci d'être venu jusqu'à moi.
codage par Emy sur apple-spring
❝ Les émotions instables. ► R.Fawkes.
Humain à don
avatar
Messages : 331
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 18

Description
Avatar: Tsurumaru Kuninaga
Pouvoir/Hybridité: Reine du vent
Âge: 17 ans
Ven 1 Jan - 4:22
Bienvenue sur le forum !
J'ai validé le mot de passe.
T'as pris Masrur ! QDSJQDSO krkrkrkr. *meurt doucement* Je te souhaite bonne chance pour finir ta fiche et une bonne continuation avec nous !


Encore bienvenue ici ! keur keur
❝ Les émotions instables. ► R.Fawkes.
Dérivé
avatar
Messages : 420
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 23

Description
Avatar: The Legend of Ragnar - Link
Pouvoir/Hybridité: Loupe
Âge: 19 ans.
Ven 1 Jan - 5:16
Bienvenue, un autre petit magi !
Masrur et un dérivé tigre... Un keupain et en plus mon animal préféré, on cherche à me tuer, huhuhu...
Je te souhaite bonne chance pour ta fiche, j'ai d'or et déjà hâte de voir la suite ♥️ dance2
❝ Les émotions instables. ► R.Fawkes.
Invité
Lun 4 Jan - 20:37
GNGNGNGNGNGNGNGNGN mouton
Merci à tous les deux !
Content de voir que Masrur plait ahaha ♥️

Bref. Je viens de terminer ma fiche.
Pardon pour cette histoire qui est probablement pas terrible autant dans le contenu que l'écrit x.x Pis le caractère probablement trèèèès long.
Je voyais pas vraiment les choses autrement. Néanmoins, si je dois changer quelque chose, n'hésitez surtout pas !

Voilà.
J'espère que vous aimerez quand même lire ma fiche.
C'est toujours mieux faut dire aha ! /PAN/
❝ Les émotions instables. ► R.Fawkes.
Dérivé
avatar
Messages : 420
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 23

Description
Avatar: The Legend of Ragnar - Link
Pouvoir/Hybridité: Loupe
Âge: 19 ans.
Mar 5 Jan - 0:31
TITIGRE ♥️ teemie

Pas terrible ? Oh mon dieu. J'ai du mal à avaler ça. Ta fiche est superbe et je n'ai vraiment rien à y redire. Tout y est très clair et on ressent vraiment les émotions de Ryo, ce poids qu'il a sur la conscience. J'ai aussi apprécié de voir comment ça eut de l'impact sur son caractère. La culpabilité, le fait d'avoir 'échoué'... Tout ça, tout ça.

Et puis ta façon d'écrire, mamamia. Tu vois, la description à la seconde personne n'est absolument pas dérangeante  dance1  Je pourrais en redemander !

Que dire ? Rien du tout. Tout est parfait. Je te valide avec un immeeeeeeeense plaisir ! keukou
❝ Les émotions instables. ► R.Fawkes.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» remis de tes émotions ? ◮ mardi 24 janvier, 16h32
» Des retrouvailles pleines d'émotions {Snow}
» Présentation de Felix B. Fawkes [Validée]
» une photo de faiblesse!!!
» Un voyage sans fin [Privé Cirius // Sujet qui se déplacera]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ariesten :: Autres-
Sauter vers: