I Feel Like I Already Know You - (Syren) (TERMINÉ)
Ariesten :: Ville :: La Place :: Le Bar
avatar
33
22/02/2017
24
achievements
Doll lover
Ach. 1 :
Messages : 33

Date d'inscription : 22/02/2017

Age : 24

Ven 3 Mar - 2:24


Le soleil s'était couché lentement sur la ville et la pénombre commençait à s'installer dans les recoins, indiquant aux gens qu'il était temps de s'activer à leurs routine du soir. Pour Keyran, il s'agissait de rentrer chez lui le temps de prendre une douche, de manger et de se changer pour se rendre au bar ou il travail à partir de 19 heure. Trainant des pieds, le jeune homme s'était débarrassé de ses vêtements sans trop faire de cas, les balançant dans la pile de linge sale qui trainait…ici et… là. La douche fut longue et chaude, le front posé contre la céramique froide, Keyran avait repoussé encore et encore le moment de sortie avant de finalement se décider, histoire de ne pas être en retard. Passant des vêtements simples et monochromes, l'hybride passa rapidement en cuisine, attrapant un reste de pizza qu'il grignota sans grande appétit avant de quitter son appartement.  
s'efforçant de cacher son mal être et de devenir plus chaleureux pour les clients, Keyran entra dans son lieu de travail et passa un tablier pour prendre des commandes avant de devoir monter sur scène s'exhiber pour espérer ramasser un maximum d'argent et quitter ce maudit job au plus vite. Enfilant les services, le jeune homme ne vit pas l'heure passer et sursauta quand on l'appela pour qu'il monte sur scène. Et le cirque commençait. Posant son cabaret, l'ex patineur ferma les yeux et pris une grande respiration pour se mettre dans l'ambiance alors que la musique était lancé et qu'il grimpait sur scène d'un saut. Se figeant un peu en reconnaissant la musique qui jouait, Keyran essaya de passer outre ses souvenirs pour se concentrer sur ses pas, se maudissant pour avoir laisser son téléphone trainer à porter du DJ de la place. Il avait déjà patiner sur cette musique… assaillit par les souvenirs c'est en sueurs et en larme qu'il quitta la scène à la fin de son numéro, allant se réfugier dans les toilettes après avoir remis son jeans. Haletant, il s'enferma dans un cabine, dos contre la porte en essayant de refréner ses envies de vomir et ses vertiges. Des images lui revenaient, des sensations désagréables… Tremblant, le jeune homme se passa une main dans le visage en essayant de reprendre ses esprits.

- Putain…

Un long soupire lui échappa, s'il ne se ressaisissait pas, il ne pourrait pas retourner sur scène… et pas de scène signifiait la moitié de sa paie amputée…si ce n'était pas plus. Et ça…il ne pouvait pas se le permettre.
Citation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
44
23/01/2017
24
achievements
Rang Syren
Ach. 1 :
Messages : 44

Date d'inscription : 23/01/2017

Age : 24

Ven 3 Mar - 5:02




.Syrën & Keyran.I feel like I already know you



Après une longue journée à défiler et poser devant les objectifs des caméras, Syrën put enfin prendre congé et rentrer chez lui. Il s’adossa à la porte en laissant échapper un soupir. Ses journées étaient souvent éreintantes ces temps-ci. En même temps, il tentait de se défaire de la solitude en travaillant trop. Ou en picolant. C’était ses plans pour ce soir. Picoler. Boire jusqu’à ne plus savoir marcher et peut-être bien ramener un homme chez lui. Une vraie vie de diva, même si ça n’était pas vraiment sa personnalité. Il tentait seulement de fuir ses pensées, car elles le rattrapaient trop rapidement lorsqu’il se trouvait seul.

Le mannequin se dévêtit tout en se dirigeant vers la douche. Il avait un peu l’habitude de laisser des morceaux de linge joncher le sol de son joli appartement. Sa douche fut brûlante et de courte durée afin de ne pas s’éterniser dans ses pensées. Il s’habilla simplement, mais proprement. Il prit ses clés, verrouilla sa porte et prit la direction du bar dans son long manteau beige et le visage enfouit dans son foulard blanc. Ses pensées divergèrent vers son problème principal : son amnésie. Il se posait tellement de question sur sa propre existence et de ne pas savoir qui il est, le rendait à la fois mal à l’aise et furieux, désespéré. Il n’aimait pas s’enfoncer dans cette mer sombre.

Une fois arrivé à sa destination, le modèle reprit aussitôt son attitude enjouée alors qu'il tendait ses vêtements hivernaux au door man. Il s’avança dans ce lieu remplit des effluves de l'alcool et prit place directement au bar. Il se commanda quelque chose à boire et analysa ensuite l’endroit. Il était encore tôt, les gens étaient donc plus tranquilles et sirotaient leur bière ou leur cocktail. Peu de temps après ça, un jeune homme à la chevelure noire monta sur la scène pour danser. Tout de suite, Syrën se sentit étrangement attiré par lui. Plissant les yeux, il tenta de mieux distinguer ses traits, mais disparut dans la foule grandissante et de plus en plus bruyante. La soirée avançait bien et le mannequin avait plusieurs verres dans le nez. Cela se voyait par ses rires démesurés et ses paroles pâteuses. Il ne tenait déjà plus sur ses jambes lorsque le beau brun de tout à l’heure revint sur la scène. Syrën ne fut pas le seul à l’acclamer, mais le jeune homme remarqua ses gestes un peu tendues ; ce qui rendaient ses mouvements plus hésitants. Certes, cela ne se voyait presque pas, mais lui le remarqua pour une raison qu’il ne connait pas. Vers la fin de la chanson, le danseur quitta la scène et disparut dans la foule de gens. Le modèle n’avait certainement pas rêvé. Il avait cru voir des larmes ruisselant sur son visage. Il décida donc de le suivre. Enfin, il essaya très fort, mais les gens le bousculaient et il avait déjà du mal à se tenir debout sans chanceler. Il put finalement atteindre les toilettes et ouvrit la porte tant bien que mal. D’ailleurs, il passa près de tomber, mais se rattrapa après le lavabo.

- Putain…

Suivit d’un long soupir. Syrën s’approcha en chancelant de la seule cabine fermée et s’appuya plutôt violemment contre la porte. De son poing, il toqua vivement afin d’attirer son attention. Quoique son avachissement contre la porte devait avoir assez attiré l’attention du brun.

- Y’a quelqu’un? Za va dans ta toilette? Z’ai l’impression… Hic. Que z’te connais, nah? T’es beau, en tout cas, pou’quoi tu pleures? Sors de là que ze te fasse un câlin.

Sa voix était toujours aussi pâteuse que tout à l’heure et il avait de la difficulté à lui parler. Le mannequin se laissa glisser contre la porte pour finir à genoux sur le sol dur des toilettes. Sa tête tournait furieusement alors il posa son front contre le matériau froid de la porte pour tenter de calmer ses étourdissements. Accessoirement, ça devrait laisser le temps à l’homme enfermé de l’autre côté de lui répondre.
(C) MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
33
22/02/2017
24
achievements
Doll lover
Ach. 1 :
Messages : 33

Date d'inscription : 22/02/2017

Age : 24

Sam 4 Mar - 4:17


Trop perturbé par ce qui venait de se produire, Keyran n'avait pas porter attention au fait qu'on avait pu le suivre ou non, qu'on l'ait vu ou pas, il s'en fichait royalement. C'est pour cette raison qu'il sursauta lorsqu'on frappa contre la porte de la cabine où il se trouvait. C'est à ce moment qu'il réalisa qu'il avait vraiment été suivit. Par un fan apparemment… et un fan qui en avait bu pas mal de par ses mots mal articulés et sa voix pâteuse. Keyran ne put s'empêcher d'Esquisser un sourire froid en l'entendant dire qu'il avait l'impression de le connaitre… c'était le cas de beaucoup… même s'ils ne s'en souviendraient jamais… ça n'en ferait qu'un de plus au final… puis sa demande laissa l'hybride un peu sceptique. Un câlin ? Il était définitivement étrange celui-là.

Sans même s'en rendre compte, Keyran s'était retournée face à la porte de la cabine et avait posé son front contre la paroi froide en réfléchissant. Se mordillant la lèvre, il avait hésiter plusieurs secondes puis s'était décidé lorsque l'autre s'était retrouvé à genoux devant la cabine. Inquiet, le danseur avait défait le verrou dans un bruit métallique puis avait lentement ouvert la porte de la cabine en la tirant vers lui, histoire de ne pas faire tomber celui qui se trouvait de l'autre côté.
Glissant son regard par l'ouverture de la porte, Keyran s'assura qu'il pouvait l'ouvrir totalement, puis se glissant par l'ouverture pour aller se mettre à genoux devant l'inconnu histoire de voir s'il allait bien. Ils étaient dans un bar. Il n'était pas rare que les gens y boivent trop et finissent saoul morts dans les toilettes ou dans les recoins de la place. Cherchant le regard de celui qui semblait être plus vieux que lui, Keyra se figea légèrement en posant la main sur l'épaule de celui-ci, son estomac se nouant de nouveau, mais pas du même malaise qu'avant. Un vide sourd s'était creusé un nid dans son estomac et lui coupa le souffle quelques secondes avant qu'il ne se reprenne en main. Il était persuadé de connaître cet homme, mais d'une autre façon, il ne l'avait jamais vu, il était pour lui un total inconnu…

Se pouvait-il qu'ils se soient côtoyés dans une autre vie ? Trop de questions sans réponses et de mauvais souvenirs assaillirent Keyran de nouveau et il fut pris d'un vertige qui le fit tomber sur le derrière, son regard figé sur l'inconnu qui se tenait à moins d'une mètre devant lui.

Citation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
44
23/01/2017
24
achievements
Rang Syren
Ach. 1 :
Messages : 44

Date d'inscription : 23/01/2017

Age : 24

Mar 7 Mar - 17:54




.Syrën & Keyran.I feel like I already know you



Ses étourdissements s'apaisèrent quelque peu alors que son front était refroidi par le métal de la porte. Syrën se concentra sur sa respiration afin que celle-ci ne s'accélère pas trop et le fasse hyper-ventiler. Il lâcha un léger rire étranglé, se trouvant pitoyable. C'était la première fois qu'il se sentait ainsi après une consommation abusée d'alcool. Peut-être était-ce dû à l'homme derrière cette fichue porte que le modèle ne pouvait pas câliner. Parce que Syrën câline tout le monde quand il est ivre. En même temps, ça colle parfaitement avec sa personnalité envahissante. Alors qu'il marmonnait des paroles incompréhensibles, l'autre défit le verrou et ouvrit légèrement la porte. Le modèle s'en aperçu seulement lorsque son corps pencha légèrement vers l'avant. Il tenta tant bien que mal de se redresser et s'assit sur ses talons. Laissant échapper un hoquet, le mannequin se contenta de tenter de reprendre ses esprits, alors que le brun sortait de sa cabine pour s'agenouiller devant lui.

Le contact de sa main sur son épaule lui procura un choc électrique dans tout le corps. Ce toucher rappelait à son corps des souvenirs que son cerveau n'était pas en mesure de comprendre. Ou de se souvenir. Syrën avait bien remarqué que le brun s'était figé en le touchant, si bien qu'il leva enfin le regard vers lui. Leurs regards se croisèrent et un vide immense se creusa dans la poitrine du modèle. Le souffle lui manqua et il toussa pendant plusieurs secondes avant de pouvoir respirer de nouveau normalement. Lorsqu'il posa à nouveau son regard sur lui, il constata que son interlocuteur était maintenant assis. Le mannequin porta sa main au niveau de son estomac et empoigna son chandail en laissant son visage exprimer de la douleur. Une douleur si intense que les larmes coulèrent sur ses joues. Il ne savait pas ce qu'il lui arrivait. Il ne comprenait pas cette douleur qui lui serrait l'estomac et le coeur. Il était clair dans sa tête que ce brun avait un passé commun avec lui. Un passé apparemment douloureux. Syrën s'embrumait dans ses pensées. Il détestait son amnésie et cette rencontre accentuait ce fait. Il ne pouvait pas se souvenir de lui, alors que son corps, lui, s'en souvenait très bien. Qu'est-ce que ça voulait dire? Ses prunelles bleutées plongèrent à nouveau leur regard dans celui de l'homme en face. De sa main libre, le mannequin essuya les larmes sur ses joues rosit par l'abus d'alcool. Il était sans dessus dessous, mais l'envie de le serrer dans ses bras grandissait en lui et son corps bougea tout seul.

Syrën commença par lâcher son chandail avant de poser ses mains sur le sol froid. Il était hors de question qu'il se lève pour couvrir la mince distance qui les séparait. Il s'avança lentement en prenant appuie sur ses mains et ses genoux. Sa vue était encore brouillée par des larmes, mais il ne s'arrêta que lorsqu'il fut assez près pour légèrement s'élancer contre lui. Son élan les fit tomber couché sur le sol de la place. Le mannequin enfouit son visage dans les cheveux du bruns en le serrant contre son corps. Syrën était pris de décharges électriques à tous les endroits de son corps qui touchaient celui du jeune homme. Il ne s'était jamais sentit aussi bien depuis son retour à la vie et il ne savait pas pourquoi, ce qui le rendait à la fois perplexe et furieux.

- Za zert à rien de pleurer tout zeul dans zon coin, tu zais.

Le modèle avait put le dire sans que sa voix ne tremble trop à cause du choc qu'il encaissait à ce moment. Cet homme avait définitivement un passé commun avec Syrën et il semblait à la fois heureux et douloureux.
(C) MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
33
22/02/2017
24
achievements
Doll lover
Ach. 1 :
Messages : 33

Date d'inscription : 22/02/2017

Age : 24

Mar 23 Mai - 3:34


La tête de Keyran s'était mise à tourner, des images ou plutôt des ombres floues dansant dans sa tête comme pour tenter de ramener à lui certains faits, certains événements sans qu'il puisse mettre la main dessus et qu'il puisse vraiment se souvenir de quoique ce soit. Étrangement, cette douleur assourdissante que semblait ressentir l'autre homme, Keyran la sentait également lui broyer l'intérieur comme s'il s'auto consumait, comme si tout son être était complètement à vif, le laissant sans voix, le souffle court. Qu'est ce qui se passait ?! Il avait envie de hurler, de se replier sur lui-même et de hurler sa douleur alors que des larmes coulaient sur ses joues pour refleter celles qui coulaient sur les joues de l'autre homme. Il était dans tous ses états, son coeur battait à tout rompre et menaçait d'exploser, sa respiration était ératique, douloureuse, il avait envie de vomir, sa tête tournait. Ses yeux rencontrèrent les prunelles bleus de son vis à vis et le temps fut suspendu l'espace de quelques secondes.

Il ne pouvait plus bouger, il n'arrivait plus a réfléchir. Tout ceci était trop pour lui, beaucoup trop. Échappant une plainte douloureuse, Keyran ferma les yeux pour tenter de se calmer et de revenir à lui, mais ses vertiges étaient de plus en plus insupportables et sa nausée persistait. Qu'est-ce qu'il aurait donner à ce moment pour mourir, pour que tout s'éteigne et qu'il en finisse enfin. Puis tout s'arrêta. LEs choses se passèrent rapidement, mais au ralenti à la fois. Le contact du corps de l'inconnu contre le sien déclencha une série de frissons électrisants qui lui parcoururent le corps en lui coupant le souffle. Sans comprendre comment ou pourquoi, le danseur se retrouva cloué au sol sous le corps alourdis par l'alcool de l'autre homme, l'impression de ralentis se dissipant tout aussi brutalement qu'elle était arrivée. Un choc brutal saisit Keyran, comme s'il était violemment ramené dans son corps. Secoué, le jeune homme mit machinalement ses mains sur le corps chaud qui était contre le sien, ses muscles et ses pensées se calmant rapidement alors qu'un sentiment de bien être l'envahissait.

Il avait réponse à certaines de ses questions : Il avait bien un passé commun avec cet homme ivre. Sans quoi la douleur et les frissons qu'il avait ressentis n'auraient pu être aussi intenses. Il ne se souvenait de rien, c'était comme un grand vide dans sa tête et dans tout son être, mais la présence du corps chaud contre le sien semblait tendre à combler ce vide, comme si deux pièces de puzzle s’imbriquaient...comme s'ils étaient faits pour se retrouver, dans cette vie comme dans l'autre. Ce pouvait-il que cet homme soit comme lui... maudit par Ying à errer sur cette île alors que personne ne se souvenait de lui et qu'il devrait reposer en paix loin de cette douleur et de ce monde qui devenait de plus en plus invivable ? Pourquoi se sentait-il si bien...si complet... si...vivant ? Qui était cet homme à la chevelure de neige ?

-... Qui es-tu ?

Les mots lui avaient échappés, sa voix était faible et rauque, son corps alourdis par la fatigue qui le prenait.

Please make me feel alive




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
44
23/01/2017
24
achievements
Rang Syren
Ach. 1 :
Messages : 44

Date d'inscription : 23/01/2017

Age : 24

Sam 2 Déc - 21:24




.Syrën & Keyran.I feel like I already know you



Syrën sentit que l'autre homme l'entourait de ses bras de façon tout à fait machinale. La chaleur qui l'envahit lui serra la poitrine et fit s'échapper de sa gorge une complainte rauque. Il se sentait si bien et en sécurité. Comme si cet homme avait autrefois été son monde. Ils se complétaient; il pouvait le sentir par cette étreinte un peu maladroite. Instinctivement, il le serra contre lui et enfouit son visage contre son cou. Le mannequin ivre inspira son odeur et tenta de l'imprégner dans sa mémoire. Il sentait vraiment bon. Et pourtant, il ne le connaissait pas. Du moins, plus maintenant. Ne pas arriver à se souvenir l'enrageait au plus haut point, mais les bras du jeune homme suffisaient à le calmer aussitôt.

- ... Qui es-tu?

Sa voix lui parvint chaude, mais lui envoya des frissons dans tout le corps. Qui est-il? Syrën connaît son prénom. Cependant, il ne se connaissait pas plus que l'inconnu dans la pièce avec lui et contre lui. Il ne savait même plus que ce qu'il aimait ou n'aimait pas ni ce dans quoi il était bon. Il savait toutefois qu'il n'avait aucun mal à poser devant des caméras, mais mis à part ça, c'était le néant total dans sa mémoire. Alors qu'on lui pose cette question le troublait. L'homme ivre tenta tant bien que mal de se redresser afin de pouvoir contempler le visage merveilleux du brun prisonnier sous lui. Leurs visages étaient dangereusement proches, si bien que les lèvres de Syrën le démangeaient. Il avait l'envie folle de goûter à ses lèvres et de se perdre dans une étreinte folle, mais il secoua la tête. Il n'aurait peut-être pas dû, car tout se remit à tourner autour de lui. Une fois qu'il se fut ressaisit, ses prunelles bleutées plongèrent dans celles de l'autre homme.

- Z'sais pas!... Ze m'appelle Zyren...

Décidément, il était tellement bourré que son prénom en devenait imprononçable. Il inspira profondément pour s'aider à se concentrer. C'était la honte de ne pas pouvoir se présenter convenablement. Faisant la moue en ne lâchant pas le regard hypnotique du brun, le modèle tenta de se reprendre.

- Sssssss... Syrën!

Il l'avait dit! Un petit sourire étira ses lèvres et il se laissa retomber contre le corps attirant du jeune homme.

- Et toi?

Le mannequin avait les hormones dans le tapis et décida de se laisser rouler sur le sol afin de mettre un peu de distance entre lui et la source de son trouble et de son excitation. Les facultés affaiblies par l'alcool, Syrën ne savait pas contrôler ses envies de luxure. Et il sentait que c'était beaucoup plus difficile face à cet inconnu qui le chamboulait totalement.
(C) MISS AMAZING.


HRP| PARDON! Pour l'attente et cette réponse un peu trop courte à mon goût, mais j'espère que tu auras matière à répondre! Désolée encore et s'il y a quoi que ce soit avec ma réponse, n'hésites pas à me le dire, surtout! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
33
22/02/2017
24
achievements
Doll lover
Ach. 1 :
Messages : 33

Date d'inscription : 22/02/2017

Age : 24

Sam 27 Jan - 1:18





Il ne le savait pas. Il ne savait même pas qui il était ? Comment saurait-il qui il était si lui-même ne le savait pas ?! Il savait trop bien que les gens qui entouraient ceux qui revenaient en tant qu’ombre perdaient toute mémoire à propos de ceux-ci. Tout fait relier, toute émotion, tout était effacé et c’était sans retour. Mais est ce que ce fait touchait aussi les ombres elle-même ? Ce pouvait-il que Keyran et cet homme se soit connu dans leur première vie mais que le patineur ait été le premier à devenir ombre et que de ce fait, il ne se souvenait plus de l’autre… si l’autre était bien une ombre… Si ce n’était pas le cas, pourquoi ces sensations, pourquoi ces émotions si prenantes que Keyran avant du mal a respirer et à penser correctement lorsque le corps de l’autre s’éloignait ?

L’homme à la chevelure de neige tenta de répondre, de lui donner ton nom, mais vu son état d’ivresse avancée, ce n’était pas gagné… Il s’était éloigné, le danseur sentait sa tête tourner et sa respiration se bloquer. Ne se souvenir de rien était un poids incroyable qui lui écrasait les poumons et renversait son être tout entier. Il ne savait plus que dire ou faire, son regard fixé sur les iris bleutés de son vis-à-vis, il n’arrivait pas à s’en détacher, comme si sa vie en dépendait, comme si la terre arrêterait de tourner au moment ou leurs regards se quitteraient. Un nom finit par sortir des lèvres de l’autre juste avant que celui-ci ne se laisser retomber contre le corps de Keyran, remplissant le vide qui s’était creusé en lui peu avant. Instinctivement, le patineur glissa une main sur la joue de l’autre, effleurant sa joue du bout des doigts juste avant que celui-ci ne se laisse rouler un peu plus loin.
Ébranlé, Keyran s’était redressé, ce malaise certain venant se creuser une place de nouveau au fond de son ventre, lui soulevant presque l’estomac sur le coup. Soufflant un bon coup, le jeune homme réussit à articuler faiblement.

- Keyran… je m’apelle Keyran

Il tenta un sourire, mais en fut incapable, son souffle se coupant alors qu’il regardait l’autre homme, son cœur s’affolant au passage alors qu’il avait l’impression qu’il allait s’évanouir. Sans contrôler ses gestes le moindrement, le danseur, s’étendit de nouveau sur le sol et tira l’inconnu par le col de son haut pour l’attirer à lui et plaquer ses lèvres sur les siennes.
 

Please make me feel alive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
44
23/01/2017
24
achievements
Rang Syren
Ach. 1 :
Messages : 44

Date d'inscription : 23/01/2017

Age : 24

Sam 27 Jan - 20:33




.Syrën & Keyran.I feel like I already know you



Syrën ne voulait plus poser son magnifique regard sur le jeune homme près de lui. Il le troublait beaucoup trop et il n'estimait pas pouvoir retenir ses ardeurs s'il restait aussi près de lui. Néanmoins, il ressentit presque immédiatement un vide au creux de son ventre. Comme si on venait de lui arracher quelque chose d'important. Ses prunelles bleutées observait le plafond de l'endroit, alors que son visage était rouge à cause de son ivresse avancée. Il se surprit à sourire tristement, alors que des larmes coulaient doucement sur ses tempes pour finir leur course dans sa chevelure argentée.

- Keyran... Je m'appelle Keyran.

Sa voix eut l'effet d'une caresse sur son corps et des frissons le parcourut. Alors que Syrën se permettait un regard vers le jeune homme à ses côtés, son sourire forcé lui fendit le coeur et il ne put en supporter plus. Pourquoi avaient-ils aussi mal? Il allait se décider à se lever quand Keyran s'étendit de nouveau sur le sol et empoigna le col de son chandail. Il eut à peine le temps d'afficher une expression de surprise et d'incompréhension que l'autre l'attirait vers lui pour plaquer ses lèvres contre les siennes. Le modèle perdit tout sens de la réalité sous la chaleur agréable de sa bouche. Sans hésiter, Syrën répondit positivement à ce baiser inattendu. Ses paupières voilèrent sa vue, alors que sa main trouvait le chemin jusqu'à sa chevelure foncée. Il approfondit le baiser tout en collant son corps contre celui du brun. Ses sens s'embrumaient progressivement sous l'impression de goûter à une nouvelle drogue. Il était incapable de se défaire de cette étreinte qui commençait à lui faire tourner la tête sous son intensité. Sa main qui caressait les mèches brunes de Keyran se fraya un chemin un peu plus bas, parcourant son dos. Il tenta de l'approcher un peu plus, mais ils étaient déjà bien scotchés l'un à l'autre. Il empoigna alors son fessier tout en laissant échapper un léger grognement de satisfaction. Ses hormones étaient démesurément hautes si bien que sa main remonta sous le chandail du jeune homme contre lui. Le contact de la peau nue de son dos sous ses doigts suffit à lui faire perdre la tête. Il avait beaucoup trop envie de sexe et c'est lorsque cette pensée traversa brièvement son esprit qu'il rompit le baiser et repoussa Keyran. Toutefois, il garda une main sur son épaule tout en tentant de reprendre son souffle. Son regard fut capturé par le sien. Ses lèvres le démangeaient et il eut du mal à prononcer ces quelques paroles.

- Dé-dézolé... Ze ne peux pas me contrôler zi tu fais za...

L'alcool lui enivrait toujours les sens et, à contre-coeur, il tenta de faiblement se redresser. Il n'avait pas envie de les détruire plus, même si ça pouvait les rapprocher.

- Ze pense que ze devrais partir...

Pourtant, il n'arrivait pas à se mettre sur ses pieds. Il resta donc à quatre pattes en tremblant et en laissant ses larmes quitter ses yeux et heurter le sol. Il ne voulait surtout pas se faire rejeter parce qu'il n'arrivait pas à contenir ses ardeurs. Sa douleur était tout aussi forte que son désir de passer le reste de la nuit dans les bras de Keyran.
(C) MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
33
22/02/2017
24
achievements
Doll lover
Ach. 1 :
Messages : 33

Date d'inscription : 22/02/2017

Age : 24

Sam 27 Jan - 21:05


Ce qu’il ressentit par la suite fut un renversement qui tenait sur surnaturel. Un frissonne violent le pris et réveilla quelque chose en Keyran, une flamme brûlante qui se réanimait après avoir été étouffée vilement par les manigances de Ying et de ses tours de passe-passe. Incapable de se retenir, comme si son corps était possédé par un fantôme qui appartenait au passé, comme si son instinct savait exactement ce qu’il devait faire. Le reste du monde n’importait plus, l’endroit où ils étaient non plus, Keyran aurait pu se faire mettre à la porte qu’il s’en serait balancé totalement. Rien. Rien ne pourrait lui arracher cet instant de pure attraction, de pure complétion alors qu’il se sentait enfin vivant, chose qu’il n’avait pas ressentie depuis qu’il était revenu sous forme d’ombre. Toutes les émotions positives s’étaient éteinte avec sa première vie puis lui était ramenées d’un coup, comme un coup de poignard en plein cœur suivit qu’un coup solide en plein ventre. Incontrôlable, Keyran avant glisser une main dans les cheveux argentés de Syrën, cherchant toujours plus de contact alors que son corps était attiré à celui du mannequin comme un aimant à un autre. La main qui parcourait son dos laissa une trainée brulante sur lui, lui faisant perdre la tête un peu plus chaque seconde.

Il n’en pouvait plus, il le voulait, ici et maintenant, il échappa un gémissement lorsque l’autre lui saisit la croupe avant de remonter pour toucher sa peau. Ses doigts sur lui étaient comme de la soie, son souffle était erratique, ses sens en folie. Puis leurs lèvres se séparèrent et il réalisa qu’il n’avait pas tellement respiré dès qu’il avait scellé leurs lèvres. L’air dans ses poumons fut brûlant et lui fit tourner la tête. Son regard était encré dans le sien, avide de plus, de tout, de lui. Ses lèvres étaient entrouvertes, son corps offert aux mains de l’homme à la chevelure d’argent. Il sentait son corps tout entier brûler, le peu de distance entre eux lui faisant mal au point que des larmes roulèrent sur ses joues. NON !!!
Pourquoi s’éloignait-il ?! Pourquoi partir, pourquoi… tout s’embruma dans la tête du danseur et ses larmes s’amplifièrent au même rythme que celles de l’autre, roulant avec abondance sur ses joues sans qu’il puisse y faire quoique ce soit.

- Non ! R…restes… ne… ne m’abandonne pas…

Il avait eu du mal a articuler, étouffant un sanglot alors que sa main s’était tendue vers Syrën, son corps s’abandonnant lentement à la panique. Il ne voulait pas mourir, pas encore, pas maintenant, pas après avoir vécu quelque chose d’aussi intense.


Citation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
44
23/01/2017
24
achievements
Rang Syren
Ach. 1 :
Messages : 44

Date d'inscription : 23/01/2017

Age : 24

Sam 27 Jan - 22:35




.Syrën & Keyran.I feel like I already know you



Syrën ne pouvait pas empêcher les larmes de goûter sur le sol, alors que ses bras arrivaient à peine à le soutenir dans cette position. Des nausées l'assaillirent alors que la distance entre lui et Keyran se faisait poignante.

- Non ! R…restes… ne… ne m’abandonne pas…

La détresse dans la voix du brun fut semblable à un couteau qu'on lui plantait dans le coeur et le mannequin ne put lui résister. Il ne put ignorer cette détresse qui allait le mener droit à la panique. Sa tête se tourna vers lui, mais sa vision était trop brouillée par les larmes pour qu'il puisse distinguer correctement son visage délicat. Il ne pouvait pas l'abandonner. C'était trop pour lui. Les émotions fortes qu'il ressentait faillirent le faire dégobiller et il posa sa main sur sa bouche tout en se redressant en position assise. Puis il inspira profondément pour refouler les nausées principalement dues à l'abus d'alcool, mais pas seulement. Il ne pouvait pas rester dans un tel endroit. Il préférait de loin le confort d'un lit à celui du sol d'une salle de bains pour laisser libre court à ses caprices lorsqu'il était sous l'influence de l'alcool. Il se concentra intensément afin de se remettre sur pieds et prendre appui sur le lavabo, non loin. Ce n'est seulement qu'à ce moment qu'il empoigna vivement la main que lui tendait Keyran, des décharges délicieuses traversant son bras ainsi que tout son corps. Décidément, cet homme avait quelque chose de spécial à ses yeux par le passé et Syrën ne pensait pas que ça changerait à partir de maintenant. Il le tira pour l'aider à se relever et l'emprisonna dans ses bras. Son souffle chaud vint effleurer la peau du brun et il murmura à son oreille.

- Je serais bien incapable de t'abandonner...

Il avait fait d'énormes efforts pour articuler proprement ces paroles, alors que ses bras l'entourant le serrèrent de plus belle. Il se sentait bien avec Keyran ainsi contre lui. C'était comme s'ils étaient destinés à être ainsi. Le mannequin détendit son emprise quelque peu possessive sur le jeune homme pour pouvoir le regarder dans les yeux et lui offrir un magnifique sourire. Ses larmes s'étaient dissipées dès qu'il avait repris un contact physique avec cet homme. Comment avait-il pu ne pas ressentir ce vide depuis sa résurrection en ombre? Jusqu'à maintenant, il n'avait pas réalisé à quel point il lui manquait une grande partie de lui. Même si c'était troublant dès leur première rencontre, - était-ce vraiment la première? - Syrën ne pouvait ignorer l'effet qu'il lui faisait. Il scella de nouveau leurs bouches en ce qui devint un langoureux baiser qui raviva ce désir intense qu'il avait ressentit à peine quelques instants plus tôt. Mais alors que les choses devenaient plus sérieuses et intenses, la porte menant à cette pièce s'ouvrit en grand, interrompant ce qui aurait pu tourner en quelque chose de bien plus intime. Des exclamations firent tourner la tête du modèle vers sa source et constata deux jeunes incrédules les dévisager. Il leur offrit un sourire faux, légèrement emplit de haine. Il relâcha doucement le brun avant de glisser ses doigts entre les siens et l'attirer en chancelant hors de la pièce qui les menèrent directement dans le bar. Syrën réussit à se frayer un chemin jusqu'à l'extérieur en tirant Keyran à sa suite. L'air frais vint l'assaillir et il tituba, mais ne se laissa pas abattre. En silence, ils marchèrent pendant plusieurs minutes, l'homme à la chevelure argentée ne ressentant plus vraiment le froid extérieur tellement l'alcool l'avait réchauffé. Sa main tenait fermement celle de l'autre homme malgré son état plutôt avancé et ils arrivèrent enfin à sa résidence.

Syrën tenta pendant plusieurs instants d'enfoncer sa clé dans la serrure sans grand succès. Il marmonna quelques paroles incompréhensibles et finit par réussir à déverrouiller sa porte d'entrée. Il attira son invité à l'intérieur et referma derrière eux. Le mannequin s'offrit un moment où il prit appuis sur ses cuisses afin de reprendre son souffle et remettre ses idées en place. Tout ça lui avait beaucoup demandé, car il s'était beaucoup concentré pour ne pas tomber au sol ivre mort. Cela laissa le temps à Keyran d'observer brièvement les lieux avant que Syrën ne l'étreigne par derrière en déposant des baiser sur son cou. Ses lèvres effleuraient à peine sa peau, mais il sentit une réaction positive chez l'autre homme. Ses mains glissèrent de nouveau sous son chandail pour caresser la peau nue du ventre du brun. Le modèle vint mordiller doucement la peau fine de son cou. Il ne pouvait pas résister plus longtemps, son corps lui criait de le prendre ici et maintenant.
(C) MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
achievements
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
I Feel Like I Already Know You - (Syren) (TERMINÉ)
Page 1 sur 1

Sauter vers: